MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

25 Avril 2020 - MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 25/04/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du 25 avril


Côte d'Ivoire-cacao

Le gouvernement ivoirien a créé mercredi un fonds d’appui à l’investissement dans le secteur de la transformation du cacao, doté d’un montant de 10 milliards Fcfa, a annoncé son porte-parole Sidi Touré, à l’issue du dernier Conseil des ministres. Face à « la volonté, souvent, de certaines entreprises industrielles étrangères qui n’acceptent pas que nos nationaux puissent se déployer dans ce secteur qui est assez intéressant pour notre économie », l’Etat de Côte d'Ivoire a pris cette disposition, a déclaré M. Sidi Touré. 

Pour pallier à cette situation, dira-t-il, le gouvernement ivoirien a décidé de « la création d’un fonds d’appui à l’investissement dans la transformation du cacao d’un montant de 10 milliards Fcfa et la réduction aussi de la caution d’agrément ».

 Gabon-coronavirus-Banque alimentaire

Le ministère des Solidarités nationales a annoncé avoir distribué 20 424 bons au total dans plusieurs quartiers du Grand Libreville. 

La valeur monétaire de cette aide aux populations vulnérables est évaluée, ce vendredi, à près de 505 millions de francs CFA (plus de 768 mille euros), rapporte +gabonreview+.

D'après Tony Engouma, porte-parole de la Banque alimentaire, la valeur monétaire des bons et des kits alimentaires mis à la disposition des ayants droit est estimée à 504 975 000 de francs CFA. 

À ce jour, a-t-il poursuibi, 17 122 ménages ont été visités par les bénévoles chargés de la distribution de l’aide alimentaire.

Ghana-Télécoms

Le Fonds ghanéen d'investissement pour les communications électroniques (GIFEC), crée en 2008 par le gouvernement pour assurer la prestation des services de télécommunications et TIC aux populations constituées des groupes et communautés non desservis, mal desservis et défavorisés du pays , annonce la signature d'un accord avec la société Parallel Wireless.

Le contrat permettra au GIFEC de bénéficier des solutions technologiques du fournisseur de solutions OpenRAN qui contribueront à faciliter l’accès d’une plus grande partie de la population aux services télécoms, indispensables dans la sensibilisation contre le Covid-19.

Nigeria-Assurance

Axa Mansard, filiale au Nigeria du groupe français Axa Assurances, a lancé son service de télémédecine pour répondre aux besoins de consultations médicales de ses clients en ces moments de confinement qu'impose la pandémie de coronavirus à tous les pays du monde. 

« Le service fournit une plateforme qui met en relation les patients avec des médecins agréés qui peuvent consulter, diagnostiquer, prescrire des médicaments et faire des recommandations sur les conditions médicales et les traitements. Le service aidera également nos clients à réduire les risques d'infections et à s'aligner sur les directives de distanciation sociale tout en réduisant le temps de trajet jusqu'à l'hôpital », a fait savoir l’entreprise.

En Tanzanie, la production de sucre devrait descendre cette année sous la barre des 300.000 tonnes en raison notamment des mauvaises conditions météorologiques, a estimé le ministre de l’Agriculture, Japhet Hasunga.

En prévision de la chute de la disponibilité sur le marché intérieur, les autorités ont déjà indiqué une limitation des prix de vente au détail de la denrée afin de prévenir les abus des commerçants qui voudraient profiter de la pénurie pour engranger des profits. Ainsi, le prix plafond a été fixé à 2 600 shillings pour le kilogramme de sucre dans la zone commerciale de Dar Es-Salaam alors qu’un prix compris entre 2 600 et 3 000 shillings est toléré pour les autres régions du pays. RDC La République démocratique du Congo vient de bénéficier d'une facilité de crédit rapide (363,27 millions USD) du Fonds monétaire international (FMI) afin de répondre aux besoins urgents de balance des paiements résultant de l'éclosion de la pandémie de COVID-19.

En contrepartie de cette assistance du FMI, les dirigeants congolais doivent non seulement rationaliser les dépenses mais surtout jouer la carte de la transparence dans la gestion des finances publiques.

Le FMI, qui a accordé en décembre 2019 un allégement immédiat de 20 millions USD à la dette extérieure de la RDC, conseille à ce pays de publier mensuellement toutes les dépenses effectuées dans le cadre de la riposte à l’épidémie de coronavirus. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss