MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

9 Juin 2020 - Xinhua

(COVID-19) un outil de dépistage chinois fait merveille en Afrique pour lutter contre le coronavirus



Changsha - Le 7 juin, Fan Xu, directeur général adjoint d'une entreprise biologique chinoise, échange avec son partenaire africain par liaison vidéo sur les problèmes complexes liés aux technologies de test pour le nouveau coronavirus dans un hôtel des Philippines. Depuis le début de l'épidémie à l'échelle mondiale, le chef adjoint de l'entreprise Shengxiang Biotechnologie Co., Ltd. s'affaire à communiquer avec ses partenaires étrangers, notamment africains. En raison du décalage horaire, il travaille jour et nuit sur Internet.

Zang Obame Venusia, son principal partenaire africain, est responsable du laboratoire de biologie moléculaire du Laboratoire bactériologie-virologie de Libreville, capitale du Gabon. Il fait l'éloge des fantastiques technologies chinoises de test pour le COVID-19. Lorsque l'épidémie de coronavirus s'est propagée en Afrique, les pays du continent étaient dépourvus d'équipements de test d'acide nucléique pratiques et efficaces, ce qui a pesé sur le contrôle de la diffusion du virus. Ainsi, trouver des équipements avancés et adaptés à une utilisation en Afrique et maîtriser les techniques d'utilisation étaient la plus urgente préoccupation de M. Venusia. Après quelques jours, il a appris que l'entreprise chinoise Shengxiang avait mis au point une série de kits de test d'acide nucléique pour lutter contre l'épidémie, exportant ses produits vers plus de 100 pays étrangers, tout en satisfaisant à la demande intérieure. Il a été impressionné par la simplicité et l'efficacité de ces kits de test chinois, non seulement car ils sont de petite taille et faciles à transporter, mais, surtout, parce qu’ils peuvent donner un résultat en une demi-heure. En outre, ils ne nécessitent pas d'environnement de test rigoureux.

"Les kits de test pour le nouveau coronavirus de Shengxiang sont faciles à utiliser, présentent un temps de test court et une haute sensibilité. Ils ont permis de fortement augmenter notre efficacité de test", explique-t-il. Pour aider les partenaires africains à maîtriser au plus vite les technologies chinoises, l'entreprise Shengxiang a offert des services de consultation en ligne 24 heures sur 24, des modes d'emploi en vidéo et des liaisons vidéo de formation. Quatre professionnels se sont également rendus en Afrique. "Etant donné que la biologie moléculaire dans certains pays africains n'est pas suffisamment développée, nous avons décidé d'adopter une approche en une seule étape pour résoudre leurs problèmes. Après notre formation, la capacité de test d'acide nucléique dans certains laboratoires africains a été multipliée par quatre, voire cinq", explique le technicien Zhang Xing, envoyé au Gabon pour offrir un service de soutien.

Au cours de deux mois de coopération avec l'entreprise Shengxiang, plus de 100 équipements de test ont été envoyés vers six pays africains, et davantage d'hôpitaux ont exprimé leur volonté d'en acheter. Cette collaboration est juste un exemple de la coopération sino-africaine dans la lutte contre la pandémie. La Chine suit de près la situation épidémiologique en Afrique, offrant des fournitures médicales à l'Union africaine et à tous les pays africains qui ont établi des relations diplomatiques avec elle, et il ne manque pas d'entreprises, d'autorités locales et d'organisations non gouvernementales chinoises pour apporter un soutien. "Quand les amis africains lèvent le pouce afin d'exprimer leur approbation pour les technologies de test rapide chinoises, je ressens la grande amitié sino-africaine face aux moments difficiles et aux épreuves", déclare M. Zhang.


Tags : coronavirus



              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss