MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

15 Mai 2020 - AFP

En Afrique du Sud prohibitionniste, on fait cuire des légumes dans les cuves des brasseries


Le Cap - Des légumes mijotent à petit feu dans d'impressionnantes cuves en cuivre, d'ordinaire utilisées pour brasser des bières artisanales au Cap, avant l'interdiction de la vente d'alcool en Afrique du Sud, décidée en mars en même temps que le confinement anti-coronavirus.


Des cartons de pommes de terre, des carottes et des courges s'empilent du sol au plafond de la brasserie Woodstock, en lieu et place du malt et de l'orge.

Au cours des quinze derniers jours, la brasserie a produit quotidiennement 5.000 litres de soupe aux légumes, permettant ainsi à des milliers de personnes, qui ont perdu leurs moyens de subsistance en raison de la crise sanitaire, de se nourrir.

D'autres brasseries, également contraintes à l'inactivité, se sont ainsi reconverties, les autorités ne montrant aucun signe d'une prochaine levée de l'interdiction controversée des ventes d'alcool et de tabac, mise en place le 27 mars.

"Transformer les systèmes de brassage de bière en fabrication de soupe, c'est assez facile", a souligné Rob Munro, cofondateur de Brewers Soup Collective, une organisation caritative qui vise précisément à reconvertir de la sorte les brasseries artisanales du Cap.

"Du point de vue du brasseur, on ne peut de toute façon rien faire. On ne peut pas travailler, on ne peut pas gagner d'argent", a-t-il ajouté.

Les 57 millions de Sud-Africains vivent depuis sept semaines sous un confinement strict destiné à contenir la pandémie de Covid-19, qui a à ce jour infecté plus de 12.700 personnes et en a tué au moins 238.

Si elle a permis de ralentir la progression de la maladie, cette mesure a aussi mis l'économie du pays, déjà en récession, au ralenti et considérablement limité la liberté de mouvement de la population.

Les autorités ont aussi interdit toutes les activités jugées "non essentielles", dont la vente d'alcool et de cigarettes. Le ministre de la Police, Bheki Cele, s'est mué en champion de la prohibition et a donné à ses agents l'ordre de traquer sans relâche les contrevenants.

Le président Cyril Ramaphosa a allégé une première fois le confinement le 1er mai, permettant le redémarrage de certains secteurs économiques. Il envisage de l'assouplir une nouvelle fois à la fin du mois, sauf dans les grandes villes.

C'est le mois dernier que Rob Munro a fondé Brewers Soup Collective, avec le propriétaire des brasseries Woodstock, Andre Viljoen.

"Le gouvernement cherchait à trouver des moyens de nourrir les gens. Quelqu'un en a parlé à Andre, qui a dit: +Hey, j'ai les plus grandes marmites du Cap, je peux faire de la soupe !".

Les employés de la brasserie sont revenus travailler, aidés par des bénévoles pour la découpe des légumes.

La soupe est brassée six jours par semaine, puis distribuée par des camions d'organisations caritatives à travers la ville.

Des boulangeries se sont joints à l'opération en offrant du pain pour compléter le menu.

"Au final, nous sommes tous dans le même bateau et chaque petit geste compte", souligne Rob Munro. "Si on peut aider avec nos marmites, c'est bon pour l'Afrique du Sud, et c'est aussi bon pour nos âmes".


Tags : légumes



              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss