MAFRIQUE



Bulletin écologique du Maghreb  07/10/2019

Tunis -"Face aux enjeux de la transition énergétique et de l'environnement durable, quelle gouvernance pour la Tunisie? est le thème d'un Forum qui sera organisé le 11 octobre courant, par la fondation " Konrad Adenauer Stiftung", à Tozeur.

Les enjeux environnementaux et les tensions sur les ressources dictent qu'une transition énergétique se mette d’urgence en place pour en améliorer l’efficacité, de même que de nouvelles pratiques du management environnemental voient le jour, en vue de limiter les impacts de l’industrie, de mutualiser les flux de matières, d’eau et d’énergie, dans une approche intégrée, lit-on dans une note de présentation de ce forum.

Les participants à cette manifestation débattront des dispositifs mis en place par l’Etat tunisien qui disposent d’un volet à la fois réglementaire, fiscal et financier.

Il aborderont de même des problématiques liées à la portée de cette politique tunisienne, à ses limites, ainsi qu'au mode de gouvernance à adopter pour soutenir concrètement l’effort de durabilité et promouvoir le marché de l’énergie solaire en Tunisie et les précautions géostratégiques et économiques à prendre pour intégrer le nouvel ordre énergétique mondial impliquant une redéfinition des besoins et des modes de production et de consommation.

Pour la fondation allemande, "partout dans le monde, la transition énergétique tarde à devenir effective. Par manque de vision des politiciens ou en raison d’obstruction d’intérêts établis, comme l’industrie pétrolière".

****

- Nouakchott, Les grandes lignes et les objectifs prioritaires de la politique mauritanienne visant l’amélioration de la performance environnementale du pays ont été au centre d'un récent entretien entre la ministre mauritanienne de l’Environnement et du Développement Durable, Mme Marieme Bekaye et l'ambassadeur Délégué de l’Union Européenne en Mauritanie, M. Giacomo Durazzo

Parmi ces priorités, la ministre a évoqué la nécessité de renforcer la prise en compte transversale de la dimension environnementale, dans l’esprit des principes de l’Agenda 2030.

Elle a exprimé sa volonté d’œuvrer à la mise en synergie des projets de son département dans le cadre d’une approche systémique à même de mutualiser les efforts pour un réel impact sur le terrain.

Les questions thématiques relatives à la réglementation et la législation ainsi qu’aux changements climatiques, au littoral, aux données et au partenariat avec le secteur privé et la Société Civile ont été également abordées entre les deux parties.

A cette occasion, M. Durazzo a affirmé l’engagement de l’Union Européenne à soutenir la mise en œuvre de la nouvelle vision du Département dont les nouvelles orientations s’inscrivent en droite ligne avec les priorités de l’Union Européenne.

Il a, par ailleurs, indiqué que la question environnementale et notamment la protection de l’environnement marin et côtier figurent parmi les priorités de la stratégie de coopération de l’Union Européenne.

Les discussions entre les deux parties ont porté entre autres questions sur le protocole devant institutionnaliser et cadrer la mise en œuvre de la 2ème phase du Programme Alliance Mondiale sur le Changement Climatique. 
MAP

Nouveau commentaire :
Twitter