MAFRIQUE



Bulletin de l'écologie de l'Afrique  17/10/2019

Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du jeudi 17 octobre:

Sénégal : 

-- Les familles de la Langue de Barbarie victimes de l'érosion côtière à Saint-Louis, provisoirement logées dans la zone de Ngallèle, comptent sur des conditions plus adaptées à la poursuite de leurs activités professionnelles liées principalement à la pêche.

Au total, 578 familles relogées provisoirement à Diougop, dans la zone de Ngallèle à Saint-Louis, réclament des pouvoirs publics de meilleures conditions leur permettant notamment de s’adonner à leurs activités.

"Nous vivons aujourd’hui à 10 kilomètres de la ville de Saint-Louis, loin de notre environnement d’origine de Guet-Ndar et de la Langue de Barbarie. Notre espace ne dispose pas encore de marché et autres infrastructures, pour nous permettre de travailler et mener nos activités professionnelles pour mieux subvenir aux besoins de nos familles", a expliqué leur porte-parole, Marie Diop Seck.

Serigne Guèye, président du collectif des sinistrés de l’érosion côtière à Saint-Louis, réclame pour ces familles des surfaces cultivables et de l’eau pour le maraîchage, de même qu’un financement pour la réalisation d’un "petit marché".

-- Une délégation du gouvernement du Sénégal, conduite par le ministre de l'Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a fait le point avec les représentants de la Banque africaine de développement sur les préparatifs en cours, en vue d’accueillir en mars 2021 le Forum mondial de l’eau, à Dakar au Sénégal.

Le 8 octobre, le ministre Serigne Mbaye Thiam a rencontré la vice-présidente de la Banque en charge de l’Agriculture et du développement humain et social, Jennifer Blanke, et son équipe de direction pour discuter de la participation de la Banque à l’organisation et au déroulement de la rencontre.

« Le forum constitue pour la Banque une excellente occasion de présenter et de faire progresser son programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement, et nous félicitons le gouvernement du Sénégal pour le travail préparatoire accompli jusqu’à présent », a déclaré Jennifer Blanke.

Le forum se tiendra dans la capitale sénégalaise du 22 au 27 mars 2021 et aura pour thème « La sécurité de l’eau pour la paix et le développement ».

Mali:

Une délégation de l'Agence nationale de gestion des stations d’épuration du Mali (ANGESEM) a visité, lundi dernier, successivement, les stations de traitement des eaux usées du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (CNAM), du Centre hospitalo-universitaire (CHU) du Point G et de la Zone industrielle de Sotuba, pour constater le bon fonctionnement de ces ouvrages.

L’ANGESEM, dans sa mission de gestion des eaux usées, dispose de 9 stations d’épuration, notamment deux à la Zone industrielle. Le CNAM, la Cité administrative, le Point G, l’Hôpital du Mali, les hôpitaux de Sikasso, Mopti et Tombouctou, disposent, chacun, d’une station. Toutes sont opérationnelles.

Togo:

Quelque 14 villages localisés dans les régions de Kara, des Savanes et Centrale auront accès à l'électricité grâce à des installations solaires domestiques. Environ 1 000 foyers bénéficieront de cette opération menée avec l’appui financier du Conseil de l’Entente.

« Notre engagement à développer l’off-grid se concrétise ici au Togo. Nous poursuivrons son développement dans ce pays et dans les autres Etats membres de l’organisation », a affirmé Patrice Kwamé, le secrétaire exécutif du Conseil de l’entente. Les autres pays de l’organisation sous-régionale sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger.

Le Togo s’est donné pour objectif de donner accès à l’électricité à 2 millions de personnes à travers les installations solaires domestiques.

Djibouti: 

Une campagne de boisement a été lancée mercredi pour planter 100.000 arbres sur le sol djiboutien, à l'occasion de la Journée mondiale de la nutrition, célébrée le 16 octobre de chaque année.

Cette initiative environnementale, lancée par le président Ismail Omar Guelleh à l'occasion de la Journée mondiale de la nutrition dans la région de Loyada (Arta-Sud), s'inscrit dans le cadre des efforts de lutte contre la désertification.

Le reboisement à grande échelle concerne à la fois la capitale Djibouti et les zones intérieures, selon les médias locaux.

Cameroun :

La GIZ, l'organisme en charge de la coopération internationale allemande, construit actuellement un entrepôt pour accueillir des équipements qui serviront au montage d’une ligne de transformation de produits forestiers non ligneux, rapporte écofin.

Ainsi, les femmes de cette localité n’auront plus à extraire de l’huile de karité, de neem, de tamarin ou de baobab de façon artisanale. Des associations de femmes de cette partie du pays ont été formées à l’utilisation de ces équipements qui viennent de l’Allemagne.

Selon la GIZ, la mise en place de cette unité de transformation permettra non seulement de réduire la pénibilité du travail, mais aussi, et surtout, d’augmenter la qualité et le volume de production qui pourrait être quintuplé, dans certains cas. 
MAP

Nouveau commentaire :
Twitter