MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

11 Mai 2020 - MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 11/05/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 11 mai :


Ghana-banques

L'opération de cession de 100% du capital de la Ghana Home Loans Bank (GHL) par la First National Bank Ghana, filiale du groupe FirstRand, a été officiellement finalisée.

La transaction a été approuvée par les régulateurs et les conseils d’administration des deux banques, GHL bank devenant une filiale de First National Bank Ghana depuis le 6 mai. L’opération fait suite au processus d’acquisition entamé fin 2018 en réponse aux exigences de recapitalisation exigées par la Banque du Ghana exigeant que les banques commerciales disposent d’au moins 400 millions de GHc (69,5 millions de dollars) de capital de première catégorie pour conserver leurs licences d’exploitation. 

Nigeria-Télécoms

La Commission des communications du Nigeria (NCC) et l’Association des opérateurs détenteurs de licence télécoms au Nigeria (ALTON) ont affirmé que la technologie 5G n’a aucun impact sur la santé et n’est en aucun cas liée au coronavirus.

Les sorties médiatiques du régulateur télécoms et de l’ALTON font suite à l’enquête initiée par la Chambre haute du Parlement sur l’état de la 5G dans le pays et son incidence sur la santé.

Gabon-entreprises

Le ministère de la Promotion des Investissements, des partenariats public-privé, chargé de l'amélioration du Climat des affaires vient d’annoncer la libéralisation du capital social minimum des Sociétés à responsabilité limitée (SARL) au Gabon.

"Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route des réformes Doing Business 2020-2021 adoptée en Conseil interministériel le 5 février 2020, le président de la République vient de promulguer ce 21 avril 2020 la loi portant modification de certaines dispositions de la loi du 05 septembre 2016 relative à la simplification de la création des sociétés à responsabilité limitée en République gabonaise", a annoncé le ministère de la Promotion des Investissements.

Selon la nouvelle loi, le créateur n'est plus obligé de passer par un notaire et le capital minimum exigé doit seulement être plus de 5000 FCFA (près de 8 euros) au lieu de 100 mille FCFA (près de 153 euros).

Tanzanie-Investissements-Agriculture 

En Tanzanie, Goodwell Investments a dirigé un investissement d'un montant de 2,05 millions de dollars au profit de l’entreprise tanzanienne East Africa Fruits Co qui facilite le transport des produits agricoles de leur lieu de culture vers les acheteurs.

Les fonds mobilisés par la firme d’investissement qui centre ses opérations sur des entreprises installées en Afrique permettront à l’entreprise agroalimentaire d’acquérir de nouvelles machines et de mettre sur pied une technologie pour assurer la collecte, le stockage et la distribution de produits agricoles, a indiqué la firme tanzanienne dans un communiqué.

Selon des données fournies par East Africa Fruits Co, près de la moitié des cultures agricoles du pays n’atteignent pas le marché en raison des pertes survenant lors du transport et du stockage de ces denrées, ce qui crée un manque à gagner important pour les acteurs impliqués dans l’ensemble de cette chaîne de valeur agricole.

RDC-Agriculture-Alimentation

Le président congolais, Félix Tshisekedi, a demandé vendredi au ministre de l’Agriculture et Développement rural de « produire un Plan pour la relance de la culture du riz » en vue d’enrayer la dépendance de la RDC à l’égard de l’étranger.

Dans la même perspective de booster le secteur agricole, le chef de l’Etat, qui présidait vendredi un conseil des ministres, a exhorté le gouvernement à « soutenir les initiatives locales visant l’autosuffisance alimentaire et aider le Domaine Agro-Industriel Présidentiel de la N’Sele à relancer ses activités en vue de ravitailler Kinshasa en denrées de première nécessité ».

Le COVID-19 est venu rappeler la nécessité de mener des réflexions rapides et de trouver des solutions concrètes à cette problématique, a-t-il dit.

Kenya-Economie

Au Kenya, vingt-huit comtés sont confrontés à une crise financière après que le Trésor ait retenu une partie de leurs décaissements pour non-apurement des factures en attente, souligne le ministère des finances, ajoutant que 5 des 47 comtés que compte le pays n'ont reçu qu'environ la moitié de leur allocation annuelle.

À la date du 4 mai, le comté de Nairobi n'avait reçu que 51% - le pourcentage de décaissement le plus bas des 47 comtés. Cela se traduit par 8,07 milliards de shillings sur les 15,91 milliards de shillings qui lui ont été alloués au titre de l'exercice en cours.

Ethiopie-Café-Export-COVID-19

Les exportations éthiopiennes de café ont affiché une hausse en dépit de la pandémie mondiale du coronavirus, avec des recettes de 561 millions de dollars US au cours des neuf derniers mois de l'année, indique l'Association des exportateurs éthiopiens du café.

Au cours de la même période, les exportations ont atteint un volume de 194 000 tonnes, a précisé le Directeur de l'Association, Gizat Worku.

«Même si la propagation accélérée de la pandémie de COVID-19 a provoqué un choc sur le commerce international, cela n'a pas affecté nos exportations de café. Il n'y a pas de baisse de recettes même au cours des deux ou trois derniers mois », a expliqué Gizat Worku dans un entretien à l’agence éthiopienne ENA.

Les principaux pays importateurs du café éthiopien sont l'Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni, l'Arabie Saoudite et les Etats-Unis, a-t-il relevé. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss