MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

30 Avril 2020 - MAP

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 30/04/2020


Dakar - L'épidémie de Coronavirus et ses répercussions en Afrique est le sujet principal traité par la presse africaine parue jeudi. Au Sénégal, +Sud Quotidien+ écrit que la reprise des enseignements et apprentissages est prévue le 2 juin prochain pour les élèves en classe d'examen, ajoutant que le communiqué du conseil des ministres de mercredi a recommandé aux académies de réfléchir sur les modalités de reprise globale des enseignements dans la période du 2 au 14 juin 2020.


En effet, précise le journal, 16.235 écoles et établissements accueilleront uniquement les élèves en classe d’examen, ajoutant que cette timide reprise entre en cohérence avec le plan de crise conçu par les autorités en vue de rompre la chaine de transmission du covi-19.

Son confrère +Le Soleil+ rapporte sous le titre « Fête du travail dans un contexte de coronavirus : un dialogue transparent pour sauver l’emploi », que jamais le travail n’a été aussi menacé, car la pandémie de covid-19 est en train de secouer le milieu de l’entreprise.

Malgré la perfusion du président de la République, le contexte est inédit en cette veille de fête du travail, note le journal, ajoutant que d’un côté les employeurs sont soucieux de la survie de leur activité, et d’un autre les employés sont de plus en plus menacés.

Au Mali, +Malijet+ en citant le ministère de la Santé et des Affaires sociales rapporte que cinquante-huit nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés, mercredi dans le pays.

Et de préciser que ces nouveaux cas positifs portent à 482 le nombre total des infections au Covid-19 dans le pays, dont 129 guérisons et 25 décès.

Les cas enregistrés sont actuellement pris en charge sur les sites de traitement, alors que les recherches se poursuivent pour retrouver les personnes-contact, assure le ministère dans un communiqué relayé par le journal électronique.

Au Gabon, +l'Union+ titre "confinement partiel : Gare au relâchement". Il écrit que la décision en faveur du retour au confinement partiel semble avoir agi comme un appel d’air, notant qu’entre des activités qui ont repris sans attendre que soient spécifiées les modalités de leur réouverture et des citoyens aux yeux desquels le respect des mesures barrières ou le port du masque sont devenus facultatifs, la pandémie poursuit, pendant ce temps, sa progression (238 cas désormais).

Pour sa part, le site d’information +Lalibreville+ indique que le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé a annoncé, lors d’une conférence de presse marathon, tenue lundi, que le Gabon va lancer un plan de riposte économique, appuyé par ses traditionnels partenaires techniques et financiers.

Ce "Plan de Stabilisation et de Relance de l’Economie" sera soumis dans quelques semaines au président de la République, Ali Bongo Ondimba, souligne le site, notant qu’il s’appuiera sur une évaluation de la stratégie nationale d’industrialisation et sera guidé par deux grandes priorités : amoindrir la dépendance de l’économie nationale vis-à-vis du pétrole et accélérer le Plan stratégique de souveraineté alimentaire.

En Côte d'Ivoire, le portail d'information "Abidjan.net" rapporte que le gouvernement du pays a décidé de retirer sa déclaration de compétence de la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples, estimant que ses décisions perturbent l'ordre juridique interne du pays, dans une déclaration rendue publique mercredi. « Le gouvernement ivoirien a décidé, le mardi 28 avril 2020, de retirer la déclaration de compétence prévue au protocole relatif à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, qu'il a émise le 19 juin 2013, en application de l’article 34 alinéa 6 dudit protocole », a dit son porte-parole Sidi Touré, à l’issue d’un Conseil des ministres, cité par le site électronique.

Sur un autre registre, "Koaci.com" fait savoir que 32 nouveaux guéris du Coronavirus et 55 nouveaux cas testés positifs sur 512 tests ont été annoncés mercredi par le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique. Quarante-huit jours après l'annonce du premier cas, alors que l'état d'urgence en application depuis le 23 mars a été ce jour prorogé au 15 mai prochain, le bilan ivoirien du Coronavirus est toujours faible, seulement 1238 cas confirmés sur 9272 cas suspects testés.

En RD Congo "Forum des AS" indique que la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) est gravement préoccupée par la recrudescence des attaques de groupes armés locaux et étrangers contre la population civile à l'Est de la RDC pendant cette période de pandémie de coronavirus. 

Selon la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en RDC, la Monusco s’efforce de s’adapter aux contraintes dans le respect des recommandations sanitaires, afin de poursuivre ses actions de protection des civils et d’appui aux forces de sécurité congolaises, rapporte l’auteur de l’article.

“Journal de Kinshasa” écrit que l’Union européenne (EU) a aligné une contribution d’urgence de 4 237 350 de dollars américains pour appuyer les efforts de la riposte au covid-19 en RDC.

Jean-Marc Châtaigner, l’ambassadeur de l’UE en RDC, a procédé à la remise officielle du premier lot de 50 motos et autres matériels au ministre de la Santé publique, Eteni Longondo, pour la mise à disposition au Comité multisectoriel de riposte contre Coronavirus en RDC, souligne l’auteur de l’article.

En Afrique du Sud, +The South African+ s'intéresse à la crise de la compagnie de transport aérien (SAA), notant que le syndicat du Mouvement de transport sud-africain (NTM) a révélé qu'une nouvelle compagnie aérienne serait créée pour remplacer la compagnie publique lourdement endettée.

Cité par le journal, le président de la NTM, Mashudu Raphetha, a indiqué que l'Afrique du Sud «assistera à l'émergence d'une nouvelle compagnie aérienne », notant que « le jour de la fermeture de la SAA sera très triste pour l'ensemble du pays».

Une enveloppe de 2,2 milliards de rands sera débloquée pour financer les indemnités de départ des employés qui seront licenciés par la compagnie, signale le journal.

+Independent Online+ indique que plus de 300 professionnels de la santé ont été infectés par le coronavirus (Covid-19) depuis le début de la pandémie en Afrique du Sud.

La province de KwaZulu-Natal est la plus touchée, avec un total de 138 agents testés positifs au virus, suivie de Gauteng avec 96 et du Cap Occidental avec 64, ajoute le journal, précisant que le secteur privé a été le plus durement touché jusqu'à présent, avec 195 cas confirmés, contre 133 dans le secteur public.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le Ghana est le 6è pays le plus affecté par le Coronavirus en Afrique, en termes de nombre de cas de contamination.

Selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Ghana, avec 1.671 cas confirmés est classé derrière l'Égypte (5.042), l'Afrique du Sud (4.996), le Maroc (4.246), l'Algérie (3.649) et le Cameroun (1.705).

Son confrère +My Joy Online+ indique que le président Nana Akufo-Addo a affirmé qu'une décision sur la levée des restrictions aux rassemblements publics n'a pas encore été prise.

Au Rwanda, la presse locale rapporte que trois personnes ont été tuées et cinq autres ont été blessées dans des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays dans la nuit de mardi à mercredi.

Citant un communiqué du ministère de la Gestion des urgences, le principal quotidien +The New Times+ indique que les inondations provoquées par les pluies ont balayé plus de 40 habitations, particulièrement à Gakenke dans la province du nord.

Le journal note que les inondations ont également endommagé gravement des propriétés, champs de culture et infrastructures publiques, notamment des routes et des ponts.

Et d'ajouter que l'Agence météorologique du Rwanda avait mis en garde contre des précipitations supérieures à la normale prévues cette semaine dans de nombreuses régions du pays, notamment dans le Nord.

En Ethiopie, +ETHIOPIAN MONITOR+ s'intéresse à la session ordinaire de la Chambre des Représentants du peuple (Chambre basse du Parlement éthiopien) prévue ce jeudi qui sera consacrée, entre autres, à l’examen de la décision du Conseil électoral national d'Ethiopie reportant les élections générales prévues initialement le 29 août prochain, en raison de la pandémie du coronavirus.

Les députés devront voter sur la décision du Conseil électoral national d'Éthiopie, relève le média éthiopien.

Sur un autre registre, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+ rapporte que les services de Douane ont saisi, en six jours, une grande quantité de marchandises contrefaites, dont la valeur est estimée à environ 1,2 million de dollars.

Les produits saisis, dont des armes à feu, des balles, des produits alimentaires, des cigarettes, des parfums, des vêtements et des pièces de rechange pour véhicules, provenaient en grande partie des pays voisins de l’Ethiopie, précise le média.

+FANA BC+ revient, de son côté, sur la saisie par les services de contrôle à Addis-Abeba de plus de 33 000 masques et 4 452 litres de désinfectants contrefaits.

Citant un responsable éthiopien, le média écrit que des mesures ont été prises à l’encontre de 147 contrevenants qui ont profité de la pandémie de COVID-19 pour vendre ces produits contrefaits.

Au Kenya, les quotidiens se font l'écho de la décision annoncée la veille par le ministre de l'intérieur, Fred Matiangi, selon laquelle les entrées et sorties de deux grands camps de réfugiés dans le pays, qui abritent environ 400.000 personnes, sont interdites à compter de mercredi pour éviter une épidémie due au coronavirus.

Ces interdictions de déplacement concernent le camp de réfugiés de Dadaab, dans l'est, qui abrite 217.000 personnes, et celui de Kakuma, dans le nord-ouest, où vivent 190.000 personnes, souligne le ministre de l'intérieur dans un tweet relayé par les médias kényans.

Aucun cas confirmé de Covid-19 n'a été cependant signalé jusqu'à présent dans les camps précités et les ONGs des droits de l'Homme craignent qu'une épidémie dans ces lieux de concentration de la population serait "désastreuse et incontrôlable".

Le journal "La Nation" rapporte que le croissant rouge de Djibouti prône la proximité en matière de sensibilisation sur les dangers du Covid-19. La branche régionale d'Ali-Sabieh du Croissant rouge a entrepris tout au long de la semaine dernière une vaste campagne de sensibilisation de proximité sur le danger mortel de la pandémie de coronavirus auprès de la population du chef-lieu, la ville d’Aska.

En étroite collaboration avec la préfecture et l’instance régionale de la décentralisation, les membres volontaires de cette organisation humanitaire de secours ont sillonné les différents quartiers de la ville, aux côtés des membres du tissu associatif local, des femmes actives de la société civile et des jeunes leaders des quartiers populaires, souligne la publication.





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss