MAFRIQUE



Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine  16/10/2019

 Dakar, 16/10/2019 (MAP) – La presse africaine parue mercredi focalise sur plusieurs sujets notamment le rétablissement du visa d’entrée au Sénégal, les dix ans au pouvoir du Président gabonais Ali Bongo, les relations entre Moscou et Addis-Abeba outre le récent crash d'avion en RDC.

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit, dans un article de fond, que l'Etat du Sénégal entend rétablir le visa d’entrée pour les étrangers (hors de l’espace CEDEAO) suite à sa suppression en 2015.

Sous le titre « Le visa de la discorde », le quotidien indique que dans un contexte mondial et sous-régional marqué par l’insécurité grandissante, du fait, notamment, des menaces liées au terrorisme, c’est tout à fait normal que le gouvernement active tous les leviers possibles pour préserver l’intégrité territoriale et la sécurité des biens et des personnes.

A cet effet, poursuit le journal, au-delà de la politique de l’Etat de renforcer continuellement les effectifs des forces de défense et de sécurité, l’imposition d’un visa d’entrée aux citoyens non résidant dans l’espace CEDEAO est une nécessité afin de garantir un climat de paix, facteur important pour la bonne marche des activités économiques.

La presse revient par ailleurs à fond sur le Grand Magal de Touba, qui sera célébré jeudi par la communauté mouride.

« Magal 2019 : Touba refuse du monde », titre à la Une +Vox Populi+, relevant que la ville de Touba (centre) commence déjà à refuser du monde.

« Depuis ce mardi, il est particulièrement difficile de se mouvoir à travers les artères de la ville », note le journal, ajoutant que face à cette marée humaine qui déferle, forces de sécurité et équipes de secouristes, déployés en nombre dans la ville sainte, sont déjà à pied d’œuvre.

Au Gabon, la presse locale consacre des chroniques spéciales aux dix ans du pouvoir du Président Ali Bongo Ondimba. A cet égard, +Matin Equatorial+ écrit sous le titre "Ali Bongo : dix ans déjà" que 16 octobre 2009- 16 octobre 2019. Voilà dix ans déjà que le Président Ali Bongo Ondimba préside aux destinées du Gabon.

La publication passe en revue à cette occasion les grandes réformes politiques, économiques et sociales que le pays a connues depuis lors.

Son confrère +l'Union+ traite du même sujet en affichant à la Une Ali Bongo à cœur ouvert, entretien exclusif. 

Dans ce cens, il écrit que comme toute œuvre humaine, l'action du président Ali Bongo Ondimba à la tête du Gabon, depuis 10 ans aujourd'hui, est faite de hauts et de bas. D'ailleurs, lui-même, ajoute le journal, a eu quasiment le même regard lors de son adresse à la Nation à l'occasion du 10e anniversaire du décès d'Omar Bongo Ondimba.

Au Rwanda, les quotidiens locaux consacrent leur Une de mercredi à la visite d'Etat qu’effectue le président rwandais Paul Kagame en République Centrafricaine à la tête d’une forte délégation.

Le journal +The New Times+ écrit qu’il s’agit de la première visite officielle du chef d’Etat rwandais à Bangui, notant que « cette visite traduit la volonté commune et la détermination du président Kagame et de son homologue Faustin Archange Touadera de redynamiser les relations bilatérales ».

A l’occasion de cette visite, les deux chefs d’Etat ont eu un entretien en tête à tête axé sur la coopération bilatérale et les questions régionales et internationales, indique la publication.

Se focalisant sur le volet bilatéral, +Kigali Today+ rapporte que Paul Kagame et son hôte ont, en particulier, examiné des propositions d’actions dans des domaines stratégiques dont la diplomatie, la défense, les mines et le pétrole, lesquels se sont traduits par la signature de quatre protocoles d’accords dans les domaines respectifs.

Les deux chefs d’Etat ont, par ailleurs, présidé la toute première session de la Grande Commission mixte de coopération Centrafrique-Rwanda, en vue d’explorer les différents domaines de coopération ouverts par l’Accord-cadre de coopération signé au mois de mai 2017 à Kigali, ajoute le média.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s'intéresse aux relations entre Moscou et Addis-Abeba en rapportant que la Russie a réaffirmé son soutien aux efforts de l’Ethiopie visant la stabilisation de la Corne de l’Afrique.

Le média éthiopien reprend dans ce sens un message du président Vladimir Poutine au Premier ministre Abiy Ahmed, lauréat du Prix Nobel de la Paix, dans lequel il réaffirme que «la Russie soutient vos efforts pour stabiliser la situation dans la région ainsi que pour développer une coopération internationale constructive sur l’ensemble du continent africain».

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le ministère de la Communication est en pourparlers avec les parties prenantes du secteur de la téléphonie mobile en vue de créer un registre central des identités d'équipement (CEIR) pour réglementer le marché de la téléphonie mobile dans le pays. 

Le registre, qui sera pleinement opérationnel en 2020, réduirait l'afflux d'appareils mobiles volés, non conformes aux normes et contrefaits, et bloquerait tous les appareils mobiles non enregistrés, fait savoir le quotidien.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s'intéresse à la 28ème Assemblée générale annuelle de la section Afrique du Conseil international des aéroports (ACI), notant que l’industrie aéronautique du Ghana a connu une croissance considérable ces dernières années, à un climat politique, social et économique stable. 

Et de noter que le nombre de passagers internationaux a augmenté de 6,7% à fin septembre 2019 par rapport à la même période de 2018, soulignant que les mouvements de fret aérien ont également augmenté de 5,9%. 

Actuellement, 38 compagnies aériennes opèrent au Ghana et desservent directement 30 destinations différentes dans le monde, souligne le quotidien. 

Au Mali, +L’indépendant+ indique que le ministre guinéen de la Défense nationale Mohamed Diané a présidé la cérémonie de déploiement du contingent guinéen dénommé "Gangan-5" au nord du Mali, pour une mission de maintien de la paix et de lutte contre les groupes armée dans cette région.

Composé de plus de 800 soldats formés aux techniques de combats, ce contingent militaire envoyé par la Guinée se situe dans le cadre d'une solidarité sous-régionale auprès de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), selon le journal.

Le contingent Gangan-5 doit assurer la relève sur le théâtre des opérations armées au nord du Mali, avec le retour en Guinée du contingent Gangan-4 qui vient de passer un an de mission dans ce pays voisin, note la publication. En Côte d'Ivoire, "Fraternité Matin" rapporte que l'Armée ivoirienne exécutera ce mercredi, un exercice militaire dans la région de Yamoussoukro (la capitale politique du pays). Le journal cite un communiqué de l’Etat-Major des Armées.

Cette manœuvre dénommée « TOUCAN 2019 » verra la participation de quelques 300 soldats. Elle est réalisée conformément au programme de préparation et d’entraînement des forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), précise le journal gouvernemental.

Des coups de feu et des explosions seront entendus. De même, des véhicules et engins blindés sillonneront certains axes routiers et des aéronefs seront engagés dans les airs, poursuit la note.

Toutefois, l’Etat-Major rassure les populations que cette manœuvre ne perturbera pas leurs activités. Il les invite par conséquent à poursuivre leurs occupations.

Sur un autre registre, "Le patriote" fait savoir que le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly conduit la délégation ivoirienne aux Assemblées annuelles de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI), du 16 au 20 octobre, à Washington.

Les Assemblées annuelles réunissent les dirigeants de divers horizons autour de grands dossiers mondiaux, notamment la conjoncture économique mondiale, la lutte contre la pauvreté, le développement économique et l’efficacité de l’aide. 
MAP

Nouveau commentaire :
Twitter