MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Maroc-Afrique
Le Jeudi 10 Octobre 2019 - Par MAP

Vers la création d'une Académie ferroviaire africaine


​Rabat - L’Office national des chemins de fer (ONCF) et l'Union internationale des chemins de fer (UIC) souhaitent créer, à moyen terme, l’Académie ferroviaire africaine (AFA), une institution sensée impulser le secteur des voies ferrées en Afrique, a indiqué, mercredi à Rabat, le directeur général de l'ONCF et président de l'UIC pour la région Afrique, Mohamed Rabie Khlie.


Cette académie est appelée à donner une nouvelle impulsion à l’écosystème ferroviaire au sein du continent, a-t-il indiqué à l'ouverture de la 5ème édition du Congrès mondial sur la formation ferroviaire.

De son avis, la formation des collaborateurs aux différents métiers ferroviaires constitue un levier stratégique incontournable ayant pour but le développement du savoir, du savoir-faire, des qualifications et des compétences du facteur humain.

Revenant sur le processus de refonte du système de formation de l’ONCF, M. Khlie a indiqué que ce chantier structurant s'est rendu nécessaire pour soutenir les profondes mutations opérées au sein du secteur.

"Des plans de formation ciblés ont été programmés en phases amont et aval, pour lesquels les ressources adéquates ont été mobilisées, à savoir 7% de la masse salariale", a-t-il indiqué, ajoutant que depuis 2013, près de 12 cycles de formation ont été organisés par l’UIC – Région Afrique, sur la sécurité ferroviaire et la maintenance de la voie, deux sujets d'importance particulière pour les réseaux ferroviaires africains.

Ces 12 cycles de formation ont été organisés au profit de près de 250 participants encadrés par 150 experts ONCF et UIC", a poursuivi M.Khlie, soulignant que ces formations, qui ont affiché un taux de satisfaction de plus de 92%, découlent de la stratégie de revitalisation du Rail en Afrique à l’horizon 2040.

Pour sa part, le président de l’UIC, Ginaluigi Castelli a souligné l’importance de la transformation digitale dans les grandes industries, en ajoutant que les "manifestes" de la transformation digitale doivent être intégrés dans la formation des différents collaborateurs concernés, et qui portent entre autres, sur le "le respect des technologies, l'adoption des lois économiques fondamentales et la propagation d'une attitude novatrice au sein de toute l’organisation".

Organisé par l'ONCF et l’Institut de formation ferroviaire (IFF) du 9 au 11 octobre à Rabat, en partenariat avec l’UIC, le Congrès mondial sur la formation ferroviaire vise à promouvoir une formation plus efficace et plus efficiente en renforçant davantage le networking inter-professionnel et relevant les défis d’une mobilité durable, compétitive, soutenable et performante.


Topics : ONCF



Nouveau commentaire :
Twitter