MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Samedi 23 Novembre 2019 - Par MAP

Le développement de la radiochirurgie en Afrique en débat à Rabat


​Rabat - Le développement de la radiochirurgie en Afrique est au centre du congrès de l'european Leksell Gamma Knife Society 2019, qui s'est ouvert vendredi soir à Rabat, à l'initiative la Fondation Hassan II pour la prévention et le traitement des maladies du systèmes nerveux.


Initiée en collaboration avec la société marocaine de neurochirurgie, cette rencontre, qui se poursuivra jusqu'au 24 novembre, vise à discuter des progrès enregistrés en matière de neurochirurgie à travers un programme scientifique riche avec la participation d'experts dans ce domaine.

S'exprimant à cette occasion, le président de la Fondation Hassan II pour la prévention et la lutte contre les maladies du système nerveux, Abdeslam El khamlichi, a plaidé pour une augmentation du nombre de neurochirurgiens en Afrique en vue de développer la radiochirurgie dans ce continent.

"Pour développer la radiochirurgie en Afrique, nous avons besoin d'un nombre suffisant de neurochirurgiens africains qualifiés, de neurochirurgiens motivés et bien formés en radiochirurgie, ainsi que du support financier public, privé ou public-privé", a souligné le professeur El khamlichi, faisant savoir que la stratégie des neurochirurgiens africains à l'horizon 2030 vise à augmenter par 30% la capacité des centres de formation existants (21 centres nationaux et régionaux).

"Entre 2000 et 2016, le nombre des neurochirurgiens en Afrique subsaharienne s'est multiplié par environ 5 et si la fréquence de cette hausse est maintenue il y aura 1697 neurochirurgiens dans cette région en 2030", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Professeur Agrégé de neurochirurgie, Yasser Arkha, s'est arrêté sur l'importance de cette rencontre autour de la "Gamma knife", technique qui permet le traitement de plusieurs pathologies cérébrales, pour le développement des compétences marocaines et africaines dans le domaine de la neurochirurgie et contribuer aux différentes actions menées en matière de recherche à travers un échange d'expériences et d’expertises.

De son côté, le neurochirurgien au Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina de Rabat, Adyl Melhaoui s'est félicité de l’organisation au Maroc de cette rencontre qui réunit des experts européens dans le domaine de la radiochirurgie.

Cette rencontre se veut une occasion à la fois de faire le point sur les dernières avancées technologiques en terme de traitement des patients, apprendre auprès des experts les dernières technologies disponibles et mettre ces technologies au service des malades, a-t-il ajouté. Par ailleurs, M. El Khamlichi a fait savoir dans une déclaration à la MAP, que cette initiative s’assigne pour objectif le renforcement de la coopération dans le domaine de la neurochirurgie entre le Maroc et les pays développés dans ce domaine.

Le Maroc a accumulé, depuis une vingtaine d’années, une expérience remarquable en matière de formation des neurochirurgiens subsahariens (plus de 63 neurochirurgiens), a-t-il relevé.


Topics : radiochirurgie



Nouveau commentaire :
Twitter