MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

16 Juin 2020 - MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine


Dakar - La presse africaine parue mardi aborde plusieurs sujets, notamment la mission virtuelle du FMI au Sénégal, la lutte contre coronavirus, les négociations sur le barrage de la Renaissance en Éthiopie et la scène politique au Ghana.


Au Sénégal, +Le Soleil+ rapporte qu'une équipe des services du FMI, dirigée par Mme Corinne Deléchat, a tenu une mission virtuelle du 2 au 12 juin 2020 pour engager des entretiens dans le cadre de la première revue de l’accord avec le FMI au titre de l’instrument de coordination de la politique économique.

Dans leurs recommandations, poursuit le journal, les experts du Fonds monétaire international ont invité l’Etat du Sénégal à clarifier les conditions d’éligibilité aux mesures économiques et financières destinées aux entreprises.

Dans sa déclaration finale, note le journal, la responsable de la mission du FMI a noté que la pandémie de la covid-19 a un impact significatif sur l’activité économique, soulignant que le taux de croissance du PIB du Sénégal est projet à 1,1 % pour l’année 2020 contre 5,3 % en 2019.

Son confrère +Enquête+ écrit que le ministère de l’Education nationale s’attèle à sauver l’année scolaire et à atténuer les effets néfastes de la covid-19, relevant qu’un plan de résilience covid-19 a été élaboré.

Ce plan consiste à atténuer les effets de la crise sur l’année scolaire 2019-2020 par une continuité du système et des services éducatifs, note le journal, faisant savoir qu’il va accompagner la réouverture des établissements scolaires et le déroulement de l’année scolaire 2020-2021.

En Côte d'Ivoire, "Le Nouveau Réveil" titre "Montée fulgurante des cas positifs de la COVID-19: Le prix du "je m’en foutisme" à tous les niveaux", rapportant que la Côte d’Ivoire a enregistré, lundi, 355 nouveaux cas d’infection au coronavirus (COVID-19), portant le bilan à 5 439, dont 2590 rémissions et 46 décès. Ces nouvelles contaminations, peut-on lire, ont été détectées sur 870 échantillons prélevés soit 40,8% de cas positifs, ajoute la publication, soulignant que 2.803 patients sont encore sous traitement.

Sur un autre registre, "Abidjan.net" rapporte que le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Albert Flindé, a annoncé lundi à Yamoussoukro que 975 Ivoiriens ont été ramenés au pays à leur demande depuis le déclenchement de la crise sanitaire due au nouveau coronavirus. La grande majorité de ces Ivoiriens, soit 679, étaient bloqués dans des pays africains contre 296 dans le reste du monde, précise le site d'information, ajourant que l’aide de l’Etat s’est étendue aux Ivoiriens bloqués mais aussi à ceux de la diaspora rendus vulnérables avec l’avènement de la Covid-19. Au Gabon, +l'Union+ écrit que dans le cadre du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece), un premier accord-cadre de partenariat public-privé a été signé lundi à Libreville entre la ministre de la Formation professionnelle, Madeleine Berre et le patronat et le secteur privé.

Selon la publication, l’objectif est d’impliquer le secteur privé dans la gouvernance des centres de formation professionnelle, afin de corréler l’offre de formation au marché de l’emploi et garantir l’effectivité de l’insertion professionnelle des jeunes.

Pour sa part, +Gabonactu+ souligne que le Comité de pilotage de la lutte contre le coronavirus (COPIL) a notifié, lundi, 570 nouvelles contaminations au Covid-19 et 4 nouveaux décès portant à 4 033 le nombre des cas testés positifs et à 27 le nombre de décès liés à cette pandémie.

Et d’ajouter que les 570 nouveaux cas ont été décelés sur un échantillon de 3726 tests réalisés durant ces 3 derniers jours, rappelant que la dernière publication des données remonte au jeudi dernier.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que la Chambre des députés a voté lundi en faveur d'un projet de loi portant sur la ratification d’un accord de coopération signé le 24 octobre 2019 entre Kigali et Moscou pour la construction au Rwanda d’un Centre des sciences et technologies nucléaires.

Citant le ministre rwandais des Infrastructure Claver Gatete, le journal écrit que le futur centre aura pour mission de développer des solutions d'énergie nucléaire intégrées à même de promouvoir les secteurs de l'agriculture, la santé, l'éducation, les sciences et l'industrie.

Le gouvernement du Rwanda, ajoute la publication, a entamé au cours des dernières années un processus ambitieux de développement de solutions basées sur l’énergie nucléaire civile. 

Sur un autre sujet, +KT Press+ indique que le Rwanda a envoyé des aides médicales aux forces Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS), soulignant que cette initiative vise à soutenir les efforts de l’ONU dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus. 

Le don remis par les forces rwandaises de maintien de la paix à Juba, comprend 100 kits de dépistage Covid-19 ainsi que des équipements de protection individuelle (EPI), entre autres, précise le journal. Au Ghana, +MyJoyOnline+ rapporte que le Ghana va mener des études pour tester la pertinence du don de plasma sanguin à des patients du covid-19.

Selon le directeur général du National Blood Service, Justina Ansah, l'intervention est basée sur une recherche selon laquelle les patients qui s'étaient rétablis des épidémies comme le Covid-19 ont une réponse immunitaire robuste aux infections.

Son confrère, +Modern Ghana+ indique que le Ghana a été nommé membre du Comité consultatif indépendant (IAC) du Forum mondial sur Internet pour lutter contre le terrorisme (GIFTC). 

Cette nomination est due à l'engagement politique du Ghana et à son approche centrée sur les droits de l'homme pour développer sa cybersécurité ainsi que son engagement actif aux niveaux régional et international pour promouvoir une utilisation responsable d'Internet, souligne le quotidien.

A Djibouti, le quotidien +La Nation+ écrit que les parlementaires djiboutiens ont tenu, la semaine passée à Djibouti, une rencontre d'information avec des responsables de la Société Civile Plurielle du Comesa.

Le journal indique que cette réunion a été axée sur les perceptives de la coopération économique en Afrique ainsi que les moyens permettant de promouvoir les échanges commerciaux entre les membres du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (Comesa) et l’ensemble des pays africains. 

Selon le média, les deux parties ont convenu de tenir prochainement une nouvelle réunion consacrée aux échanges commerciaux et à la coopération Sud-Sud.

En Ethiopie, +FANA BC+ revient sur le cinquième jour des négociations tripartites entre l'Ethiopie, l'Egypte et le Soudan sur le grand barrage La Renaissance, relevant que ce round a porté sur des questions techniques concernant le premier remplissage et l'exploitation annuelle du barrage.

Citant le ministère éthiopien de l'eau, de l'irrigation et de l'énergie, le média fait état de convergence de vue notamment sur les règles du premier remplissage, les flux environnementaux, les règles de gestion de la sécheresse, la sécurité du barrage et l’impact environnemental et social.

Sur le même sujet, +ETHIOPIAN MONITOR+ note que les négociations ont jusqu'à présent fait des progrès techniques, mais des points de divergence demeurent sur les questions juridiques.

"Les pourparlers ont fait des progrès notables sur la sécurité du barrage, le premier remplissage, son fonctionnement à long terme, l'échange d'informations, les études environnementales et le comité de coopération technique", souligne le média qui cite le ministre soudanais de l’eau, Yasser Abbas.

En Afrique du Sud, +Independent Online+ rapporte qu'une enquête nationale a révélé que la majorité des jeunes sud-africains s'inquiètent de la hausse du chômage. Selon l'enquête menée par l'organisation Citizen Surveys SA, 73 pc des jeunes âgés de 18 à 24 ans sont préoccupés par le chômage, 31 pc par la pauvreté et 30 pc par la criminalité.

Revenant sur la dernière enquête trimestrielle du département de la statistique sud-africain (Stats SA) sur la population active, le journal écrit que le taux de chômage des jeunes dans le pays s'est élevé à 58,1 pc durant le dernier trimestre de 2019, en hausse de 3,4 pc par rapport à l'année précédente.

+The South African+ s'arrête sur la crise qui a touché le secteur touristique à cause du covid-19. Il note que plus de 240.000 emplois liés au tourisme sont menacés d'être perdus dans la province du Cap Occidental, signalant que près de la moitié de toutes les entreprises touristiques de la province devraient disparaître en raison des mesures de confinement.

Le Cap occidental, qui constitue la principale destination touristique en Afrique du Sud avec plus de 24 pc de la part totale, est considéré comme l'épicentre de l'épidémie du coronavirus dans le pays, observe le journal. Il précise que plus de 60 pc de toutes les infections ont été enregistrées dans cette province.

Au Kenya, le journal "kenyans.co" écrit mardi que l'Institut de recherche médicale du Kenya (KEMRI) étudie divers médicaments à base de plantes alors qu'il accélère la recherche sur les remèdes thérapeutiques potentiels pour Covid-19.

Un chercheur du KEMRI cité par le journal a révélé les détails de divers produits et préparations à base de plantes que l'institut étudie dans le cadre de la riposte à la pandémie, ajoutant que la phytothérapie n'était en aucun cas inférieure à la médecine conventionnelle ou moderne.

Il a en outre noté que les équipes des recherches du KEMRI ne développaient pas seulement des plantes médicinales pour Covid-19, mais également pour d'autres maladies, telles que le paludisme et le VIH.

L'un des principaux produits qu'ils raffinent, connu sous le nom de poudre de Zedupex, contient des ingrédients tirés du même arbre que le célèbre remède à base de plantes Loliondo prescrit pour diverses maladies et rendu populaire en Tanzanie, souligne la publication.

En RD Congo, “Forum des As” écrit que l'Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA) tient à contribuer aux efforts du Gouvernement en fabriquant du matériel qui rentre dans le cadre de l'assainissement de l'environnement et de la prévention et du traitement de la Covid-19. 

Dans le volet traitement, le directeur général de cet établissement, le professeur Pierre Kasengedia Motumbe, a affirmé que l'ISTA/Kinshasa a conçu et réalisé deux respirateurs de type analogique et digital, qui “coûtent moins cher et dont nous voulons que le prix soit en deçà de 7000 dollars américains”, ajoute l’auteur de l'article.

“Actualité.cd” rapporte que Mwambi Célestin, le directeur financier de la maison civile du Chef de l’État, a été arrêté lundi et transféré à la Prison centrale de Makala, car il est “soupçonné d’avoir détourné une somme d’environ deux millions de dollars américains”. 

Placée sous l’autorité directe du Président de la République, la maison civile est chargée de la gestion du service de l’intendance et de la logistique des résidences et sites présidentiels privés, du secrétariat privé du Chef de l’État et du service médical présidentiel, relève l’auteur de l’article. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss