MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

18 Mai 2020 - MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 18 mai :


Sénégal-Economie

Les importations de biens du Sénégal au terme du mois de mars 2020 ont connu une forte augmentation de 176,1 milliards FCFA (environ 281,760 millions de dollars) comparées à la même période de l'année 2019, selon les données annoncées samedi par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Quant aux exportations, elles sont ressorties en baisse de 6, 1 % en mars dernier, atteignant une valeur financière 153, 4 milliards de francs contre 163, 4 milliards le mois précédent.

Afrique-Consommation

Les prix à la consommation ont enregistré un repli de 0, 7 % au premier trimestre 2020 comparativement aux trois derniers mois de l'année précédente, a indiqué l’Agence nationale de la statistique et de la démographie.

Les prix à la consommation se sont repliés de 0,7% comparativement au trimestre précédent, souligne notamment la structure dans une note d’analyse de l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC).

Côte d'Ivoire-BAD-fraude

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, jeudi dernier, l'exclusion de l’Entreprise de Travaux et d’Études de Projets (ETEP) SA, une entreprise de génie civil tunisienne, pour une période de 13 mois. En vertu d’une décision prononcée par le Conseil d’appel de la Banque, il a été établi que l’entreprise s’était livrée à des pratiques passibles de sanctions.

Selon les résultats d’une enquête menée par le Bureau de l'intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque, ETEP s’est livrée à diverses pratiques frauduleuses lors de sa participation à des marchés financés par la Banque dans le cadre du Projet d’aménagement routier et de facilitation du transport sur le corridor Bamako-Zantiebougou-Boundiali-San Pedro au Mali et du Projet de reconstruction de la route Coyah-Farmoreah-Frontière de la Sierra Leone en Guinée. 

L’entreprise a ainsi produit de faux états financiers et a fait des déclarations erronées au sujet de ses contrats de référence et des expériences professionnelles d’un employé.

Côte d'Ivoire-PME

Le Cabinet Jely Group, spécialisé dans le financement et la restructuration des PME, a mobilisé entre septembre 2019 et avril 2020, 5,3 milliards F CFA (environ 8,5 millions USD en huit mois) au profit des PME ivoiriennes dont 20% décaissés en pleine crise du Covid-19.

Ces fonds ont été mobilisés auprès d’institutions financières locales et internationales, a indiqué le managing partner du Cabinet, Mamadou Kouyaté, précisant que « le financement existe pour les PME, mais à condition qu’elles aient un minimum d’organisation et de bonne gouvernance ».

Le Cabinet, dira-t-il, a développé une méthodologie et une expertise qui lui permettent de transformer toute PME en entreprise rentable et pérenne. Ce qui a accru la confiance des bailleurs au point de pouvoir lever des fonds même dans des situations difficiles.

Ghana-Cacao

Au Ghana, la Cocoa Processing Company (CPC) a reçu récemment un appui financier de 3 millions de dollars du gouvernement pour étendre ses activités.

D'après Nana Agyenim-Boateng, son directeur général, ce soutien antérieur à la pandémie de coronavirus permettra à la compagnie d’ouvrir une nouvelle installation pour la transformation des fèves en poudre.

"L’ambition de l’entreprise est de produire localement des produits à base de cacao qui sont actuellement importés depuis l’étranger et d’utiliser des amandes, du souchet ou encore de la noix de cajou pour confectionner des pâtes à tartiner", ajoute M. Agyenim-Boateng.

Nigeria-Pétrole

En vue d’adhérer aux nouveaux efforts de réduction de l’offre mondiale, le Nigeria vient d’annoncer qu’il réduira la production de brut d’environ 417 000 barils par jour, soit 23% de la production actuelle.

Cela devrait permettre au premier producteur africain de plafonner sa production à 1,41 million de bpj en mai et juin.

"La réduction pour le Nigeria sera d’environ 417 000 barils par jour, ce qui représente environ 23 % de notre production. Et bien sûr, à la fin du mois d’avril, nous nous sommes conformés aux efforts de réduction du niveau de production", a indiqué la ministre du Pétrole, Timipre Sylva,

Cette mesure prise par le Nigeria s’inscrit dans le cadre des nouvelles réductions de 9,7 millions de barils par jour de la production de l’OPEP et de ses alliés.

Kenya-banques

Les trois plus grosses banques du Kenya ont été placées par l'agence de notation Moody's sous des perspectives négatives, en raison notamment de la forte exposition de ces établissements financiers aux titres de dettes émis par le gouvernement kényan. 

"Les perspectives négatives reflètent principalement la détention importante de titres de la dette souveraine par les banques dans une fourchette située entre 1,3 et 2,0 fois leurs fonds propres ; ce qui lie leur solvabilité à celle du gouvernement", ont fait savoir les analystes de cette institution.

Dans une autre mesure, la dégradation des perspectives reflète des risques plus élevés sur la qualité des actifs et la rentabilité des banques au cours des 12 à 18 prochains mois dans le contexte du ralentissement économique induit par la pandémie du nouveau Coronavirus.

RDC-mines

A l'échéance de souscription du 30 avril 2020 pour les revenus 2019, la situation se caractérise par des contre-performances, dont particulièrement celle enregistrées dans le secteur minier, a indiqué le ministre congolais des Finances, José Sele Yalaghuli, au cours du conseil des ministres, dont le compte rendu a été publié samedi.

Cette situation s’explique en grande partie par la baisse enregistrée en 2019 des cours de principaux produits miniers dont le Cobalt, ainsi que par la récession observée dans l’économie chinoise et le ralentissement des activités minières en RDC, a-t-il dit.

Face à cette situation, José Sele a proposé des actions "vigoureuses" à mener par les services opérationnels pour redresser la barre à l’issue des mesures liées à l’urgence sanitaire. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss