MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Lundi 20 Janvier 2020 - Par MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 20/01/2020



Dakar - Le Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l’investissement, la prévention contre Ebola au Rwanda et la gestion des frontières entre Djibouti et l'Ethiopie sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue lundi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que le sommet de Lomé sur les faux médicaments, tenu les vendredi et samedi, a été sanctionné par des mesures fortes, ajoutant que les chefs d'Etat d’Afrique présents et les représentants d’autres pays ont signé la convention-cadre qui comporte de nouvelles lois renforçant la collaboration transfrontalière pour stopper ce trafic.

« Les faux médicaments ne soignent pas. Ce sont des tueurs silencieux », a affirmé le président sénégalais Macky Sall lors de ce sommet, avant de tirer la sonnette d’alarme sur ce trafic responsable de milliers de perte en vie humaine.

Loin de ce sujet, +Walf Quotidien+ rapporte que le partenariat entre Dakar et Londres est « en pleine croissance », citant le Bureau d’information gouvernementale (BIG) à la veille de l’ouverture du Sommet Royaume-Uni –Afrique sur l’investissement.

Le partenariat entre le Sénégal et le Royaume-Uni, qui est en pleine croissance, porte sur des domaines tels que la promotion de l’emploi et de la croissance, la promotion de la paix, de la sécurité et de la bonne gouvernance, indique le BIG dans un document relayé par le journal, ajoutant que le chef d’Etat sénégalais Macky Sall prendra part au Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l’investissement lundi à Londres sur invitation du Premier ministre britannique Boris Johnson.

Le Sommet vise le renforcement du partenariat entre le Royaume-Uni et les pays africains pour construire un avenir sûr et prospère, indique le BIG, soulignant que de nouveaux investissements substantiels seront mobilisés pour créer des emplois et stimuler une prospérité mutuelle.

Au Gabon, la presse locale focalise sur nombre de sujets à caractère économique et sportif. A ce titre, +Gabon Matin+ écrit que le premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekalé a récemment échangé avec les ministres de l'habitat et de l'économie sur la fusion-absorption entre la société nationale immobilière (SNI) et la société nationale du logement.

Et d'ajouter que cette rencontre a été l'occasion pour le chef du gouvernement et les responsables de la SNI d'évaluer le niveau de matérialisation des travaux du processus de fusion-absorption entre les deux sociétés adopté en conseil des ministres le 16 novembre 2018.

Côté sport, +l'Union+ indique que ce lundi seront donnés à Bitam (nord du Gabon) les premiers coups de pédale de la 15è édition de la Tropicale Amissa-Bongo (20-26 janvier), épreuve cycliste à la notoriété désormais établie.

Sur la ligne de départ, poursuit la publication, 90 coureurs représentant 20 nationalités et quinze équipes (dix africaines et 5 professionnelles).

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que plus de 5000 Rwandais ont été vaccinés contre la fièvre hémorragique Ebola dans le district de Rubavu qui borde la frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC).

Depuis le lancement de la première campagne de vaccination début décembre dernier, quelques 336 personnes sont vaccinées quotidiennement contre Ebola dans le district frontalier de Rubavu, indique le journal.

L'objectif, lit-on, est de vacciner environ 200.000 personnes vivant dans les districts frontaliers de la RDC où l'Ebola a fait plus de 2.200 morts depuis 2018.

En économie, la presse écrit que le gouvernement rwandais s’est fixé pour objectif d’attirer le maximum d’investissement lors du premier sommet sur l'investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique qui se tiendra lundi à Londres.

Selon les médias locaux, le Rwanda sera représenté par une délégation de haut niveau dirigée par le président Paul Kagame, composée notamment de responsables gouvernementaux et de représentants d’entreprises locales opérant dans les secteurs de la fabrication, de l'agro-technologie, de l'exploitation minière, des énergies renouvelables et des services financiers. 

À Djibouti, la presse s'attarde sur la réunion annuelle du Comité conjoint Djibouti-Ethiopie pour la gestion des frontières, tenue la semaine dernière, soulignant que les deux parties ont examiné lors de cette réunion les moyens de renforcer la coopération dans les domaines d’intérêt mutuel.

Les questions relatives à la gestion des frontières, notamment le commerce, la circulation des marchandises et des personnes, la lutte contre le trafic illicite et l'immigration illégale et les dossiers liés à la sécurité ont été au centre des entretiens, indique-t-on.

Cette réunion, qui a connu la participation du ministre djiboutien de l’Intérieur et de la ministre de la Paix et de la Sécurité du gouvernement fédéral d’Ethiopie, a également abordé la coopération bilatérale en matière de paix et de sécurité, la bonne gouvernance et le développement durable dans les zones frontalières.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ revient sur la réunion du comité technique éthiopien sur le grand barrage «La Renaissance» avec le Premier ministre, Abiy Ahmed, consacrée « aux progrès accomplis lors de la série de réunions tenues récemment» entre l'Ethiopie, le Soudan et l'Egypte sur le remplissage et l'exploitation du barrage.

Présentant son rapport au Premier ministre, le ministre de l'eau, de l’irrigation et de l’énergie, Sheleshi Bekele, a relevé que les différentes réunions ont été couronnées de succès en termes de protection et de la préservation des intérêts nationaux de l’Ethiopie, écrit le média éthiopien.

Evoquant l'état des travaux du grand barrage, le ministre a affirmé que le taux de réalisation a atteint actuellement plus de 70 pc et le remplissage du barrage commencera d'ici la fin de cette année, souligne +FANA BC+.

En Côte d'Ivoire, "Fraternité Matin" rapporte que le Président de la République, Alassane Ouattara, est arrivé samedi à Londres, en compagnie de la Première Dame, Mme Dominique Ouattara, en vue de prendre part au Sommet Royaume-Uni – Afrique sur l'Investissement. 

Organisé par le Premier Ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, ce Sommet réunira des Chefs d’Etat et de Gouvernement africains, des entreprises et des Institutions internationales, pour présenter les opportunités d’investissements en Afrique.

Sur un autre registre, "Soir Info" indique que le ministre ivoirien de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, a annoncé 14 grands projets structurants en cours de négociation pour un montant de 1.320 milliards de francs CFA (environ 2 milliards d'euros) qui viennent s’ajouter à 86 projets déjà engagés pour porter le taux de couverture d’accès à l’eau potable à 95% contre 82% actuellement.

L'officiel ivoirien a indiqué que le chef de l’Etat a donné son accord pour la recherche de financements en vue de la réalisation de ce vaste chantier.

En RD Congo + Forum des As+ aborde le sommet Royaume-Uni - Afrique, dont les travaux débutent lundi à Londres. "Vu de la RDC, on peut légitimement espérer que les assises de Londres, axées sur l'investissement, débouchent sur du concret (….) Reste que sans une révolution copernicienne de notre écosystème, pas sûr d'espérer des retombées positives de ce sommet", rapporte l'éditorialiste.

"Sans une catharsis collective, le retour sur investissement du "tour du monde" du Président risque de se limiter à l'humanitaire et -tout au plus- aux appuis budgétaires. Ce qui serait confidentiel comme moisson pour un pays qui a besoin d'investissements énormes en vue de relancer l'activité économique et résorber ainsi le chômage endémique", ajoute-t-il.

+Média Congo+ rapporte que le président congolais, Félix Tshisekedi, a menacé devant la communauté congolaise à Londres de dissoudre l'Assemblée nationale en cas de "crise persistante".

"Ne disposant pas d'une majorité au parlement, à l'issue des élections couplées de 2018, Félix Tshisekedi a coalisé avec le camp de son prédécesseur Joseph Kabila pour diriger le pays ensemble. Près d’une année après, cette alliance a du mal à aplanir certaines divergences", explique l’auteur de l’article.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que la première édition de la Ghana Results Fair 2020, visant à présenter les travaux réalisés par le gouvernement au cours des trois dernières années, s'est clôturée à Accra.

La foire de trois jours, placée sous le thème "Produire des résultats pour nos citoyens", a été organisée par le ministère du suivi et de l'évaluation en partenariat avec le Projet de réforme des résultats du secteur public (PSRRP) et la Banque mondiale.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s'intéresse à la déclaration de Lomé, signée par le Congo, le Ghana, le Niger, l’Ouganda, le Sénégal, la Gambie et le Togo pour lutter contre les faux médicaments.

L'objectif, pour les Etats signataires, est de "renforcer et coordonner la lutte contre le trafic de médicaments, et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés", précise le quotidien. 




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Février 2020 - 10:53 Cinq choses à savoir sur le Lesotho