MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mercredi 4 Décembre 2019 - Par MAP

Laâyoune: 3ème rencontre de concertation régionale sur la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes


​El Marsa (Province de Laâyoune) - La 3ème rencontre de concertation régionale sur l'élaboration du rapport périodique valant 5ème et 6ème rapports relatif à la mise en œuvre de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes s'est tenue mardi dans la ville d'El Marsa (province de Laâyoune), après celles ayant eu lieu à Fès et Marrakech.


Ouvrant cette réunion, le secrétaire général du ministère d'Etat chargé des Droits de l'Homme et des relations avec le Parlement, Abddelkrim Boujradi, a indiqué que cette rencontre illustre le respect par le Royaume de ses engagements internationaux à cette convention internationale et une mise en oeuvre des recommandations des commissions de l'ONU chargées des droits de l'Homme.

Cet évènement régional, a-t-il ajouté, vise le parachèvement du processus de concertation national concernant l'élaboration dudit rapport, et le renforcement d'une large participation et l'interaction positive avec les différentes composantes de la société, dont les départements ministériels, les institutions nationales, les conseils élus, les autorités locales et les organisations de la société civile, de manière à enrichir le projet de ce rapport.

La lutte contre toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes et l'instauration de l'égalité entre les sexes figurent au coeur des efforts déployés par le Royaume pour le renforcement de l'Etat de droit et la réalisation du développement durable et de la justice sociale, a noté M. Boujradi, précisant que ces efforts ont été couronnés par la consécration, par la Constitution de 2011, du principe de l'équité, de la lutte contre toutes les formes de discrimination et de l'égalité des chances entre l'homme et la femme.

Il a également mis en relief les grands chantiers lancés par le Maroc au cours des deux dernières décennies, notamment ceux concernant le renforcement des droits de la femme et de son rôle dans la société, à travers l'adoption d'un riche arsenal législatif et juridique visant la promotion des conditions de la femme et la réforme de la Moudawana, de la loi sur la nationalité et du code du travail qui consacrent le principe de l'égalité entre l'homme et la femme.

Dans ce même cadre, a-t-il poursuivi, le Maroc a adopté le plan Ikram I (2012/2016) qui a permis la mise en oeuvre de plusieurs réformes législatives et institutionnelles dont la loi sur l'instance de l'équité et de l'égalité des chances, la loi sur le travail domestique, l'observatoire national des violences contre les femmes et l'observatoire des genres, le Fonds de solidarité familiale ainsi que le Fonds de cohésion sociale.

En dépit des progrès réalisés par le Maroc pour garantir une large participation des femmes, a-t-il relevé, des insuffisances persistent et concernent les disparités territoriales entre les milieux urbain et rural et qui entravent l'accès des femmes rurales à leurs droits dans les domaines économique, de l'enseignement et de la santé.

M. Boujradi a ajouté que dans le cadre de sa contribution à la promotion des valeurs d'équité, d'égalité et des droits de l'Homme, le ministère d'Etat chargé des droits de l'Homme a élaboré le programme "L'école des droits de l'Homme", en partenariat avec le ministère de l'Education nationale et d'autres partenaires de la société civile, en vue de renforcer la culture de l'égalité entre les deux sexes dans l'école, précisant que la première convention de partenariat pour l'exécution de ce programme au niveau régional sera signée à Laâyoune.

Le président de la Commission régionale des droits de l'Homme (CRDH) de Laâyoune-Sakia El Hamra, Taoufik Berdiji a salué cette démarche de concertation adoptée par le ministère chargé des droits de l'Homme pour la promotion de la condition de la femme et la lutte contre toutes les formes de discrimination à son égard.

Il a également rappelé la grande contribution du Conseil national des droits de l'Homme à travers l'élaboration de plusieurs rapports sur les droits de la femme et les conventions internationales sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à son égard, soulignant que les efforts déployés par les pouvoirs publics, le CNDH et les organisations de la société civile ont abouti à la réalisation de plusieurs acquis et la mise en place de plusieurs réformes en faveur des femmes.

Le président de la CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra a mis l'accent dans ce cadre sur le rôle de l'école et des médias dans la diffusion de la culture des droits de l'Homme et des principes de l'égalité entre les deux sexes.

Les débats prévus dans le cadre de cette journée d'information, qui a réuni les associations des droits de l'Homme actives dans la région de Lâyoune-Sakia El Hamra, visent à enrichir le projet de rapport périodique valant 5ème et 6ème rapports relatif à la mise en œuvre de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, qui a été élaboré avec la contribution de tous les départements gouvernementaux et les institutions constitutionnelles.


Topics : Laâyoune



Nouveau commentaire :
Twitter