MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

12 Mai 2020 - MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 12 mai :


Sénégal-Agriculture

Le président sénégalais Macky Sall a annoncé, lundi, avoir demandé au gouvernement d'assouplir les restrictions sur les transports interrégionaux, pour permettre aux agriculteurs de regagner leur terroir.

"Avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités", a indiqué Macky Sall, soulignant que cette mesure devrait permettre à de nombreux travailleurs saisonniers de rejoindre les zones dans lesquelles ils comptent mener des activités agricoles, à l’approche de la saison des pluies.

Niger-santé-budget

Le gouvernement nigérien a revu à la hausse le budget de l'Etat pour le compte de l’année 2020, rapportent des médias.

Ce budget passe ainsi de 2266,15 à 2405,53 milliards FCFA (3,6 milliards euro), soit une augmentation de 139,38 milliards FCFA (+6,15%).

Ce réajustement est censé, entre autres objectifs, aider le Niger à faire face aux effets socio-économiques du coronavirus.

Côte d'Ivoire-dette

Le montant cumulé des décaissements de l'Etat de Côte d'Ivoire au titre de la dette intérieure en faveur de ses fournisseurs depuis avril dernier jusqu'à ce jour, s'élève à 139,100 milliards FCFA (1 euro =656 Fcfa).

Selon un communiqué, cet effort de l'exécutif ivoirien s'inscrit dans le cadre des mesures d'appui aux entreprises mises en oeuvre à travers le Plan de soutien économique, social, humanitaire face à la maladie à Covid-19. « Le montant cumulé des décaissements pour les mois d’avril et de mai 2020 s’élève à ce jour à 139,100 milliards FCFA. Il convient de préciser que de ce montant, 22,3 milliards FCFA ont aussi été décaissés pour les fournisseurs dont les factures sont supérieures à 100 millions FCFA», indique cette note d'information qui rapporte une réunion du Comité paritaire technique (CPT/Covid-19) au cours de laquelle Zoumana Traoré, le payeur général des services généraux des administrations publiques, a fait le point de la situation de paiement de la dette intérieure au profit des fournisseurs de l'État. 

Gabon-ciment

Au cours de l'année 2019, la branche de fabrication de ciment a enregistré un raffermissement de son activité, selon les chiffres de la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale.

La production du ciment a augmenté de 10,6% pour se situer à 538 729 tonnes, souligne la même source, notant que cette situation trouve son origine dans une meilleure exploitation des équipements de production et d’une augmentation de 14,6% des importations de clinker soit 436 011 tonnes.

Ghana-Ports

Meridian Port Services (MPS) a achevé avec succès l'ensemble des travaux de la phase 1 du projet d'extension du port de Tema, également connu sous le nom de terminal 3 du port de Tema. 

Selon les termes de la concession, le terminal 3 de MPS devait être mis en service le 28 juin 2019 sur 2 postes et tous les travaux de la phase 1 devaient être achevés le 28 juin 2020. Les deux dates d'échéance ont été respectées et les travaux ont été achevés en 3,5 ans (41 mois), en avance sur la date contractuelle.

La portée des travaux de cette phase 1 comprenait la construction d'un quai de 1 000 m de long, composé de 3 postes d'amarrage, d'un terminal de 98 hectares sur des terres récupérées sur la mer et une centrale électrique de secours de 12 MW.

Ce mégaprojet consistait par ailleurs à la construction des installations majeures dont des bâtiments administratifs pour MPS et les autorités, un atelier de maintenance, un hangar de dépotage de 60 baies pour les douanes, 6 scanners, plusieurs portails, une centrale à incendie, des installations de traitement des eaux usées ainsi que 1400 embouts de conteneurs frigorifiques.

Nigeria-Audiovisuel

Le gouvernement nigérian a décidé d'accorder une exonération de deux mois aux médias audiovisuels accrédités dans le pays sur leurs redevances.

L’État a pris cette décision pour accompagner les efforts des médias audiovisuels pour atténuer les effets négatifs de la pandémie dans le pays, a indiqué Alhaji Lai Mohammed, le ministre de l'Information et de la Culture.

Le ministre avait chargé un comité de fournir des conseils au gouvernement sur la manière d'atténuer les pertes de revenus et d'emplois dans le secteur. Après quatre semaines de travaux, la commission a soumis son rapport sur la question. De son côté, la Broadcasting Organisation of Nigeria (BON) avait demandé au gouvernement de réduire les impôts pour les médias audiovisuels. Un report d'un an du paiement de la redevance annuelle qui doit être versée à la Nigeria Broadcasting Commission (NBC).

RD Congo-Economie

Le gouvernement congolais a examiné un programme d’urgence multisectoriel d’atténuation des impacts du COVID-19 en RDC, proposé par le ministre du Plan, Elysée Munembwe Takumukwe, qui a sollicité pour sa concrétisation un montant mensuel de 50.000.000 USD.

L’objectif poursuivi est, d’une part, de renforcer et de concrétiser la série des mesures sanitaires et sécuritaires prises par le Chef de l’Etat et, d’autre part, de servir de guide à la relance, une fois la situation rétablie.

Il est composé de trois axes, à savoir : la riposte au COVID-19, surveillance et renforcement du système de santé, le soutien à la stabilité macroéconomique et à la relance de l’économie, ainsi que l'atténuation des risques et soutien aux populations.

Tanzanie-Electricité 

Le taux d'électrification nationale en Tanzanie a atteint 84,6 % en 2020, ont annoncé cette semaine les autorités du pays est-africain, précisant que l’accès à l’électricité des populations a augmenté de 16,8 %, au cours des quatre dernières années.

Cette croissance a principalement eu lieu dans les zones rurales du pays : Le nombre de villages électrifiés est passé de 2.018 en 2015 à 9.112 en avril 2020. 

D’après le ministère tanzanien de l’Energie, le nombre de consommateurs connectés au réseau électrique national a également augmenté de 1,29 million à 2,77 millions.

Ethiopie-Aérien-Cargo-COVID-19

«Ethiopian Cargo & Logistics Services», filiale de la compagnie «Ethiopian Airlines» a annoncé avoir adapté ses opérations à l'évolution de la demande mondiale de services de fret aérien suite à la pandémie de COVID-19.

En réponse à la situation actuelle, «Ethiopian Cargo» a étendu sa portée à 74 destinations dans le monde en assurant le transport des fournitures médicales indispensables dans la lutte continue contre le coronavirus, a indiqué la compagnie.

Au cours du seul mois de mars, la compagnie a transporté un volume total de plus de 45 848 tonnes de fret vers différentes destinations internationales en déployant à la fois ses avions cargos et sa flotte de passagers, selon les médias locaux.

Ethiopie-Horticulture-Export

Les exportations de l'Ethiopie en produits horticoles ont totalisé près de 400 millions de dollars us au cours des neuf derniers mois de l’année, a indiqué le ministère éthiopien de l'Agriculture.

Ce montant s’inscrit en hausse par rapport à la même période de l'année dernière (318 millions dollars), précise la même source.

Un responsable au ministère a annoncé que près de 50 à 60 pour cent des entreprises de la filière ont repris les exportations de leurs produits.

Kenya-Economie

Au Kenya, les compagnies d'assurance ont été instamment invitées à numériser de toute urgence toutes les opérations afin de réduire les problèmes liés au Covid-19 qui ont vu l'affluence vers leurs points de vente très réduite en raison de la distanciation sociale recommandée pour limiter la propagation du virus.

Une nouvelle enquête menée conjointement par l'Institute of Insurance in Kenya, le Insurance Information Bureau et le cabinet de conseil en assurance Esri Eastern Africa conseille également aux entreprises d'adopter de nouveaux modèles commerciaux et de réviser leurs produits pour répondre aux besoins émergents, en particulier pour la population jeune, les retraités et les PME qui continuent à fuir les offres actuelles.

"Pour croître et rester pertinentes, les compagnies d'assurance sont appelées à adopter de nouvelles technologies, qui se comparent aux meilleures mondiales tout en tirant des leçons des réussites locales dans les secteurs des communications financières et mobiles", selon le rapport. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss