MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

23 Mars 2020 - MAP

Bulletin économique du Maghreb du 23/03/2020


Tunis - Des mesures financières et fiscales visant à soutenir les entreprises touchées des suites de confinement et à préserver les emplois et la pérennité des entreprises ont été prises, a annoncé dimanche le ministère tunisien des Finances.


Ces mesures, annoncées samedi, par le chef du gouvernement Elyes Fakhfekh portent sur le report des délais de remise des déclarations d’impôt sur les sociétés à fin mai 2020 à l’exception des sociétés soumises à 35% de l’impôt, la suspension de toutes les activités de contrôle et de mesures de redressement fiscal et des délais d’objection jusqu’à fin mai, ainsi que la récupération, par les entreprises du crédit TVA, dans les plus brefs délais, à travers l’accélération de la tenue de la commission d’examen des demandes de récupération, à une fois par semaine au lieu de 2 fois par mois, de manière à ne pas dépasser un délai maximum d’un mois pour le remboursement.

Il a été également décidé de créer une cellule de crise au niveau de la présidence du gouvernement chargée des entreprises les plus touchées des suites du coronavirus, rééchelonner leurs dettes fiscales sur une période de 7 ans, de les faire bénéficier d’un report de 3 mois pour les pénalités de retard de paiement d’impôts, à partir du 1er avril et jusqu’au 30 juin 2020.

Les mesures portent de même sur la facilitation à ces entreprises du remboursement de crédit TVA provenant de l’exploitation nonobstant leur continuité pendant 6 mois, mais à condition de procéder au paiement dans un délai d’un mois.

En ce qui concerne le secteur touristique et toutes ses composantes (établissements touristiques, agences de voyage de type 1, restaurants touristiques, entreprises artisanales, ainsi que pour le secteur du transport et de la culture et autres secteurs touchés), un mécanisme sera crée pour garantir les nouveaux crédits de gestion, d’exploitation et de maintenance qui seront accordés par les banques jusqu’au 31 décembre 2020.Ces crédits, de l’ordre de 500 millions de dinars, seront remboursés sur 7 ans avec 2 ans de grâce.

-. L'Union tunisienne de l'Industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA) a annoncé, dimanche, que les entreprises privées vont continuer à payer leurs employés durant le confinement total, décidé, le 20 mars jusqu'au 4 avril 2020.

Ces entreprises ne feront recours au chômage technique que dans des cas de force majeure, a précisé le patronat dans un communiqué.

Il a salué, à cet effet, les nouvelles mesures annoncées, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en Tunisie.

Ces mesures, d'un coût de 2,5 milliards de dinars, prévoient, rappelle-t-on, le report du remboursement des crédits bancaires pour les citoyens dont le revenu ne dépasse pas 1000 DT par mois.

Il s'agit également de soulager les entreprises à travers le report des mensualités des crédits, du payement des impôts, des charges sociales et des taxes.

Le patronat a toutefois formulé l'espoir de voir ces mesures appliquées dans la fluidité requise et étendues aux professionnels du transport, de l'artisanat et des fournisseurs de services et aussi aux entreprises "touchées partiellement ou complètement par les impacts de la pandémie corona".

Le patronat a aussi rassuré que les entreprises vont continuer à approvisionner le marché de produits de base et qu'un stock stratégique est disponible.

En Tunisie, le bilan actualisé des cas confirmés de coronavirus fait état de 75 personnes contaminées dans plusieurs régions du pays.

Nouakchott -. Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale vient d’approuver deux dons d'un montant total de 52 millions de dollars en faveur de la Mauritanie.

Il s’agit d’un don de 45 millions de dollars de l'Association internationale de développement (AID) et d’un autre don de 7 millions de dollars du Programme de protection sociale adaptative pour le Sahel, avec une participation financière du gouvernement allemand. Cet appui financier vise à soutenir l'engagement du gouvernement mauritanien à renforcer le système de filets de sécurité adaptatifs dénommé «Elmaouna» et élargir sa couverture aux ménages pauvres et vulnérables par des transferts sociaux ciblés (Tekavoul). Plus de 290 000 personnes vivant dans l'extrême pauvreté bénéficieront du programme Tekavoul, tandis que 24 000 autres familles seront soutenues par le biais de transferts monétaires d’urgence pour répondre aux chocs.





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss