MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Mardi 4 Février 2020 - Par MAP

Bulletin économique du Maghreb du 04/02/2020



​Tunis - L'Ordre des Experts Comptables de Tunisie a lancé, vendredi dernier, l'Académie Internationale des Métiers de Contrôle et de la Finance qui sera opérationnelle à partir du 27 février 2020.


Cette Académie est une structure professionnelle qui complétera l'enseignement universitaire en Tunisie, a déclaré le vice-président de l’OECT, Maher Gaida, ajoutant que l'université tunisienne n'est pas, actuellement, en mesure d'enseigner les normes et concepts requis par l'économie mondiale, dont la lutte contre le blanchiment d'argent et la corruption, la fraude et l'intelligence artificielle.

"Certaines normes comptables ne sont pas enseignées à l'université, telles que les normes comptables des municipalités et la comptabilité par partie double des entreprises publiques", a-t-il encore dit.

Il a fait savoir que l’Académie envisage l’unification des méthodes de contrôle et d’élaboration des rapports de contrôle des structures chargées du contrôle et de la finance, citant dans ce cadre la cour des comptes.

Au sujet de la certification des formations effectuées au sein de l’académie, il a souligné que l’OECT œuvrera à l’obtention des certifications nationale et internationale. 

A moyen terme, l’objectif est d'attirer des personnes du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne pour se former, a-t-il avancé.

Il a fait remarquer que le tarif de la formation sera symbolique, notamment, pour les étudiants et les contrôleurs stagiaires, sachant que la période de formation varie entre 3 et 4 mois pour chaque thème, dont le nombre s’élève à 18.

A noter, qu’en Tunisie qui compte 1200 experts comptables, une vingtaine de comptables accèdent au marché du travail chaque année.

-. Le taux d’inflation a régressé à moins de 6% en janvier pour se situer à 5,8%, a fait savoir le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Marouane Abassi, lors d’une session de formation organisée, vendredi à Tunis, par l'Académie Internationale des Métiers de Contrôle et de la Finance (AIMCF). 

Le taux d’inflation a atteint 6,1% en décembre 2019 contre 6,7% durant toute l’année écoulée, selon les statistiques de l’INS. 

M. Abassi a formulé l’espoir que cette tendance baissière se poursuivra pour qu’elle ait un impact positif sur l’économie nationale. Il estime que l’inflation va rester en deçà de 6% pour toute l’année 2020. 

La baisse de l’inflation reste tributaire du rétablissement de la valeur du travail, de la productivité et de la relance de l’investissement privé national et étranger, explique-t-il. 

Le gouverneur de la BCT appelle ainsi à encourager la consommation du produit tunisien d’autant plus qu’une bonne partie de l’inflation est importée, évoquant la reprise du dinar qui a contribué à limiter l’inflation importée. 

Il a aussi appelé à accélérer le projet de régularisation des infractions de change, bloqué depuis deux ans, soulignant son effet positif, une fois adopté, sur la collecte des devises. 

Évoquant "le rendement respectable des bureaux de change entrés en activité depuis le début de 2019 et dont le nombre actuel a atteint 50", il a fait savoir que ces bureaux ont permis de générer l’équivalent de 350 millions de dinars en devises (1 euro = 3,11 dinars). 

Le gouverneur a annoncé que la BCT va promulguer, très bientôt, deux circulaires relatives au domaine de change "qui faciliteront remarquablement la tâche des acteurs économiques, surtout en ce qui concerne les activités d’export et d’import".

Nouakchott -.Les Emirats Arabes Unis vont allouer à la Mauritanie 2 milliards de dollars destinés à financer des projets socio-économiques, rapportent des médias mauritaniens.

Les Emirats ont annoncé dimanche l'allocation de 2 milliards de dollars pour financer des projets d'investissement et de développement, ainsi qu'un prêt à taux réduit pour la Mauritanie, ajoute la même source, citant l'agence émiratis «WAM». Le Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, est en visite officielle dimanche aux Emirats arabe unis. Selon la Banque mondiale, le PIB de la Mauritanie s'élevait à environ 5,2 milliards de dollars en 2018. Selon des chiffres officiels, le pays a enregistré l'an dernier un taux de croissance de 3,6% et prévoit, selon les experts, près de 6% annuellement sur la période 2019-2021.




Nouveau commentaire :
Twitter