MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Samedi 30 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 30/11/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 30 novembre :


Sénégal-Economie

De nouvelles stratégies en matière de développement du commerce et des services seront lancées en décembre prochain lors d'un atelier à Dakar, à l'initiative du ministère de tutelle, a annoncé vendredi à Saint-Louis Mouhamadou Makhtar Thioub, du programme Cadre intégré renforcé (CIR) de ce département ministériel, par ailleurs expert en politique commerciale.

Il en a fait l’annonce lors d’un atelier de restitution de ces deux stratégies, en présence des acteurs des régions de Louga, Matam et Saint-Louis, à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Saint-Louis.

Selon lui, ces deux stratégies initiées par le ministère du Commerce sont mises en œuvre par le CIR et concernent "le développement du commerce et des services, ainsi que le développement du commerce électronique".

Il a rappelé que ces deux secteurs stratégiques "représentent 60 pour cent du PIB au Sénégal" et figurent dans l’axe du Plan Sénégal émergent (PSE) relatif à la transformation structurelle de l’économie et la croissance.

Gabon-AFD-soutien 

L'Agence française de développement (AFD) vient d’accorder un appui de 24,6 milliards de francs au Gabon en guise de soutien à la mise en œuvre du programme de relance économique (PRE) signé avec le fonds monétaire international (FMI).

La contribution financière des autres bailleurs de fonds pour la mise en œuvre de divers programmes est attendue dans les prochaines semaines, a assuré le gouvernement gabonais.

RDC-mines

La société minière de Bakwanga (Miba), l'une des principales entreprises de la République démocratique du Congo (RDC), a produit 5 665,10 carats de diamant au premier semestre 2019, selon les données du ministère des Mines.

Ce volume de production représente moins de 1% de la production totale de diamant de la RDC au premier semestre 2019 évaluée à 6 335 887,60 carats, dont 1 904 924,82 carats issus de la production industrielle, 2 885,76 carats de la production semi-industrielle et 4 428 077,02 carats de l'artisanat. Autant dire que la Miba est presque au point mort car cette société était le joyau de l’industrie du diamant en RDC.

Le dernier plan de redressement de l’entreprise sollicitait une bagatelle de 20 millions USD. Depuis, ni l’Etat actionnaire à concurrence de 80%, ni la société Belge Sibeka, actionnaire à 20%, n’ont apporté ces fonds.

La Miba a laissé entendre ces derniers mois l’arrivée à Mbuji-Mayi des engins pouvant lui permettre d’exploiter la roche kimberlitique, véritable source d'accroissement de la capacité de production, selon ses dirigeants.

Kenya-fiscalité

Le Kenya vient de signer une convention multilatérale visant à mettre fin à l'évasion fiscale des entreprises multinationales, une initiative qui témoigne de la volonté de Nairobi "de mettre en place des mesures pour prévenir l'érosion de l’assiette fiscale et le transfert des bénéfices", comme a tenu à le souligner l'ambassadrice kényane en France, Judi Wakhungu, qui a signé cette convention à l’occasion du 10ème anniversaire du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales, qui s’est tenu récemment à Paris.

Se félicitant de la signature de cette convention, le Commissaire général de l'Autorité fiscale nationale, Githii Mburu, a indiqué que « cette convention mettrait un terme aux tendances en matière de respect des traités, qui sont une source de préoccupation majeure pour de nombreux pays dans la mesure où elle encourage la double non-imposition ».

Cette initiative entre dans le cadre des efforts nationaux en cours pour renforcer les conventions fiscales bilatérales

Tchad-Transport 

Le président tchadien Idriss Déby Itno a demandé à ses ministres et aux responsables des transports aériens au Tchad de revoir à la baisse les taxes d'atterrissage d’avions, et celles sur les billets d’avion, rapporte la presse locale.

« Le taux en vigueur n’est pas de nature à faire de l’avion le premier choix des Tchadiens comme moyen de transport », a-t-il laissé entendre lors d’une réunion tenue cette semaine à la présidence à N’Djamena.

« Ces taxes datent de trois ans déjà, et avec la nouvelle politique du gouvernement, il faut permettre aux Tchadiens d’avoir accès à l’avion. C’est en réduisant ces taxes que les compagnies réduiront les prix des billets », a confié à la presse Mahamat Tahir Rozzi, ministre de l’Aviation civile et de la Météorologie nationale.

Actuellement, les principales compagnies aériennes desservant le pays sont Tchadia Airlines, Asky, Air Côte d’Ivoire, Air France, Turkish Airlines, Ethiopian Airlines, Royal Air Maroc, Egyptair et Tarco.

Ghana-Investissement

Genser Energy Holdings Limited, par l'intermédiaire de sa filiale Genser Energy Ghana Limited (GEGL) et Africa50 ont annoncé la finalisation de l’investissement d’Africa50 dans Genser.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’une grande mobilisation de fonds sous forme de dettes et de fonds propres pour financer la construction de gazoducs, augmenter la capacité, conclure de nouveaux accords d’achat d’énergie et refinancer la dette.

L’investissement d’Africa50 est destiné à soutenir les plans de croissance futurs de la société.

Nigeria-Pétrole

Le champ pétrolier en eaux profondes d'Egina au Nigeria a atteint son objectif de production de 200.000 barils de pétrole par jour, a fait savoir Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total.

Le champ, dont l'exploitation a démarré en décembre 2018, représente aujourd'hui près de 10% de la production du pays, a ajouté le PDG.

Total détient une participation de 24% dans le champ d'Egina qu'il exploite en partenariat avec la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), China National Offshore Oil Corp., Sapetro et Petrobas. 





Nouveau commentaire :
Twitter