MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

4 Avril 2020 - MAP

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 04/04/2020


Dakar - L'impact économique et social du COVID-19 et les mesures pour lutter contre la propagation de cette pandémie retiennent l'attention de la presse africaine parue samedi.


Au Gabon, +L'Union+ écrit sous le titre "Covid-19 : des tests et des milliards" que dans une nouvelle intervention hier soir autour des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19, le président Ali Bongo Ondimba a annoncé la mise en place d’un dépistage de massif, le prochain confinement du grand Libreville et un effort aussi massif aux plans social et économique d’un montant de 250 milliards de francs.

Et la publication de citer les principales mesures annoncées par le chef de l’Etat telles que l’injection de 4 milliards de francs CFA par mois pour le règlement des factures d’électricité et 2 milliards pour l’ensemble des factures d’eau, la suspension par les bailleurs, le temps du confinement partiel, de la perception des loyers des personnes sans revenus, la création d’un fonds d’aide de 2,5 milliards de Francs CFA pour compenser les pertes des petits propriétaires, la réduction de 50 pc des patentes et de l’impôt synthétique libératoire, et la mise en place d’un guichet de financement d’urgence de 225 milliards de Francs CFA pour répondre immédiatement aux besoins urgents de trésorerie des entreprises.

Pour sa part, le site électronique "gabonmediatime" indique sous le titre "Covid-19 : Ali Bongo annonce le confinement prochain du grand Libreville" que la troisième sortie du président de la République face à la Nation était très attendue ce vendredi 3 avril 2020, notant que sans surprise, Ali Bongo Ondimba a annoncé plusieurs mesures phares pour freiner la propagation du coronavirus. Parmi ces mesures importantes, le confinement du Grand Libreville prévu dans les tous prochains jours.

Au Ghana, +Pulse Ghana+ rapporte que la région de l'Upper East a enregistré son premier cas de Coronavirus, portant à 205 le total des cas confirmés au Ghana.

Et de relever que la région du Grand Accra compte le plus de cas (183), suivie par la région du Nord (10), celles d'Ashanti (9), de l'Upper West (1) et l'Upper East (1).

Son confrère, +MyJoyonline + se demande si le Ghana a fait le bon choix en adoptant l'hydroxychloroquine pour la prise en charge thérapeutique des cas confirmés covid-19.

Malgré les témoignages sur le succès du médicament, l'hydroxychloroquine peut être mortelle dans certains cas, écrit le quotidien, notant qu'il faut l’adopter avec précaution.

Au Rwanda, le journal +KT Press+ rapporte que le président rwandais Paul Kagame a eu des entretiens téléphoniques «fructueux» avec le président français Emmanuel Macron et le premier ministre éthiopien Ahmed Abiy sur les efforts consentis pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Citant un tweet publié vendredi par le chef de l'Etat, le journal indique que le président Kagame s’est également entretenu avec le président de la Banque mondiale et la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), qui vient de débloquer un financement d’urgence de 209 millions USD au profit du Rwanda.

La coopération internationale et les moyens permettant de trouver des solutions «rapides et flexibles» pour contrer la propagation du nouveau coronavirus ont été au centre des entretiens entre le président rwandais et de nombreux dirigeant mondiaux, ajoute la publication.

En Ethiopie, +THE REPORTER+ rapporte que le ministère de la Santé a appelé le personnel médical à la retraite, les professionnels de la santé en formation, les diplômés des facultés de médecine au chômage et d'autres volontaires à se joindre aux efforts de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Avant l'apparition du coronavirus, le gouvernement éthiopien a pris diverses mesures préventives notamment la mise en place 134 centres de quarantaine et d'isolement en plus d’un hôpital de traitement dans la capitale, souligne le journal.

Le gouvernement a également appelé la population à se conformer aux mesures d’hygiène et de distanciation sociale, ajoute le média, notant toutefois que la pauvreté, la négligence, la mauvaise communication, le mode de vie communautaire des Ethiopiens et l'accès à l'eau, posent des défis importants dans une nation de plus de 105 millions d'habitants.

+ADDIS STANDARD+ écrit, de son côté, que le gouvernement fédéral semble prêt à mettre à exécution les mesures qu'il a adoptées contre le nouveau coronavirus au niveau des régions.

A Djibouti, le journal "La Nation" braque ses projecteurs sur la mesure de confinement préconisée par le gouvernement pour juguler la propagation du nouveau Coronavirus.

"Voila deux semaines que le Covid-19 est entré par effraction dans notre pays. Il a changé notre mode de vie. Il nous a rendu suspicieux. Il nous a imposé le confinement", souligne la publication dans un article sous le titre "Allo Docteur, le confinement face au Coronavirus".

A l'instar des autres villes du Monde, Djibouti vit à l’heure du confinement et de la quarantaine (...) une méthode vieille comme le monde, qui vise à endiguer les épidémies. "Nos anciens l’ont déjà utilisé pour se prémunir contre les malades à fort potentiel de contagiosité et dont il est difficile de trouver un remède", ajoute le journal.

La communauté scientifique n’a pas pour l’instant trouver de vaccin, la mise en quarantaine de la population est la voie idéale pour éliminer la circulation du virus et casser ainsi la chaine de transmission, écrit la publication.

Au Kenya, les principaux quotidiens rapportent samedi que le président de l'Assemblée nationale, Justin Muturi, a élaboré des lignes directrices strictes pour les députés lorsque les séances reprendront le 14 avril après une pause d'un mois.

Le Président a convoqué une séance spéciale de la Chambre mercredi pour discuter des étapes du projet de loi sur les lois fiscales de 2020 (amendement) contenant des propositions sur la collecte des revenus face à la pandémie de Covid-19, souligne à ce propos le journal "Daily Nation".

En plus d'exiger des législateurs qu'ils observent la distanciation sociale, M. Muturi a déclaré que seulement 70 des 349 députés seraient autorisés à siéger, le 14 avril.

Selon les lignes directrices, le greffier avisera les députés par SMS ou par tout autre moyen chaque fois que la Chambre doit siéger.

La priorité d'attribution des sièges sera accordée aux députés qui s'inscrivent. "La notification obligera les députés à enregistrer leur désir d'assister à cette séance", a déclaré M. Muturi dans les lignes directrices en 27 points publiées par les médias locaux.

En Côte d'Ivoire, "Le Jour Plus" fait savoir que la Côte d’Ivoire a enregistré, vendredi, 24 nouveaux cas du covid-19, portant à 218 le total de personnes infectées par cette pandémie. Le journal cite le directeur général de la Santé, Mamadou Samba.

Ces nouvelles infections ont été détectées à partir d'un échantillon de 226 individus prélevés, précise le quotidien, ajoutant que 4 nouvelles guérisons ont été enregistrées, portant leur total dans le pays à 19. De son côté, "Abidjan.net" rapporte que le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (COSIM) et l’Association des musulmans sunnites en Côte d’Ivoire ( AMSCI-CODIS), les deux grandes faîtières des guides religieux musulmans ivoiriens, ont décidé de la reconduction de la mesure de fermeture des mosquées dans le pays « jusqu’à nouvel ordre » en vue de lutter contre la propagation de la maladie à Coronavirus.

C’est le 18 mars dernier que les deux organisations avaient décidé de la fermeture des mosquées dans le pays pour 15 jours dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. Cette décision de fermeture des mosquées devrait expirer vendredi. En Afrique du Sud, +Sunday Times+ indique que le syndicat du secteur public Nehawu a saisi le Tribunal administratif pour obliger le ministère de la Santé à fournir les équipements de protection individuelle nécessaires aux agents de la santé au milieu de la pandémie de coronavirus.

Bien que le gouvernement reconnaisse une pénurie d'équipements de protection pour les professionnels de la santé, il n'a pas encore émis de protocole ou de directives régissant la prestation des services de santé sans l'équipement de protection requis, a noté le syndicat, signalant que ses tentatives de s'engager avec le ministre de tutelle sur cette problématique avaient été ignorées..

+Business Tech+ s'intéresse à l'effondrement sans précédent de la monnaie sud-africaine qui a franchi le cap de 19 rands face au dollar américain. Le journal écrit que cette dégringolade causée par les difficultés économiques croissantes du pays combinées à la propagation du covid-19, n'est pas près de s'arrêter. Même après être tombée à son niveau le plus faible jamais enregistré par rapport au billet vert cette semaine, la monnaie sud-africaine a plus de chances de plonger davantage durant les mois à venir, a noté le journal, précisant que «les ventes en cours provoquée par les inquiétudes liées aux retombées de covid-19, rend les pays disposant de faibles mesures fiscales, comme l'Afrique du Sud, très exposés. IL. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss