MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

24 Mars 2020 - MAP

Bulletin économique du Maghreb du 24/03/2020


Tunis - Le ministre tunisien des Finances, Nizar Yaïch a souligné lundi que le gouvernement œuvre actuellement à identifier les moyens de financer le budget de l'Etat et à mobiliser des nouvelles ressources pour gérer les charges supplémentaires, engendrées par la crise du coronavirus, précisant que "la situation est de plus en plus difficile et complexe".


Il a mis l'accent, lors d'une rencontre avec le président de l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Rached Ghannouchi, sur l'impératif d'agir pour l'adoption des mesures décisives, d'autant plus que le coronavirus qui menace tous les pays du monde, va aggraver la crise financière et économique dans le pays.

Selon un communiqué publié par l'ARP, le ministre a rappelé les indicateurs de la finance publique, soulignant la nécessité d'œuvrer à lutter contre l'impact négatif de cette crise sur les équilibres financiers de l'Etat et sur le tissu économique national.

De son côté, le président de l'ARP a noté que la situation que connait aujourd'hui la Tunisie et le monde à cause du coronavirus nécessite une vigilance et une veille constante, ainsi qu'une interaction rapide, soulignant la disposition de l'ARP à interagir avec les demandes législatives du gouvernement pour sortir de la crise actuelle.

Ghannouchi a de même souligné l'importance de renforcer la solidarité et l'unité nationale et de conjuguer tous les efforts pour éviter le pire.

-. Le ministère tunisien du Transport et de la Logistique a annoncé la suspension des vols internes à partir de dimanche jusqu'à nouvel ordre.

Le ministère a expliqué que cette mesure intervient suite à la décision prise par le Conseil de sécurité nationale d’imposer le confinement sanitaire général en Tunisie, à partir du dimanche 22 mars 2020 (06h00 du matin) jusqu’au 4 avril prochain, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus.

-. L’Agence de Promotion de l'Investissement Extérieur (FIPA-Tunisia) a annoncé la mise en place d’une cellule permanente d’accompagnement, afin de rester à l’écoute des entreprises implantées en Tunisie, dans un contexte de propagation de la pandémie de Coronavirus (COVID-19), dans le pays. La cellule fournira l’ensemble des informations concernant l’évolution de la situation sanitaire en Tunisie et les mesures prises par le Gouvernement, afin d’atténuer l’impact de cette crise sanitaire mondiale sur les entreprises implantées en Tunisie, souligne l'agence sur son site. Elle précise que la structure, joignable 7 jours sur 7, s’emploiera également en collaboration avec l’ensemble des partenaires de la FIPA, à répondre aux doléances des opérateurs et à appuyer la mise en place de solutions quant aux problèmes ponctuels que pourraient rencontrer les entreprises et les accompagner durant cette situation exceptionnelle. 

Alger -. L'Algérie a décidé de réduire ses dépenses publiques et de revoir sa politique économique face à l'effondrement des cours du pétrole, principale ressource du pays, en raison du coronavirus.

Le conseil des ministres a ainsi décidé la révision à la baisse de 30% du budget de fonctionnement de l'Etat, ainsi que la réduction de la facture des importations de 41 à 31 milliards de dollars.

En outre, l'Algérie n'aura plus recours aux cabinets d'expertise étrangers afin d'économiser 7 milliards de dollars par an, selon un communiqué de la présidence qui précise que la première entreprise publique du pays «Sonatrach» devra "réduire de 14 à 7 milliards de dollars les charges d'exploitation et les dépenses d'investissement afin de préserver les réserves de change".

Le gouvernement a décidé aussi de sursoir à certains projets, en particulier de centrales électriques, d'accélérer le recouvrement des impôts et taxes, ainsi que des crédits octroyés par les banques publiques.

Nouakchott -. Un plan d'action pour le secteur de l’élevage a été mis en place par les autorités mauritaniennes compétentes pour la saison vaccinale 2019-2020 dans l’objectif d’assurer la couverture vaccinale de quatre millions de têtes de cheptel contre la peste bovine et les parasitoses et de deux millions d’autres contre la pneumonie, a déclaré le Directeur de l’élevage au ministère de l’Agriculture, Baba Doumbia.

Faisant la lumière sur les actions publiques de promotion des ressources animales lors d’une rencontre à Nouakchott, il a indiqué qu’il a été procédé à l’élaboration d’une politique nationale en matière de santé animale, d’amélioration des conditions de transport et d’abattage des bêtes, de valorisation et de sécurisation des produits et sous-produits de l’élevage et de contrôle de qualité des différentes filières du secteur.

Dr Baba Doumbia a évoqué, à ce sujet, les moyens qui ont été mobilisés par le ministère à cette fin, notamment 75 équipes vétérinaires mobiles dotées des matériels et équipements nécessaires pour couvrir l’ensemble du territoire national pendant six mois.

Cette action bénéficie de l’appui du projet régional de soutien au système rural au Sahel «PRAPS», grâce auquel de nombreux parcs de vaccination ont été construits ces dernières années et les marchés de vente de bétail dans les zones d’intervention du projet ont été améliorés, a-t-il dit.

Il a de même souligné que, dans le cadre des missions qui lui sont assignées, la direction de l’élevage entreprend des campagnes annuelles de vaccination des cheptels pour prévenir les principales endémies, particulièrement la pneumonie et la peste bovines et les parasitoses.





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss