MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mercredi 15 Janvier 2020 - Par MAP

Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 15/01/2020


Dakar - L’installation officielle du comité de pilotage du dialogue national au Sénégal, la réforme de l'administration publique au Gabon, la sécurité routière en Ethiopie, la lutte contre la traite des enfants en Côte d'Ivoire, l'établissement d'un nouveau registre des électeurs au Ghana, la réhabilitation du patrimoine culturel au Mali et la croissance économique au Rwanda sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue mercredi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit qu'après l’installation officielle du comité de pilotage du dialogue national, le 26 décembre dernier, le Sénégal a franchi hier un nouveau cap avec les premières concertations des 126 membres qui composent cette instance, au lieu des 86 initialement retenus.

Lors de la première réunion ayant servi de cadre pour travailler sur un chronogramme d’actions, indique le journal, le président du comité de pilotage du dialogue national, Farama Ibrahima Sagna, a exhorté les forces vices de la nation qui participent à ce cadre de réflexion à la discipline et à la sérénité en vue d’aboutir à des consensus majeurs visant les intérêts exclusifs du peuple sénégalais.

Pour lui, « si les défis sont multiples, les acteurs doivent tout aussi prendre conscience de leur volume de travail, notant qu’il est temps de transcender les clivages et de s’investir pour un travail qui va demeurer, pour longtemps, le fondement solide de notre système étatique sous tous ses aspects », ajoute le journal.

Son confrère +Enquête+ rapporte que le Parti Démocratique Sénégalais (PDS/opposition) n’est plus membre du Front de résistance nationale (FRN), ajoutant que le secrétaire général de cette formation politique, Abdoulaye Wade et ses frères de partis ont pris la décision hier de suspendre leur participation à ce front.

« Le PDS exprime son regret par rapport aux dysfonctionnements graves du FRN, dont il était l’un des principaux initiateurs », selon un communiqué signé par l’ancien président de la République, ajoutant que ce front devrait servir de cadre de lutte pour la défense notamment des intérêts des populations. 

Au Gabon, +Matin Equatorial+ s'intéresse à la réforme de l'administration publique. Il écrit sous le titre "Fontion publique : comme un regain d'espoir" que le gouvernement gabonais, en collaboration avec les partenaires sociaux, vient d'organiser, à Libreville, un forum sur la fonction publique, notant que ces travaux ont été sanctionnés par d'importantes résolutions et recommandations devant améliorer les conditions de vie et de travail des agents de l'Etat.

Et de poursuivre que la principale recommandation était la nécessité pour l'administration qui constitue le point cardinal de toutes les politiques de développement de se moderniser afin de mieux assurer son rôle de locomotive, de vecteur de compétitivité et de performance.

Sur un autre sujet, +l'Union+ qui titre "Nouvelle criminalité : que faire" que l'assaut, le mois dernier, de pirates contre des navires dans les eaux territoriales gabonaises (un mort et quatre otages qui viennent d'être libérés) a suscité une grande inquiètude et montré l'ampleur du défi -d'autres formes de criminalités apparaissent- auquel doit dorénavant s'attaquer le Gabon.

Selon la publication, il y a nécessité de renforcer la capacité opérationnelle des départements concernés et de consolider la coopération entre les pays du Golfe de Guinée.

A Djibouti, le journal +Al-Qarn+ focalise son attention sur le lancement officiel de la 4ème édition des Grands Concours Scolaires (Saison 2019-2020), un évènement national annuel visant à découvrir les jeunes talents et à diffuser la culture de la créativité chez les élèves et étudiants.

La publication écrit que le ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle a donné cette semaine le coup d'envoi de cette compétition scolaire, présentant les épreuves et concours programmés pour cette édition. 

Selon le journal, cette compétition scolaire occupe une place importante au sein du système éducatif de Djibouti et joue un rôle de taille dans la promotion des valeurs éducatives et citoyennes. 

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ rapporte qu'une enquête menée sur la situation générale de la sécurité routière en Ethiopie a révélé que 13 personnes en moyenne trouvent la mort chaque jour dans des accidents de la route dans le pays.

L’enquête réalisée en coopération avec la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), a montré qu’environ 85 pc des accidents de la circulation se produisent dans les Etats régionaux d'Oromia, d'Amhara et du SNNP ainsi que dans la capitale Addis-Abeba.

Le manque de sensibilisation des conducteurs et des piétons, les failles au niveau des contrôles techniques des véhicules, la vétusté des véhicules, les problèmes de permis de conduire et la mauvaise qualité des routes, sont à l’origine de ces drames, ajoute le média éthiopien qui cite les résultats de cette enquête.

Au Rwanda, les quotidiens locaux consacrent leur Une à la participation du président rwandais à la Semaine de la Durabilité d'Abu Dhabi, dont les travaux se poursuivent dans la capitale des Émirats arabes unis.

Le quotidien +The New Times+ rapporte que le chef de l’Etat a eu, en marge de cet évènement, des entretiens avec de nombreux hauts responsables émiratis, dont le prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Émirats arabes unis, son altesse Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan.

Le président Kagame a exposé mardi l’état d’avancement des objectifs de développement durable au Rwanda dans le cadre de sa participation à cette rencontre annuelle, indique le journal, notant que la Semaine de la Durabilité d’Abu Dhabi est l'un des plus grands rassemblements de développement durable au monde et une plateforme pour l’échange et le dialogue.

En économie, la presse écrit que le PIB du Rwanda a enregistré une croissance moyenne record de 8% au cours des deux dernières décennies, précisant que le budget du pays a été multiplié par 26 durant cette période alors que le seuil de pauvreté a chuté significativement de 60 à 38%.

Citant un rapport du ministère des Finances, le presse indique que la croissance économique du Rwanda est tirée par le secteur privé qui y contribue à 85%, suivi des secteurs de l’agriculture, de l’industrie et des services.

En RD Congo, "Forum des As" revient sur la commémoration les 16 et 17 janvier des assassinats de deux héros nationaux, à savoir l'ancien président congolais, Mzee Laurent-Désiré Kabila et le tout premier Premier ministre, Patrice Emery Lumumba.

“Le principal est donc d'arriver à intégrer, à l'aune de la pédagogie concrète, les deux dates dans le récit national. Une démarche d'autant plus vivante que la cause pour laquelle P.E Lumumba et LD Kabila ont été liquidés est encore et toujours d'actualité. A savoir la défense de l'indépendance nationale et de l'intégrité territoriale”, écrit le journal.

Mais, “59 ans après pour le premier et 19 ans plus tard pour le second, la RDC n'en a pas fini avec des velléités déstabilisatrices orchestrées de l'extérieur avec des complicités internes”, souligne l'éditorialiste.

+L’Avenir+ indique que “les Forces armées de la RDC (FARDC) sont déterminées à en finir avec les combattants ADF dans la région de Beni” à l’est du pays. 

“La tête des ADF a été neutralisée. Il y a un seul leader des ADF qui n’a pas encore été neutralisé définitivement (…) C’est le centre de gravité que nous recherchons. Quand nous aurons neutralisé ces délinquants, ces terroristes, nous serons heureux de dire que pour nous maintenant, l’histoire des ADF est terminée, ça reste le travail de la police afin qu’elle fasse le travail de maintien de l’ordre public”, a déclaré Le général-major Kasonga Cibangu Léon-Richard, porte-parole de l’armée, cité par le journal. 





Nouveau commentaire :
Twitter