MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

28 Avril 2020 - MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 28/04/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 28 avril:


Burkina-économie

Le Burkina Faso est parvenu, pour la première fois cette année, à équilibrer l'offre et la demande en matière énergétique durant la période de pointe, a déclaré le porte-parole du gouvernement Rémis Dandjinou, cité lundi par des médias.

"Pour la première fois depuis 10 ans, nous avons réussi à équilibrer l'offre et la demande dans le domaine de l'énergie. Aujourd'hui, nous avons en disponibilité plus de 700 mégawatts réparti entre 250 mégawatts importés avec la Côte d'Ivoire et le Ghana, et le reste étant produit soit par les acteurs privés, soit par la société nationale d'électricité (SONABEL)", a-t-il indiqué.

Côte d'Ivoire-économie

Le secteur privé a émis plusieurs requêtes dans le cadre de la mise en œuvre des mesures additionnelles du plan de soutien économique, social et humanitaire du gouvernement dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Ce point de synthèse des requêtes a fait l'objet de la première réunion hebdomadaire du comité paritaire technique (CPT/Covid-19) tenue à Abidjan. Selon le comité, pendant la période allant du 31 mars au 21 avril 2020, la Cellule de veille, d’information et d’écoute (CVIE/COVID-19) a pu interagir avec 33 porteurs de requêtes, dont 29 émises par les entreprises et quatre par les organisations. La cellule a enregistré également 84 préoccupations dont 48 pour les entreprises et 36 pour les organisations. La nature des requêtes porte essentiellement sur les charges fiscales et sociales, le financement ainsi que les charges d’exploitation. Y compris les demandes d’appui, le soutien à l’emploi, les importations, les autorisations de sortie sans oublier diverses autres informations.

Gabon-mines

L'industrie minière gabonaise a enregistré en 2019 des performances exceptionnelles avec des records de production pour deux opérateurs, la Comilog (filiale d’Eramet) et Nouvelle Gabon Mining (filiale du groupe indien Coalsale Group), indique la direction générale de l’économie et de la politique fiscale.

Selon les chiffres de la direction, la production totale a progressé de 24,1 % pour s’établir à 6,67 millions de tonnes, notant que cette performance s’explique par des améliorations opérationnelles sur les sites miniers, en particulier grâce à l’utilisation d’un nouveau procédé de traitement à sec du minerai et au renforcement des capacités de production du gisement de Biniomi près de Franceville (sud-est).

Ghana-Electricité

Le ministre de l'Énergie ghanéen, John Peter Amewu a procédé à l’inauguration d’un autotransformateur variable 330/161 kV d’une puissance de 200 MVA dans la centrale thermique de Sunon Asogli.

Ce nouvel équipement, implanté dans la région de Tema, vient renforcer les capacités de transmission et de fourniture électriques dans le pays.

Il facilitera l’évacuation de la production de la centrale de 200 MW vers le réseau électrique national. L’autotransformateur renforcera également la stabilité du réseau électrique en permettant le transfert d’énergie entre les lignes de 161 kV et celles de 330 kV. Grâce à lui, le réseau électrique bénéficiera de 1 500 GWh d’énergie supplémentaire par an.

Sa mise en place, qui a été faite par la Ghana Grid Company Limited et l’entreprise Asogli, a coûté 5,4 millions $. Ces fonds ont été fournis par la GRIDCo à hauteur de 3,3 millions $ et par Sunon Asogli (2,1 millions $).

Nigeria-Pétrole

La compagnie pétrolière d'Etat du Nigeria (NNPC) a annoncé, lundi, avoir retardé la publication de ses futurs plans d'exportation de pétrole en prévision de l'entrée en vigueur de l'accord de réduction de l'Opep+ prévue le 1er mai prochain, ont rapporté des médias locaux.

"L'accord de l'OPEP+ doit être mis en œuvre par la compagnie pétrolière d'Etat du Nigéria pour l'adapter au nouveau programme d'exportation de juin ainsi que pour les programmes prévus en mai", selon une source de la direction générale de la compagnie.

"Les cargaisons de mai seront retardées et les nouvelles cargaisons de juin pourraient être relativement peu nombreuses" a ajouté la même source.

Le Nigeria devra produire désormais 1,412 million de barils par jour entre mai et juin, 1,495 million de barils par jour entre juillet et décembre et 1,579 million de barils par jour de janvier 2021 à avril 2022, a annoncé récemment le ministre d’Etat nigérian des Ressources pétrolières, Timipre Marlin Sylva.

Kenya-Economie

La Pharmaceutical Society of Kenya (PSK) a protesté contre la décision du gouvernement de faire passer les médicaments des produits détaxés à l'exonération de taxe dans le cadre du projet de loi d'urgence annoncé par le président Uhuru Kenyatta en réponse à la pandémie de Covid-19.

Les pharmaciens estiment que le projet de loi (amendement) sur les lois fiscales, 2020, dont la commission des finances de l'Assemblée nationale est saisie, augmentera le coût d'achat des médicaments pour les Kényans.

La PDG du PSK, Daniella Munene, a déclaré que les acteurs du secteur pharmaceutique ont toujours déconseillé d'exonérer la taxe sur les médicaments, car cela signifie que les fabricants vont désormais absorber les coûts des intrants, ce qui entraînera des prix plus élevés pour les patients.

RDC-Monnaie

Le Franc Congolais, la monnaie nationale de la RD Congo, s'est négocié lundi jusqu’à 1871 Francs congolais (FC) contre 1 dollar américain sur le marché de Kinshasa. Pourtant, le week-end la parité était de 1780 FC contre un dollar américain.

Une situation qui découle des difficultés du gouvernement à financer sur base caisse ses dépenses publiques. Le Trésor public a enregistré des déficits budgétaires au cours des trois premiers mois successifs, entraînant un déficit trimestriel de 185 millions USD. 

Au cours de la quatrième semaine du mois d’avril 2020, l’Institut national de Statistiques (INS) a calculé une inflation de l’ordre de 0,705% au niveau national et 0,808% à Kinshasa. En cumul, l’inflation a atteint 3,126% au niveau national et 3,406 % à Kinshasa.

Rwanda-Transport 

La compagnie nationale aérienne du Rwanda, RwandAir, a annoncé une réduction des salaires de ses employés entre 8% pour les salariés à bas revenus et 65% pour les mieux rémunérés.

Cette décision, qui constitue une mesure temporelle, parmi d'autres, intervient suite à une évaluation faite par RwandAir sur les options possibles dans le contexte d'un secteur de l'aviation très touché par la pandémie du Covid-19. 

Selon la direction de la compagnie, cette démarche s’inscrit dans le but de protéger le bien-être futur de l'entreprise et d'éviter le licenciement du personnel. Le transporteur qui exploite une flotte de 12 avions, a suspendu ses vols réguliers depuis le 20 mars. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss