MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Samedi 23 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 23/11/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 23 novembre:


Sénégal-Consommation

Au troisième trimestre 2019, les prix à la consommation ont enregistré une hausse de 2 %, comparativement à leur niveau au précédent trimestre, a-t-on appris de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Cette évolution est conjointement expliquée par celle des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, des services de transports, de communication, de loisirs et culture, ainsi que des articles d’habillement et chaussures, explique notamment la structure.

Dans sa Note d’analyse trimestrielle de l’Indice harmonisé des prix à la consommation, l’ANSD souligne que cette progression faisait suite à l’appréciation simultanée de ceux des produits locaux et importés.

CEMAC-sommet

Les chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont décidé, vendredi à Yaoundé, d’engager une réflexion approfondie sur les conditions et le cadre d’une nouvelle coopération monétaire avec la France.

En clôture des travaux de leur Sommet extraordinaire, tenu dans la capitale camerounaise, les dirigeants de la CEMAC ont relevé que la décision d’engager une réflexion approfondie sur ce sujet émane de leur souci de disposer d’une monnaie stable et forte.

Kenya-Economie

Un comité parlementaire a déposé une proposition portant modification de la loi sur la nomination du vérificateur général afin d'assurer la continuité des fonctions chaque fois que le poste devient vacant.

Le Comité d'investissement public (PIC) a protesté contre l’absence persistante d’un titulaire de charge substantielle qui a empêché la soumission de rapports vérifiés pour de nombreuses agences et sociétés gouvernementales, dont certaines contreviennent désormais aux délais prescrits par la Constitution.

La commission a déposé jeudi une demande de la Banque centrale du Kenya (CBK) demandant à être autorisée à soumettre ses états financiers vérifiés au-delà du délai requis par la Constitution de trois mois après la clôture de l'exercice, invoquant l'absence du vérificateur général.

Le président du PIC, Abdulswamad Nassir, a présenté le rapport du comité. Il a déclaré que, bien que les états financiers de la CBK pour 2018/2019 aient été vérifiés, ils n’avaient pas été signés et certifiés conformément à la loi avant d’être présentés au secrétaire du Cabinet du Trésor national.

"Un tel amendement devrait tacitement prévoir que le recrutement d'un vérificateur général devrait être conclu dans les trois mois suivant l'expiration du mandat du prédécesseur", indique le rapport.

RDC-Industrie-Ciment

La République démocratique du Congo n'arrive pas à utiliser à 100% la capacité installée de l’industrie du ciment. Le taux d'utilisation de cette capacité varie de 40 à 50%.

De janvier 2017 à avril 2019, le taux d'utilisation de la capacité installée de l'industrie du ciment varie entre 15,6% en janvier 2017, soit le taux le plus bas, et 52,0% en février 2019, le taux le plus élevé, selon les données de la Banque centrale du Congo.

Au courant de cette année, jusqu'à avril 2019, la RDC a produit 397 221 tonnes de ciment, dont 390 279 ont été consommées localement et 94 304 tonnes stockées. 

En 2018, l'industrie du ciment en RDC à produit 1 842 782 tonnes dont 1 825 757 tonnes consommées sur le marché local contre 87 362 tonnes stockées, alors qu’en 2017, elle a produit 899 533 tonnes de ciment dont 881 733 tonnes absorbées par la consommation locale et 84 221 tonnes stockées, selon les données de la Banque centrale. +++++ Ghana-Allemagne

L'Allemagne compte créer prochainement une nouvelle usine de transformation de cacao à Suhum, dans l’Est du Ghana, a fait savoir l’ambassadeur d’Allemagne au Ghana, Christoph Retzlaff.

Il a également annoncé une augmentation des investissements allemands dans l’usine de textile DTRT Apparel Limited (« Do the right thing ») et la création de 1.500 emplois.

Nigeria-Fiscalité

Au Nigeria, le Sénat vient d’approuver la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour soutenir les dépenses de l’Etat.

La nouvelle mesure, annoncée par le gouvernement fédéral depuis plusieurs mois, permettra de faire passer la TVA de 5% actuellement à 7,5%. Elle vise à aider le gouvernement à faire face aux contraintes liées à ses dépenses salariales surtout avec la mesure d’augmentation de deux tiers du salaire minimal en vigueur dans le pays. 





Nouveau commentaire :
Twitter