MAFRIQUE



La Guinée équatoriale salue les "multiples efforts" du Maroc pour le développement de ses provinces du sud  08/10/2019

Nations-Unies (New York) - La Guinée équatoriale a salué, lundi aux Nations-Unies, "les multiples efforts" déployés par le Maroc en faveur du développement de ses provinces du sud et de l'amélioration des conditions de vie des populations de la région, dans le cadre d'un nouveau modèle de développement.

"La République de Guinée équatoriale estime qu'il est juste de reconnaître et de féliciter le Royaume du Maroc pour les multiples efforts qu’il déploie pour la mise en œuvre d’un nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud, en faveur de l'amélioration du niveau de vie des populations locales", a souligné le Représentant permanent de la Guinée équatoriale auprès des Nations-Unies, Anatolio Ndong Mba, devant la quatrième commission de l’ONU.

L'ambassadeur a salué, également, les efforts déployés par le Maroc dans le domaine des droits de l’homme, notamment l’interaction du Royaume avec les mécanismes internationaux des droits de l’homme et le rôle des commissions du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) à Laâyoune et Dakhla, dont le travail a été salué par le Conseil de sécurité.

M. Ndong Mba a souligné, par ailleurs, que les autres parties concernées sont appelées à se joindre à ces efforts, notamment en ce qui concerne la nécessité d'améliorer la situation des droits de l’homme dans les camps de Tindouf et le recensement des populations de ces camps, conformément aux recommandations du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) et aux résolutions du Conseil de sécurité.

Et d'ajouter que la la Guinée équatoriale se félicite de la tenue des deux tables-rondes de Genève avec la participation du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie et du polisario, et de l'engagement des parties à poursuivre les discussions, saluant à cet égard les efforts du Secrétaire général de l’ONU visant à parvenir à une solution durable, réaliste et mutuellement acceptable à ce différend régional.
MAP

Nouveau commentaire :
Twitter