MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mercredi 27 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 27/11/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 27 novembre :


Sénégal-Energie

Le directeur général de la Société nationale d'électricité (Senelec) du Sénégal, Pape Demba Bitèye, a confirmé mardi l'entrée en vigueur, à compter du 1er décembre prochain, de la hausse du prix de l’électricité, évoquant un manque à gagner de 12,191 milliards de FCFA enregistré par ses services depuis le début du dernier trimestre 2019.

« Pour le trimestre commençant le 1er octobre 2019, le manque à gagner pour la Senelec se chiffre à 12,191 milliards de FCFA correspondant à une hausse tarifaire de 26,3%. L’ajustement des tarifs du 1er décembre 2019 correspond en réalité à une hausse de 6% (contre 20,3% supportés encore par le gouvernement) », a-t-il dit lors d’un point de presse.

Il a cependant précisé que ce réajustement tarifaire n’entrainera pas une hausse du revenu de la Senelec, dont le revenu maximum autorisé est déjà arrêté par la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE).

RDCongo-budget

En République démocratique du Congo, les dépenses de lutte contre la pauvreté ont été exécutées à hauteur de 1 892 milliards de francs congolais (FC) contre les prévisions linéaires de 2 977 milliards FC (1,783 milliard USD), soit un taux d’exécution de 63,6%, indique la Direction de la préparation et du suivi du budget concernant le budget 2018.

Les dépenses de lutte contre la pauvreté qui ont été les mieux exécutées sont notamment celles destinées aux charges communes, avec 69 milliards FC contre les prévisions linéaires de 58 milliards FC, soit un taux d’exécution de 118,3%, celles de fonctionnement des institutions, avec 66 milliards FC (taux d'exécution de 94,8%) ou encore celles liées aux rémunérations avec 1 436 milliards FC, soit un taux d’exécution de 99,0%.

Les états de suivi budgétaire provisoires à fin octobre 2019 renseignent un niveau global d’exécution des dépenses de l’ordre de 6 065 milliards FC (3,634 milliards USD ) contre les prévisions linéaires de 8 004 milliards FC, soit un taux d’exécution de 75,8%, indique la Direction de la préparation et du suivi du Budget, structure du ministère du Budget. 

Tanzanie-Transports

La Tanzanie a reçu un prêt syndiqué de 1 milliard de dollars accordé par la Banque de commerce et de développement pour donner un coup d'accélérateur à ses projets d’infrastructures dans le secteur des transports. 

« La TBD a accordé un prêt à taux réduit de 1 milliard de dollars au pays et est en train de finaliser les procédures pour le déblocage de 500 millions de dollars supplémentaires pour la mise en œuvre de divers projets de développement », a annoncé la présidence tanzanienne dans un communiqué.

La troisième économie de l'Afrique de l'Est veut tirer parti de son long littoral et moderniser les chemins de fer et les routes pour mieux tirer profit des échanges commerciaux avec les pays de la région.

Au total, la Tanzanie souhaite dépenser 14,2 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour la construction d'un réseau de chemin de fer à voie normale (SGR) de 2.561 km reliant le principal port, Dar es Salaam, à son arrière-pays, à l’Ouganda et au Rwanda.

Kenya-économie

La Banque centrale du Kenya (CBK) vient d'abaisser son principal taux directeur de 9% à 8,5%, une première depuis 16 mois.

Selon le gouverneur de la CBK, Patrick Njoroge, cette décision se base sur des projections tablant sur des risques d’inflation faible, avec des coûts alimentaires prévus pour rester stables, malgré les craintes de pénurie due à la sécheresse.

Cette baisse intervient quelques semaines après que le Parlement kényan a approuvé l’abrogation de la loi sur le plafonnement des taux d’intérêt des prêts accordés par les banques commerciales. Cette abrogation réclamée par les acteurs du secteur bancaire visait à stimuler la croissance des prêts bancaires dans le pays est-africain qui avait été freinée par la loi mise en application à partir de 2016.

En février dernier, la Banque centrale avait annoncé dans son Market Perception Survey, que les banques commerciales kényanes s’attendaient à une hausse de leur volume de prêts au cours de l’année 2019.

Ghana-Bénin

Le Ghana et le Bénin ont signé récemment un accord dans le domaine du transport aérien pour une meilleure collaboration et un partage d'expériences, dans l’objectif de parvenir à une liaison directe Cotonou-Accra. 

L’accord sur les services aériens entre le Bénin et le Ghana est le résultat d’une série de consultations bilatérales. Il a été conclu à la suite des consultations aéronautiques qui ont eu lieu lors de la conférence de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) sur les négociations relatives aux services aériens le 6 décembre 2016 à Nassau à Bahamas.

Nigeria-Télécoms

Le ministre des Communications et de l'Economie numérique, Isa Pantami, a annoncé avoir signé un projet de décret faisant du réseau télécoms une « infrastructure nationale critique ».

Il a indiqué que le texte du décret a été transmis au bureau du procureur général de la Fédération pour examen, relevant la nécessité d’accentuer la sécurité des réseaux et infrastructures télécoms. 





Nouveau commentaire :
Twitter