MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mardi 3 Décembre 2019 - Par MAP

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 03/12/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 03 décembre:


Gabon-gouvernement-investissements

Sur une prévision annuelle de 381 milliards de FCFA, les ordonnancements liés aux investissements s'élèvent à 169,7 milliards de FCFA, à la fin du mois de septembre 2019, selon le ministère de l’Économie.

Ces dépenses sont réparties entre les financements sur ressources propres à hauteur de 105,2 milliards de FCFA, et les prêts projets pour 58,9 milliards de FCFA, ajoute la même source, notant que sur le registre des ressources propres, six lignes sont particulièrement concernées. 

Il s’agit de l’éducation nationale, le logement et les équipements collectifs, la défense, le transport, les pouvoirs publics et l’administration du territoire.

RDC-mines La République démocratique du Congo (RDC) a produit 17 392,04 Kg d'or au premier semestre 2019, dont 17 205,80 Kg issus de la production industrielle et 186,24 Kg de la production artisanale, renseignent les données du ministère des mines.

Le gros de la production a été assuré par Kibali Gold avec 16 255,00 Kg d’or produit au premier semestre contre 665,98 Kg pour la société Twangiza et 284,82 Kg pour l’entreprise Namoya.

En ce qui concerne la production artisanale, la province de la Tshopo a fourni le gros de la production avec 69,47 Kg d’or, suivie de l’Ituri 36,41 Kg, du Haut-Uélé 36,89 Kg, de Bas-Uélé 20,62 Kg et du Maniema 12,16 Kg. Le Tanganyika n’a produit que 3,17 Kg. Quant au Nord-Kivu et Sud-Kivu, ils ont produit artisanalement 3,14 kg et 3,90 Kg, selon les données du ministère.

Sénégal-Afrique-Sécurité

Le Centre international de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio abrite ce mardi une Session extraordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Un communiqué indique que cette rencontre sera présidée par le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

Les chefs d’Etat des pays membres ainsi que des chefs des Institutions de l’Union prendront part à cette rencontre qui abordera les mécanismes et stratégies face aux menaces terroristes.

La dernière session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a eu lieu le 10 avril 2017 à Abidjan. En juillet dernier, la Conférence a tenu sa Session ordinaire à Abidjan.

Kenya: 

Le gouvernement doit rapidement nationaliser Kenya Airways, dont les pertes avant impôts ont plus que doublé durant le premier semestre de cette année, a déclaré le directeur général de la compagnie aérienne, Sebastian Mikosz.

En juillet, les législateurs ont voté en faveur de la nationalisation de la compagnie aérienne déficitaire, détenue à 48,9% par l'État, à 7,8% par Air France-KLM et à 38% par des prêteurs locaux, dans l'espoir de permettre à Kenya Airways de renouer avec le succès.

Kenya Airways a été privatisée il y a plus de 20 ans, mais s'est endettée et a subi des pertes en 2014 à la suite d'une tentative d'expansion infructueuse et d'un effondrement des voyageurs après une attaque terroriste majeure.

A fin juillet 2019, sa perte avant impôts a plus que doublé par rapport à l'année précédente, atteignant 8,56 milliards de shillings kényans (83 millions de dollars).

Ouganda-Sucre

L'empilement des stocks sucriers en Ouganda, en raison notamment de la limitation des exportations vers les pays voisins, est devenu une problématique majeure pour les industriels, a déclaré le président de l’Association des producteurs sucriers, Jim Kabeho.

Alors que les tarifs élevés ont ralenti les envois vers la Tanzanie, les expéditions vers le Rwanda ont été interrompues depuis la fermeture du point de passage des marchandises en février dernier, a indiqué, M. Kabeho, cité par des médias locaux.

Le président de l’Association des producteurs sucriers a, en outre, fait savoir que les flux vers le Soudan du Sud, autrefois premier importateur du sucre ougandais, ont été significativement réduits en raison des « conflits ».

Cette perturbation du segment d’exportation est problématique en raison, d’une part, des coûts liés au stockage par les usines et, de l’autre, parce qu’elle pourrait représenter un véritable manque à gagner pour l’industrie si elle se poursuit en 2019/2020.

Ghana-Automobile

Le constructeur automobile allemand Volkswagen (VW) devrait ouvrir une usine d'assemblage de véhicules au Ghana début 2020.

S’exprimant lors de la réunion du Conseil des affaires germano-ghanéen à Berlin, le PDG de VW pour l’Afrique, Thomas Schafer, a noté que la deuxième phase de leur présence au Ghana sera intensifiée en 2021.

Le gouvernement ghanéen a révélé qu’il était prêt à offrir aux constructeurs automobiles Volkswagen et Nissan des avantages fiscaux pouvant aller jusqu’à 10 ans. Selon le gouvernement, cette mesure vise à attirer ces constructeurs automobiles.

Nigeria-Ports

Le gouvernement nigérian a entamé des négociations avec la Chine, pour la construction de la ligne de chemin de fer Port Harcourt-Maiduguri, a annoncé le ministre des Transports, Rotimi Amaechi.

Le projet qui nécessite un financement de 15 milliards de dollars a été retardé jusqu’ici en raison du manque de fonds.





Nouveau commentaire :
Twitter