MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Mercredi 5 Février 2020 - Par MAP

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 05/02/2020



Dakar - La visite du président sénégalais aux Emirats arabes unis, la situation sécuritaire au Mali, le 33ème sommet de l'Union africaine en Éthiopie et le dialogue politique entre le Gabon et l’Union européenne sont, entre autres, les principaux sujets traités par la presse africaine parue mercredi. Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que le chef de l'Etat Macky Sall a quitté Dakar hier pour une visite officielle aux Emirats arabes unis, prévue du 5 au 7 février.


Citant un communiqué de la présidence de la République, le journal informe que cette visite s’inscrit dans le cadre des relations d’amitié cordiale et de coopération multiforme entre les deux pays.

Après les Emirats, poursuit le journal, le président sénégalais se rendra à Addis-Abeba où il présidera le 8 février la réunion du comité des chefs d’Etat et de gouvernement du Nepad avant de participer les 9 et 10 février au sommet de l’Union africaine.

Sur un autre registre, +WalfQuotidien+ rapporte que l’épidémie de Coronavirus qui sévit en Chine a déjà fait 425 morts et contaminé plus de 20 mille personnes.

Sous le titre « Epidémie coronavirus : quel impact sur les échanges commerciaux sino-africains ? », le journal relève que la maladie commence à affecter l’économie chinoise et par-delà les échanges commerciaux entre l’empire du Milieu et le continent noir.

En Afrique, renseigne la publication, des vols en partance ou en provenance de Chine ont été réduits et plusieurs hommes d’affaires ont quitté le géant asiatique, mettant en veille leurs affaires.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ rapporte que la capitale Addis-Abeba est fin prête pour accueillir le 33eme sommet de l'Union africaine prévu les 9 et 10 février.

«L'Ethiopie a achevé les préparatifs et est prête pour accueillir le sommet», a déclaré Gisla Shawl, directrice générale par intérim du protocole au ministère des Affaires étrangères, citée par le média éthiopien. Outre des chefs d'Etat et de gouvernement africains, le sommet verra la participation des Premiers ministres du Canada et de la Norvège, ainsi que le président de l'État de Palestine, relève le média éthiopien. Le 33e sommet de l'UA sera précédé les 6 et 7 février courant par la 36e session ordinaire du Conseil exécutif.

Au Rwanda, les quotidiens locaux consacrent leur Une à l'inauguration par le président rwandais, Paul Kagame, d’un centre ultra-moderne de traitement du cancer à Kigali.

Le quotidien +The New Times+ écrit que la nouvelle structure, hébergée au sein de l’hôpital militaire de Kanombe, est le premier et seul centre de radiothérapie au Rwanda et l'un des plus avancés de la région de l'Afrique de l'Est.

Le chef de l’État a décrit l’établissement comme «un nouveau jalon dans les services médicaux au Rwanda», indique le journal, ajoutant que le centre se dotera d’un dispositif de la chimiothérapie dans un avenir très proche.

De son côté, +Kigali Today+ note que la construction du Centre de radiothérapie a été annoncée pour la première fois en novembre 2017 lors de la Conférence africaine sur le cancer, ajoutant que son inauguration, initialement prévue en septembre dernier, a été reportée en raison de travaux supplémentaires.

En Côte d'Ivoire, "Soir Info" rapporte que le Bureau de l'Assemblée nationale ivoirienne a rejeté à l'unanimité à l'issue d'un vote au scrutin secret, la requête de l'opposition parlementaire demandant la suspension des poursuites contre des députés accusés d'atteinte à l'autorité de l'État, annonçant que cette décision sera soumise à une prochaine plénière pour délibération.

« Par la présente, je vous informe qu'en raison de la clôture des travaux de la session parlementaire intervenue le 27 décembre dernier et conformément aux dispositions de l'article 47 alinéa 2 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale, j'ai donc soumis l'examen de votre requête au bureau de notre institution parlementaire convoqué spécialement à cette fin le lundi 06 janvier 2020. Après examen de votre requête, celle-ci a été rejetée à l'issue du vote au scrutin secret à l'unanimité des membres du bureau présents», rapporte le journal, relayant un courrier d'Amadou Soumahoro, le président du parlement ivoirien adressé aux groupes parlementaires de l'opposition.

Sur un autre registre, "L'Inter" indique que quelque 50.000 jeunes filles en Côte d'Ivoire ont bénéficié de première phase du Projet d'Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (SWEDD). le journal cite le coordonnateur pays, Dr Clément Kouassi.

La première phase a bénéficié à 50.000 jeunes filles en Côte d’Ivoire et les estimations qui ont été faites montrent qu'environ 2,1 millions de filles sont en situation précaire et doivent donc bénéficier des activités du projet SWEDD, a indiqué Dr Clément Kouassi. 

Au Gabon, +Matin Equatorial+ revient sur l'opération anticorruption baptisée +Scorpion+. Il indique que le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a souligné à la presse que les personnalités privées de liberté dans le cadre de cette opération ne peuvent plus exercer la moindre responsabilité au sein du parti en attendant que la justice se prononce. 

Son confrère +l’Union+ s’intéresse au dialogue politique entre le Gabon et l’Union européenne. Il écrit dans ce sens qu’au terme du dialogue politique intensifié bouclé le 15 décembre dernier, le gouvernement et l'Union européenne (UE) ont entamé, hier, au ministère des Affaires étrangères, une autre phase de leurs échanges avec le lancement du dialogue politique normalisé et régulier.

Ce dialogue devra permettre aux représentants des deux parties de s'atteler à la mise en œuvre des points d'accord retenus, à l'issue du dialogue politique intensifié notamment la problématique des droits de l'Homme et de la coopération bilatérale, explique la publication.

En RD Congo, "L'Avenir" revient sur la réunion tenue mardi entre le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale congolaise, Boniface Balamage, et une délégation des parlementaires autrichiens. 

"La visite de la délégation autrichienne s’inscrit dans le cadre de la création et du renforcement de la diplomatie parlementaire entre les deux pays. C’est une première entre les deux assemblées nationales soucieuses de travailler ensemble pour le bien-être de leurs deux peuples", écrit l’auteur de l’article.

“Le parlement autrichien compte travailler pour le raffermissement des relations avec le République démocratique du Congo dans les secteurs politique, économique et social. D’autant plus que l’Autriche dispose déjà à Kinshasa d’une bonne représentation diplomatique”, ajoute-t-il.

“Forum des As” indique que des investisseurs portugais arriveront dans les jours qui viennent en RD Congo en vue de “s'installer dans une Zone Économique Spéciale pour appuyer la production des vins made in Congo, des boissons gazeuses et la transformation des produits agroalimentaires”.

“Très attirés par les allègements fiscaux et douaniers accordés désormais par le gouvernement congolais, ces hommes d'affaires portugais, qui ont investi en Angola durant 20 ans, se disent prêts à s'installer directement en RDC, pays qui regorge d'énormes potentialités”, rapporte l’auteur de l’article.

Au Kenya, les principaux quotidiens reviennent mercredi sur la tragédie de lundi où 14 élèves ont été tués piétinés lors d'une bousculade, en soulignant que la police a commencé à enregistrer les déclarations des enseignants de l'école primaire de Kakamega et d'autres témoins qui étaient sur les lieux de l'incident.

Cité par le journal "The Star", le commandant de la police de la région de l'Ouest, Peris Kimani, a déclaré que les détectives se concentreraient sur les règles de sécurité en place pour tenter de comprendre ce qui aurait pu causer la tragédie.

Le responsable a ajouté que six élèves sont toujours admis à l'hôpital, deux dans l'unité de soins intensifs et quatre dans les autres services, assurant que l'ensemble des élèves blessés seraient dans un état stable.

Pour sa part, le quotidien "Daily Nation" rapporte que le patron de la police a déclaré qu'il manquait des lacunes dans le calendrier de la tragédie que les détectives tentaient de démêler pour établir ce qui aurait pu déclencher l'incident.

La publication ajoute que l'école en question a été fermée sur instructions du ministre de l'éducation et du gouverneur du comté.

A Djibouti, le quotidien +La Nation+ focalise son attention sur les efforts déployés par le gouvernement pour la promotion du secteur de l'agriculture, indiquant que le conseil régional de Tadjourah a mis en place un projet phare pour lutter contre l’exode rurale et l’insécurité alimentaire.

Le projet, destiné à promouvoir l’agropastoralisme dans la région de Tadjourah, vise à introduire les méthodes de la culture hydroponique (hors-sol) pour accroitre la production de fruits et légumes dans la région, précise le journal.

Un atelier de travail été organisé récemment à Tadjourah pour s’arrêter de prés sur les défis, les objectifs ainsi que les opportunités qu’offre ce projet d’envergure, ajoute la publication.

Au Mali, +L'indépendant+ indique qu'une opération dénommée "Maliko", visant à rétablir l'Etat dans ses fonctions régaliennes dans certaines régions du Mali, en s’appuyant sur l’action des Forces armées et de sécurité maliennes (FAMAs), est instituée, selon un décret présidentiel, en date du 30 janvier 2020.

"Cette opération est soutenue et accompagnée par une administration publique disponible et performante, afin de répondre aux aspirations légitimes du peuple malien", indique la même source.

Et d'ajouter que l’opération "Maliko" prend en compte la coopération transfrontalière, régionale et internationale. Le Chef d’Etat-major général des Armées en assure le commandement.
 




Nouveau commentaire :
Twitter