MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Mardi 4 Février 2020 - Par MAP

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 04/02/2020



Dakar -Le coronavirus, le Code du travail au Gabon, la lutte contre la corruption en RD Congo et la situation sécuritaire au Mali, sont entre autres, les principaux sujets traités par la presse africaine parue mardi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ s'intéresse à la situation sanitaire des Sénégalais se trouvant dans la ville chinoise de Wuhan où est apparu le nouveau. A ce sujet, le journal rapporte que le président sénégalais a affirmé que le rapatriement des douze sénégalais vivant à Wuhan, épicentre de l’épidémie de coronavirus, n’"est pas simple", mais le Sénégal travaille avec les autorités chinoises pour pouvoir les suivre de façon convenable.

Selon lui, "cette opération requiert une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal, il faut des avions spéciaux et du personnel. Il faut énormément de conditions. Et lorsque ces personnes reviennent, il faut les mettre en quarantaine dans un lieu équipé en conséquence", ajoutant que « nous ne pouvons pas, pour autant, délaisser nos compatriotes ».

Sur un autre registre, +L’AS+ écrit que pour une bonne gouvernance et une performance de la gestion publique, le président Makcy Sall a décidé d’appliquer les recommandations de la Cour des comptes, qui a décelé plusieurs manquements dans la gestion des affaires publiques.

En réunion de conseil des ministres, lundi, le chef de l’Etat a demandé au ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, de prendre les dispositions idoines pour l’application intégrale des recommandations issues de ces rapports. 

Au Gabon, +l'Union+ s’intéresse au projet de code du travail. Il indique que les travaux relatifs à la plénière sur la réforme du code du travail se sont ouverts, hier, par la ministre en charge du travail, Mme Madeleine E. Berre, notant que cette rencontre tripartite réunit le gouvernement, les confédérations syndicales et les organisations patronales, sur une période minimale de cinq (5) jours.

Les parties feront des suggestions qui permettront d’aboutir à un outil capable de répondre favorablement aux exigences actuelles du marché du travail, tout en mettant l’accent sur la sécurité et l'épanouissement des travailleurs, ajoute la publication

Sur un autre registre, le journal souligne qu’après une semaine de cours perturbée sur fond de rumeurs d’enlèvements des enfants, le projet dit "police scolaire" annoncé par le ministre de l'Éducation nationale, Patrick Daouda Mouguiama, et les partenaires sociaux le 31 janvier dernier au cours d'une rencontre, commence à prendre corps, notant que selon le ministre de l’éducation, il s’agit d’une police spécifique qui sera formée pour répondre aux besoins de la sécurité dans les établissements scolaires.

En RD Congo "Forum des As" rapporte que le ministre en charge de la Justice, Tunda ya Kasende, a annoncé le lancement d'un numéro vert en vue de lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics en RDC. 

Selon le ministre, “ce numéro, qui sera opérationnel dans les prochains jours, constitue le canal par lequel tout citoyen congolais pourrait contacter gratuitement et à n'importe quelle heure les services compétents pour dénoncer les actes de corruption constatés”, relève l’auteur de l’article.

“L’Avenir” revient sur les tensions entre les composantes de la coalition au pouvoir, à savoir le CACH du président Tshisekedi et le FCC de Kabila. Le président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, à qui était destiné le rapport d’évaluation de l’an 1 de la gestion du pays par la coalition FCC-CACH, a affirmé qu’il “n’y aura de rupture” ni avec le FCC, ni avec l’Union de la Nation congolaise (UNC) du directeur de cabinet Vital Kamerhe, rapporte l’auteur de l’article.

“A l’issue du quinquennat du chef de l’Etat actuellement en fonction, une évaluation sans complaisance sera faite par les partenaires, sur la possibilité ou pas de soutenir les mêmes objectifs”, ajoute-t-il.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le nouveau registre électoral du Ghana sera prêt d'ici novembre prochain, dans l’objectif d’assurer des élections générales crédibles, prévues en décembre prochain dans le pays, a annoncé la présidente de la Commission électorale (CE), Jean Mensa.

"Le nouveau registre électoral biométrique sera prêt d’ici le 8 novembre pour être envoyé à toutes les circonscriptions", a fait savoir Mme. Mensa, notant que le processus d'enregistrement prendra fin le 26 octobre prochain.

Son confrère, +Ghanaian Times+ écrit que le Ghana a ordonné une enquête sur les accusations de corruption de l’avionneur européen Airbus afin de garantir l’achat de trois avions militaires entre 2009 et 2015.

Le Ghana "mènera une enquête rapide pour déterminer la complicité ou non de tout fonctionnaire du gouvernement ghanéen, passé ou présent", a fait savoir le bureau du président Nana Akufo-Addo dans un communiqué, cité par le quotidien.

Au Kenya, les principaux quotidiens ont consacré leurs gros titres à la "Une" de ce mardi à la tragédie de lundi où 14 élèves ont été tués piétinés et 39 autres grièvement blessés dans une bousculade à l'école primaire de Kakamega.

Le commandant de la police de la région ouest, Peris Kimani, a confirmé le bilan, affirmant sur la base de rapports établis par les enquêteurs que les élèves manquaient de cours à 17h lorsque la tragédie s'est produite. Certains sont tombés du troisième étage du bâtiment.

La presse locale rapporte aussi le décès, mardi à l'aube, de l'ancien président kényan Daniel arap Moi, qui a dirigé le pays d'une main de fer entre 1978 et 2002.

"C'est avec une profonde tristesse que j'annonce le décès d'un grand homme d'État africain, SE Daniel Toroitich arap Moi, deuxième président de la République du Kenya. Son Excellence l'ancien président est décédé à l'hôpital de Nairobi au petit matin de ce 4 février 2020, en présence de sa famille ", a annoncé le président Uhuru Kenyatta dans un communiqué.

A Djibouti, le journal "Al Qarn" écrit que le gouvernement djiboutien place les problématiques liées au secteur logement au centre de ses préoccupations, citant une déclaration du premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed.

Le responsable djiboutien, écrit-on, a assuré que l'exécutif est déterminé à mettre à disposition des logements de qualité à toutes les franges de la société en vue d’améliorer la qualité de vie de la population, ajoutant que le premier ministre a tenu ces propos lors d’une cérémonie organisée à Djibouti à l’occasion de l’anniversaire de la fondation d'un quartier résidentiel de la capitale.

D’autre part, le premier ministre a annoncé que le gouvernement prévoit de construire un total de Mille logements dans le cadre d’un projet financé par des fonds arabes, ajoute le quotidien.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ revient sur la réunion lundi à Djibouti des ministres des finances de l'Éthiopie, de Djibouti, de l'Érythrée, du Kenya et de la Somalie, pour examiner les moyens à même de favoriser l'intégration économique et la coopération régionale dans la Corne de l'Afrique.

Les ministres devront évaluer les actions entreprises depuis l'année dernière en matière de promotion du commerce et des investissements entre les cinq pays, écrit le média éthiopien, notant que cinq les pays se pencheront également sur les sources de financement estimées à 15 milliards de dollars nécessaires pour favoriser la coopération.

Les ministres ont estimé que les progrès réalisés dans la mise en œuvre des accords signés dans les infrastructures de transport, d'électricité et numériques sont encourageants, souligne +FANA BC+.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ s'attarde sur les résultats du sommet quadripartite qui a rassemblé, dimanche à Luanda, les chefs d’Etat du Rwanda, de l’Ouganda, de l’Angola et de la RDC pour tenter d’apaiser les tensions entre Kigali et Kampala.

Le journal écrit que cette réunion régionale a été sanctionnée par des décisions fortes visant à accélérer le processus de normalisation des relations entre le Rwanda et l’Ouganda, soulignant que les deux voisins, dont les relations se sont détériorées depuis près de deux ans, ont convenu notamment de « s'abstenir d'actions de déstabilisation ou de subversion sur le territoire de l'autre partie (...), ainsi que de financer, former et infiltrer des forces déstabilisatrices".

Kigali a fourni des preuves irréfutables sur le soutien qu’apporte Kampala aux groupes rebelles anti-Rwanda, indique la publication, ajoutant que les preuves présentées par le Rwanda ont été confirmées par un rapport du Groupe d'experts des Nations Unies.

Citant le ministre rwandais chargé des Affaires est-africaines, le média note que la prochaine réunion entre les deux parties, prévue le 21 février, sera consacrée à l’évaluation de la mise en œuvre des engagements pris par les deux pays, dont la libération des ressortissants rwandais détenus illégalement en Ouganda.

Au Mali, +l'essor+ rapporte que quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans une attaque perpétrée dimanche par des hommes armés non identifiés à Bana Gakou, localité située à environ 35 km de la ville de Koro, au centre du pays.

"Des hommes armés non identifiés ont attaqué nuitamment le village de Bana Gakou, faisant quatre morts, plusieurs blessés et d'importants dégâts matériels avant d’obliger les populations à s’enfuir pour se réfugier à Koro et au Burkia Faso", selon le journal.




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Février 2020 - 12:57 Séisme politico-médiatique en Algérie

Mercredi 26 Février 2020 - 11:45 Pollution de l'air : Dakar sous un nuage de poussière