MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mercredi 4 Décembre 2019 - Par MAP

Bulletin économique du Maghreb du 04/12/2019


Tunis - Un accord de financement de 5 millions d'euros a été signé, mardi à Tunis, entre la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) et la compagnie internationale de leasing (CIL) pour soutenir les Petites et moyennes entreprises (PME).


Il s’agit de la 3ème ligne de financement après celles de 15 et 25 millions d’euros, accordées respectivement en 2014 et en 2016.

Ce prêt est remboursable sur cinq ans et devrait aider la CIL à financer l’acquisition de véhicules et d’équipements pour les petites entreprises locales, a indiqué Antoine Sallé de Chou, chef de bureau de la BERD en Tunisie.

"La BERD est heureuse de soutenir ce grand acteur du secteur dans l’accompagnement des PME tunisiennes surtout que ce prêt vient à un moment très important pour le secteur du leasing qui a beaucoup souffert ces 18 derniers mois de l’assèchement de la liquidité", a-t-il souligné, notant que la banque espère finir l’année autour de 200 millions d’euros de financements.

"Cela serait pour la BERD la deuxième meilleure année depuis le début de ses activités en Tunisie", a-t-il dit, rappelant que la banque a consacré en 2019 un important financement pour l’assainissement au bénéfice de l’ONAS, outre les autres financements dans le secteur du leasing et un financement dans la micro-finance.

"On espère signer bientôt un financement dans le secteur de l’automobile ainsi que dans celui de l’huile d’olive", a-t-il fait savoir, qualifiant cette année de fructueuse également pour l’activité de soutien aux PME via l’assistance technique apportée par la banque à près de 250 PME.

Pour sa part, Salah Souki, directeur général de CIL s’est dit réjoui de la signature de cet accord de prêt qui va pouvoir aider la compagnie à couvrir une partie de ses besoins en crédits estimés à environ 150 millions de dinars par an.

"Sans ce genre de financements de la part de bailleurs de fonds de renommée comme la BERD ou autres institutions financières étrangères et tunisiennes on ne peut pas travailler", a-t-il dit.

Depuis le démarrage de ses activités en Tunisie en 2012, la BERD a investi plus de 874 millions d’euros répartis sur 42 projets et fournit une assistance technique à près de 1000 PME.

-. Les opportunités d’investissement et l’impulsion des échanges économiques entre la Tunisie et la Hongrie ont été au centre d’une journée d'information, tenue mardi, à l’initiative du Centre tunisien des Exportations (CEPEX), en collaboration avec l’ambassade de Hongrie à Tunis et le conseil d’affaires tuniso-hongrois.

Lors de cette journée, l’accent a été mis sur les opportunités d’investissement, ainsi que les avantages économiques offerts par les deux pays.

Selon un communiqué du Cepex, il s'agit notamment de l’adhésion récente de la Tunisie au marché commun de l’Afrique orientale et australe "COMESA".

D’autre part, la Hongrie peut servir de Hub logistique pour les produits tunisiens à destination de l’Europe, la Russie et des pays des Balkans.

La Tunisie est le 4ème partenaire commercial de la Hongrie en Afrique. Quant à la Hongrie, elle est classée 16ème partenaire commercial de la Tunisie, dans la région de l’Union Européenne.

Les échanges commerciaux sont en croissances avec un volume dépassant les 150 millions de dollars, en 2018, fortement dominés par le secteur IME, tels que les produits électriques et les composants automobiles.

-. Les résultats de l'enquête sur la situation et les perspectives des entreprises industrielles en Tunisie, au cours du 3è trimestre, ont montré une amélioration de la croissance de la production industrielle par rapport au deuxième trimestre de la même année.

Les 921 chefs d’entreprises opérant dans le secteur des industries manufacturières interviewés ont relevé une stabilité du rythme de croissance de la production industrielle, au cours du ce trimestre par rapport à la même période 2018, selon un sondage d’opinions sur la situation et les perspectives des entreprises industrielles, réalisé par l’Institut national de la statistique (INS).

D’après l’Institut, les soldes d’opinion relatifs à la demande orientée vers les produits industriels, durant le troisième trimestre 2019, font état d’une amélioration au niveau de la demande globale, en comparaison avec le deuxième trimestre de la même année.

Le sondage a fait état, aussi, de l’amélioration du rythme de la croissance de la production dans les domaines de l’industrie des matériaux de construction et des industries chimiques, contre une régression dans la production du secteur des industries manufacturières.

Pour ce qui est du reste des activités, le rythme de croissance de la production s’est maintenu stable durant le troisième trimestre, en comparaison avec le deuxième.

Nouakchott -. La 2ème exposition du conseil mauritanien des femmes entrepreneures vient d’être lancée sous le thème «Entrepreneures pionnières».

Dans une allocution de circonstance, le Secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Ahmed Ould Sidi Yahya a indiqué que l’autonomisation économique de la femme est au centre des préoccupations du gouvernement qui a élaboré des programmes ambitieux dans ce domaine, notamment la stratégie nationale de promotion de l’entreprenariat féminin.

Pour sa part, la présidente du Conseil mauritanien des femmes entrepreneures, Mme Fatimetou Mint El Vil, a souligné le rôle central que jouent les initiatives féminines dans la réalisation du progrès économique en jetant les bases d’un développement global.

Cette nouvelle exposition présente des expériences en matière de promotion des produits locaux et de création des opportunités d’emplois productifs pour les jeunes et les femmes.





Nouveau commentaire :
Twitter