MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mardi 26 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 26/11/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 26 novembre:


Sénégal-Economie

Les prix des matériaux de construction ont enregistré en octobre une baisse de 0, 1 % dans le sillage du repli des coûts des matériaux de base, de menuiserie et de revêtement des murs et sols, a-t-on appris de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

« Les prix des matériaux de construction ont baissé de 0, 1% en octobre 2019 en comparaison au mois précédent. Cette évolution est expliquée par celle des prix des matériaux de base, de menuiserie et de ceux pour le revêtement des murs et sols », indique l’ANSD dans sa note flash sur l’indice des prix des matériaux de construction.

Le document rendu public lundi souligne qu’en variation annuelle, les prix des matériaux de construction se sont réduits de 5, 1 %.

Ghana-Agriculture

Le Ministère de l'alimentation et de l’agriculture du Ghana tiendra, mercredi, une réunion décisive auprès des 20 principaux importateurs de riz du pays afin d’étudier les moyens permettant de soutenir les producteurs de riz de Fumbisi et de Gbedembilisi, dans la région du Nord-Est du pays, condamnés à regarder leurs stocks de riz se détériorer sans trouver d'acheteurs.

Face à cette situation, les 20 principaux importateurs du pays ont d’ores et déjà pris l’engagement de s’approvisionner en riz produit localement au Ghana.

Cette réunion permettra aux institutions financières et au Ministère des finances de participer aux échanges et de concrétiser les arrangements pris par les importateurs la semaine dernière.

Nigeria-Dettes

Le gouvernement envisage de consacrer le prêt de 3 milliards de dollars actuellement négocié avec la Banque mondiale pour apurer la dette des acteurs du secteur électrique.

Selon le directeur de l’institution pour le Nigeria, les compagnies de distribution ne génèrent pas assez de recettes pour payer les entreprises de production qui elles-mêmes n’arrivent pas rembourser leur fournisseur en gaz.

RDC-Transport-Aviation-Impôt 

En République Démocratique du Congo, la Régie des voies aériennes, à travers la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (Go-Pass), a réalisé environ 31,419 millions USD de recettes sur des prévisions de l’ordre de 27,560 millions USD, soit un taux de réalisation de 114%, au cours de l’exercice 2018, selon les comptes consolidés de la reddition des comptes.

Le tarif de Go-Pass est fixé pour les passagers comme suit: 50,00 $ US par passager embarquant sur un vol international et 10,00 $ US par passager embarquant sur un vol national, rapporte la Cour de comptes.

Le Go-Pass fait partie des comptes spéciaux inscrits au budget national. Cependant, dans son analyse, la Cour des comptes indique que les services inscrits jusqu’à présent au Budget du pouvoir central au titre des comptes spéciaux "continuent à fonctionner uniquement suivant leurs propres statuts sans aucun lien avec le trésor", notant que l’inscription de leurs résultats au compte de résultats du budget du pouvoir central "n’est que factice".

D’autre part, ces recettes échappent aussi bien à la chaîne de la dépense comme celle de recette du Trésor public. Donc, ces fonds sont collectés et exécutés par les mêmes entités sans passer par le Trésor public, relève la Cour des comptes.

Rwanda-Energie

Le gouvernement rwandais se prépare à commander une étude sur les possibilités d'utilisation du méthane du lac Kivu comme combustible pour la cuisson, rapporte la presse locale.

Ce projet a été dévoilé la semaine passée lors d’une réunion avec les partenaires au développement et intervient dans un contexte où plus de 80 % de la population dépend encore du bois de chauffe pour la cuisson.

Selon les médias locaux, Kigali compte se servir des 65 milliards de mètres cubes de méthane dont regorge le lac Kivu pour réduire sa dépendance à l’égard du bois de chauffe de 80 à 40 % d’ici 2024.

En février dernier, le Rwanda a signé avec une société locale un accord de 400 millions de dollars pour transformer le méthane du lac Kivu en gaz butane. Ce projet devrait connaitre un tournant une fois que les résultats de cette étude seront publiés. 

Kenya-Economie

La Banque centrale du Kenya (CBK) a appelé les banques commerciales de réduire leurs taux débiteurs après avoir abaissé ses taux directeurs de référence pour la première fois depuis mai 2018 et plusieurs semaines après la suppression des plafonds légaux d'imposition.

Le Comité de politique monétaire de la CBK, siégeant pour la première fois depuis que le Kenya ait levé le plafond des taux d'intérêt commerciaux le 7 novembre, a ramené le taux de la RBC à 8,50% contre 9,0%, estimant que l’économie fonctionnait au-dessous de son potentiel.

La baisse du taux devrait inciter les banques à réduire les taux de prêt afin de renforcer l'offre de crédit et de donner de l'argent aux consommateurs pour accroître la demande de biens et de services dans les entreprises kényanes qui réduisent les emplois à la baisse.

Selon la CBK, les crédits au secteur privé ont progressé de 6,6% en octobre, contre 7% en septembre, soit une baisse inférieure à la croissance idéale de 12 à 15%. 





Nouveau commentaire :
Twitter