MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

21 Avril 2020 - MAP

COVID-19: Le nombre de personnes souffrant de la faim risque de doubler


​Rome - La pandémie de COVID-19 pourrait presque doubler le nombre de personnes souffrant de la faim, le portant à plus d'un quart de milliard de personnes d'ici la fin de 2020, a averti mardi le Programme alimentaire mondial (PAM).


Le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë devrait atteindre 265 millions en 2020, en hausse de 130 millions par rapport aux 135 millions en 2019, en raison de l'impact de COVID-19, précise le PAM dans un communiqué. Ces estimations sont annoncées parallèlement au rapport mondial de l'ONU sur les crises alimentaires 2020, produit par des organisations humanitaires et des partenaires au développement. 

"Dans ce contexte, il est essentiel de maintenir le programme d'assistance alimentaire, y compris le programmes qui offre une bouée de sauvetage à près de 100 millions de personnes vulnérables dans le monde", a préconisé le PAM.

Dans un rapport publié début avril, le PAM, une agence des Nations Unies en première ligne dans le combat contre l’insécurité alimentaire et la faim, avait sonné l'alerte en affirmant que la pandémie de COVID-19 menace de créer une pénurie alimentaire pour des centaines de millions de personnes dans le monde, principalement en Afrique.

"Aujourd’hui, plus de 821 millions de personnes se couchent régulièrement le ventre vide et, parmi elles, des millions souffrent de faim aiguë, du fait notamment des conflits, du changement climatique et du ralentissement économique", avait rappelé le PAM dans un rapport sur les implications du COVID-19 pour la sécurité alimentaire. Tout en maintenant son assistance à 87 millions de personnes vulnérables à travers la planète, l’agence estime que l’ampleur de la crise pourrait nécessiter une extension de ses opérations à 120 millions de personnes dans plus de 80 pays. 

Elle prévoit d’établir des « hubs stratégiques » à Shanghai, Liège, Dubaï et Atlanta, ainsi que des zones de transit régionales afin de soutenir le trafic mondial des marchandises et venir en aide aux pays jugés prioritaires par le Plan mondial de réponse humanitaire à la maladie, lancé le 25 mars par l’ONU. 


Tags : COVID-19



              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss