MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Maroc-Afrique
Le Vendredi 4 Octobre 2019 - Par MAP

Sénégal : inauguration à Diamniadio d'un collège financé par la Fondation BMCE Bank


Diamniadio (Sénégal) – Un collège franco-arabe baptisé "Daara Rama", financé par la Fondation BMCE Bank pour l’Education et l’Environnement, a été inauguré officiellement jeudi à Diamniadio (à une trentaine de km de Dakar), en présence du président sénégalais Macky Sall et du président directeur général du Groupe BMCE Bank, Othman Benjelloun.


Cette cérémonie a été marquée par la présence également du président du Bénin, Patrice Talon, de la présidente de la Fondation BMCE Bank, Dr Leila Mezian Benjelloun et de la présidente de la Fondation "Servir le Sénégal" et Première Dame du Sénégal, Mme Marième Faye Sall.

Ce collège est le fruit d’un partenariat scellé en 2014 entre la Fondation "Servir le Sénégal" et la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement. La convention prévoyait un échange d'expertise ainsi qu'une contribution financière à la création d'un complexe scolaire baptisé Collège franco-arabe "Daara Rama".

Intervenant à cette occasion, le chef de l’Etat sénégalais a mis en évidence l'importance de ce projet qui se veut, a-t-il souligné, "une importante réalisation éducative et sociale", "fruit du partenariat fécond et de la coopération multisectorielle entre le Royaume du Maroc et la République du Sénégal". 

"Je saisis cette occasion pour exprimer mes remerciements chaleureux à SM le Roi Mohammed VI, au peuple marocain ami et à la Fondation BMCE Bank pour sa contribution à la construction et à l’équipement de cette importante infrastructure socio-éducative", a-t-il ajouté.

Selon le chef de l’Etat sénégalais, "cette infrastructure va sûrement contribuer à la matérialisation de notre vision pour un Sénégal émergent et prospère".

De son côté, la présidente de la Fondation BMCE Bank, Dr Leila Mezian Benjelloun a mis en exergue l'échange fructueux avec la Fondation Servir le Sénégal, "autour de ces modèles d’excellence que sont ces Daaras et que sont nos écoles communautaires Medersat.com".

"En 2014, notre Fondation s’était engagée, aux termes de notre accord, à apporter sa contribution multidimensionnelle dont financière à la construction d’un Daara d’excellence, moderne et innovant", a-t-elle rappelé, se disant convaincue qu’il faut ouvrir l’esprit de l’enfant, dès son plus jeune âge, aux langues étrangères, comme le français, l’arabe pour le Sénégal.

"Nous avons foi dans une éducation qui met, au service de l’enfance, les moyens de leur temps, les moyens du 21ème siècle, à savoir, les nouvelles technologies : l’ordinateur, le tableau numérique interactif, les outils pédagogiques numériques et même les robots", a-t-elle enchaîné.

"Autant que ces outils pédagogiques et numériques, autant que cette ouverture au multilinguisme, nous partageons, ensemble, les mêmes valeurs spirituelles fondées sur les traditions soufis et malékites, l’ouverture sur l’autre et sur l’étranger, l’enracinement dans nos cultures respectives, et l’engagement dans la modernité, essentielle à la vie des générations montantes", a-t-elle dit. 

Pour sa part, le vice-président de la Fondation "Servir le Sénégal", Alioune Badara Sall a indiqué que la présence au Sénégal du PDG de la BMCE Bank et de la présidente de la fondation BMCE Bank atteste de l’intérêt porté à la cause de l’éducation, ajoutant que "cette présence et l’engagement qui l’inspire sont aussi à l’image des relations exemplaires entre nos pays respectifs, liés par l’histoire et le legs des générations antérieures".

"Cette infrastructure que nous inaugurons aujourd’hui est le produit de l’engagement social de la fondation Servir le Sénégal et du sens élevé de la solidarité humaine de la BMCE Bank, agissant par son bras social qu’est la Fondation Bmce Bank", a-t-il poursuivi, expliquant que les pensionnaires de cette institution, exclusivement des jeunes filles sélectionnées sur concours, bénéficieront du régime d’internat complet, avec un encadrement administratif et domestique entièrement féminin. 

Le collège franco-arabe "Daara Rama" occupe un terrain de trois hectares dans le nouveau pôle urbain de Diamniadio. Il est composé de bâtiments construits sur 1771 m2, comprenant des salles de classe, un laboratoire équipé pour les tests et expériences scientifiques, une bibliothèque, une mosquée, un internat et des dépendances dont un réfectoire et une infirmerie. L'établissement est ouvert, par voie de concours, aux jeunes filles âgées de 13 ans, à partir de la première année d’enseignement secondaire jusqu’à la fin d’un cycle. L’enseignement qui y sera dispensé est classique et scientifique, outre un enseignement coranique selon les traditions du Sénégal.

Le collège accueillera une première promotion de 24 élèves, qui peut être portée à 48 filles, alors que l’internat est d’une capacité de 60 places avec, à terme, l’objectif d’atteindre 200 places, après extension.

L’installation utilise les énergies renouvelables pour l’éclairage des voies de circulation (lampadaires solaires avec panneaux photovoltaïques).

Au cours de la cérémonie d'inauguration, une convention de rétrocession de la gestion de cette infrastructure éducative a été signée entre le ministre de l’éducation nationale du Sénégal, Mamadou Tall et le vice-président de la Fondation "Servir le Sénégal", Alioune Badara Sall.

La cérémonie s'est déroulée en présence notamment de membres du gouvernement sénégalais et de membres du corps diplomatique accrédité à Dakar, dont l'ambassadeur du Maroc au Sénégal, Taleb Barrada.





Nouveau commentaire :
Twitter