MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Mardi 11 Février 2020 - Par MAP

Bulletin économique du Maghreb du 11/02/2020



Alger -. L'Algérie se doit de lancer le chantier de la réforme fiscale pour l’augmentation des recettes, à travers l’expansion de l’activité économique et non par la hausse du niveau des impôts, estiment des économistes algériens.


Lors d’une conférence à Alger, ils ont expliqué que pour se faire, le gouvernement doit mener un combat sans merci contre la fraude fiscale, en appliquant de manière plus efficace les sanctions prévues par la loi, comme il doit initier des mesures appropriées afin d’améliorer sensiblement l’efficacité de la perception des impôts et d’en réduire les coûts.

L’amélioration de la gouvernance financière passera inéluctablement par le confortement de l’éthique aussi bien pour le secteur public que privé, à travers le renforcement de la prévention et de la lutte contre la fraude financière sous toutes ses formes, ont-ils souligné.

Ils ont aussi préconisé d’intensifier la lutte contre les fausses déclarations, la fraude fiscale ainsi que les infractions douanières, particulièrement en matière de surfacturation et de fuite de capitaux.

Il s’agit aussi, relèvent-ils, de supprimer les taxes à faible rendement et de procéder à la révision du système des avantages fiscaux et parafiscaux ayant engendré, par le passé, de graves dérives.

Nouakchott -. La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) a indiqué avoir décroché le prix international "Transformers Award", lors de sa troisième édition tenue à Marrakech.

Le prix, qui est décerné annuellement par "Trusted Advisors", un groupe d’expertise et de conseil en matière de transformation digitale établi à Londres, récompense les banques ayant lancé de meilleures initiatives et/ou projets et ayant obtenu les meilleures réalisations en matière de transformation digitale dans le secteur bancaire de la région Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA).

Parallèlement à la remise du prix, "Trusted Avisors" a présenté le rapport de la 3ème édition de son étude sur la transformation digitale des banques au MENA. Un chapitre entier du rapport a été consacré à la Banque Centrale de Mauritanie et son initiative phare "BCM Fintech Challenge", considérée par le jury d’experts comme une "meilleure pratique".

Le prix a été remis ce week-end à M. Sidi Mohamed Ould Dhaker, chef de Cabinet du gouverneur et coordinateur du Comité d’organisation du BCM Fintech Challenge, qui a représenté le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie à la cérémonie.

Prenant la parole à cette occasion, M. Dhaker a indiqué que la Banque a l’ambition d’assurer la transformation digitale de l’économie nationale en général et du secteur financier en particulier. Cette transformation digitale permettra à la BCM, a-t-il précisé, d’atteindre des objectifs stratégiques, tels que le cashless et l’inclusion financière. 




Nouveau commentaire :
Twitter