MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Maroc-Afrique
Le Samedi 26 Octobre 2019 - Par MAP

Les opérateurs économiques français séduits par les atouts de Dakhla-Oued Eddahab


​Dakhla - La région de Dakhla-Oued Eddahab, de par les multiples opportunités d'investissement qu'elle présente et les infrastructures modernes dont elles dispose, constitue un avantage pour les entreprises souhaitant se développer et conquérir de nouveaux marchés.


Plus de 400 opérateurs économiques marocains, français et africains se sont réunis, trois jours durant dans la perle du Sud, à l’occasion du forum d'affaires Maroc-France (23-25 octobre), pour s’informer des opportunités d’investissements et d'affaires offertes dans le cadre du Plan de développement régional et du nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud du Royaume.

Cet événement qui a connu la participation de 188 investisseurs, 145 sociétés marocaines et 140 entreprises françaises, a été particulièrement riche en panels sectoriels (la pêche et produits de la mer, la transformation halieutique, le tourisme, le transport et logistique et le commerce) et des rencontres B to B.

En effet, au terme de ce Forum d'affaires, nombreux sont les chefs d'entreprise français qui ont fait part du grand intérêt qu'ils portent à cette région en plein essor et de leur souhait de contribuer à sa dynamique économique exceptionnelle.

Ainsi, dans une déclaration à la MAP, le président directeur général de l’entreprise "Alliance LED", spécialiste de l'éclairage LED , Frédéric Letient, a mis l’accent sur la qualité des projets de développement présentés lors du forum, faisant savoir qu’il envisage de s’implanter à Dakhla à long terme.

"Je veux prendre connaissance des atouts économiques de Dakhla et des politiques publiques en terme d'investissement et du climat des affaires afin de pouvoir juger la pertinence de s’y implanter", a souligné M. Letient, notant que les multiples attraits économiques de la région vont inciter inévitablement de grands groupes à y investir.

Le Maroc est la porte d'entrée en Afrique et Dakhla constitue une véritable passerelle vers le reste de l'Afrique, ce qui est de nature à booster le développement économique dans la région, notamment les secteurs portuaire et hôtelier, a-t-il poursuivi. 

Dans une déclaration similaire, Jean-Marc Bongiovanni, directeur général de l’entreprise "Noostrim", ayant pour ambition d’apporter des solutions concrètes dans le domaine de l’environnement, s'est dit "impressionné" par le niveau du forum et de la dynamique que connaît le Maroc, tout en exprimant sa satisfaction vis-à-vis des échanges permettant de développer son réseau. 

"La région de Dakhla est en plein essor, une donne qui me motive à investir plus", a indiqué M.Bongiovanni, tout en exprimant sa détermination à se diriger vers l'export prochainement.

Ce rendez-vous a permis aux opérateurs économiques français de s’informer de près du Plan de développement régional, des chantiers mis en œuvre, ainsi que des attentes en matière de développement.

La région dispose aussi d’un plan de développement régional (PDR) qui se repose sur quatre moteurs de développement qui concernent le tourisme écologique et durable, la valorisation des produits de la mer et le développement agricole, la logistique et commerce et l’économie de proximité et entrepreneuriat.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 32 milliards de dirhams (MMDH), ce plan de développement prévoit la réalisation de 129 programmes structurants. Ces programmes comptent une série de projets structurants et complémentaires aux projets du programme de développement intégré, tel que la création d'un pôle logistique jouxtant le nouveau port Atlantique à travers la création de ''la West Africa Free Zone'', le renforcement de la connexion aérienne, outre la mise en place d'un pôle du tourisme écologique sur les deux rives de la Baie de Oued Eddahab.

Ce forum d'affaires a été également marqué par la signature de deux conventions de partenariat portant sur le développement et la promotion de l'écosystème auto-entrepreneurial dans la région de Dakhla-Oued Eddahab et sur la viabilisation, l’aménagement, et la gestion des parcs logistiques à Bir Gandouz et Guerguarat.

Des visites de terrain ont également été au menu pour présenter les grands projets d’investissement dans la région tels que la ferme agricole de Taourta, les coopératives laitières, la a société d'hydrocarbure. De même les participants ont visité le centre de formation de la Fondation Phosboucraa "Dakhla learning center".

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cet événement d'envergure, organisée par le Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab en partenariat avec la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) et plusieurs acteurs économiques, vise à créer un espace de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu avec une approche gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques marocains et français, valoriser le potentiel de la région de Dakhla Oued-Eddahab comme point d'entrée et hub vers l’Afrique et présenter les opportunités d’investissements qu'elle recèle aux investisseurs afin de les aider à optimiser leur développement dans la région.





Nouveau commentaire :
Twitter