MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

16 Janvier 2020 - MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 16/01/2020


Dakar - Le dialogue national au Sénégal, la coopération Maroc-Rwanda, les prochaines élections générales en Ethiopie et les relations Gabon-Angola sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue jeudi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que les membres du comité de pilotage du dialogue national, convoqués en réunion ce jeudi, vont statuer sur le projet de règlement intérieur avant de procéder à la constitution des huit commissions.

Cette rencontre, poursuit le journal, est placée sous la présidence de Famara Ibrahima Sagna en présence de personnalités politiques, économiques, religieuses et de la société civile.

En dehors des questions politiques, ces forces vives de la nation vont se pencher durant les trois mois de travaux, sur des questions économiques, sociales et environnementales, ainsi que les enjeux de paix et de sécurité, ajoute la publication.

Son confrère +Le Quotidien+ s'intéresse à la lutte contre la malnutrition au Sénégal, notant que la lutte contre la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans est un combat de longue haleine que le Sénégal est loin d’avoir gagné.

Selon le coordonnateur de la cellule de lutte contre la malnutrition, Abdoulaye Kâ, le Sénégal n’en est qu’à 30 % de ses objectifs, ajoutant que d’ici 2025, les besoins financiers pour atteindre un pourcentage compris entre 5 et 10 pc et de prévalence de la malnutrition aiguë sont estimés à quelque 206 milliards de francs CFA.

Au Gabon, +l'Union+ indique que le Président de la République de l'Angola, Joao Lourenço est attendu jeudi à Libreville pour une visite de travail et d’amitié au Gabon, notant que le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et son homologue auront lors de ce séjours l’occasion d’échanger sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre leurs deux pays.

Il s’agira aussi pour les deux dirigeants, poursuit la publication, de faire un tour d’horizon sur les sujets d'intérêt commun liés notamment aux questions de développement, de sécurité et de paix sur le continent.

Sur un autre sujet, la publication souligne que conformément à la Constitution, la cour constitutionnelle a lancé, hier, ses activités en présence du chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba.

Et de noter qu'à cette occasion la présidente de cette haute juridiction, Marie Madeleine Mborantsuo a passé en revue le pouvoir de la cour constitutionnelle en matière d'interprétation de la constitution notamment en cas de doute ou de lacune.

Au Rwanda, la presse locale focalise son attention sur la visite de travail qu'effectue le secrétaire d’Etat rwandais aux Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe, au Maroc, indiquant que Kigali et Rabat ont décidé, en marge de cette visite, de créer un comité de suivi des accords de coopération bilatérale.

Le quotidien +The New Times+ écrit que ce comité de suivi permettra d'accélérer la mise en oeuvre d’une trentaine d’accords et de prospecter de nouvelles pistes pour le développement de la coopération bilatérale, citant une déclaration du ministre Délégué marocain auprès du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Mohcine Jazouli.

Son confrère +RNA+ rapporte que le secrétaire d'Etat rwandais et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, ont inauguré mercredi l’ambassade du Rwanda au Maroc lors d’une cérémonie organisée à Rabat.

Selon le média, l’ouverture de l’ambassade réaffirme la dynamique positive des relations bilatérales et la volonté des deux pays de hisser leur coopération à un niveau supérieur.

A Djibouti, la presse locale rapporte que le ministère de la Santé vient de lancer une opération de distribution de plus de 150.000 moustiquaires (Milda) selon une stratégie de porte à porte, indiquant que cette opération s'ajoute aux 20.000 moustiquaires distribués récemment par les agents du ministère de la Santé. 

A terme, l’objectif du département de la Santé est d’atteindre une couverture universelle d'utilisation des Milda en dotant la population d’un moyen de protection efficace contre les piqûres des moustiques qui sont vecteurs du paludisme et des fièvres d'origine virale telles que le Chikungunya, indiquent les médias locaux.

Et d’ajouter que l'utilisation des moustiquaires constitue un des moyens les plus efficaces préconisé par le ministère de la Santé dans le cadre de la lutte anti vectorielle.





              


Newsletter
Rss
Mobile