MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mardi 26 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin écologique du Maghreb du 26/11/2019


​Tunis - Le mouvement Jeunesse pour le climat a observé, vendredi dernier, un sit-in à Tunis pour revendiquer la déclaration d'un état d’urgence climatique en Tunisie, à même de sensibiliser quant à la gravité des changements climatiques.


La porte-parole du mouvement, Rim Rahmani, a souligné, dans une déclaration à la presse, la nécessité d’adopter des politiques environnementales, de mettre en exécution des plans stratégiques dans le domaine du climat et de respecter les dispositions de l’Accord de Paris, signé par la Tunisie en 2015, lequel stipule la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mme Rahmani a appelé le nouveau gouvernement à introduire l’éducation environnementale dans les programmes de l’enseignement, estimant que la nouvelle génération sera la plus impactée par les changements climatiques.

Elle a préconisé, aussi, de mener des campagnes de reboisement tout au long de l’année et d’interdire l’usage du plastique.

Les sit-inners ont exprimé, de leur côté, leurs craintes quant à la poursuite de l’augmentation des températures sur la terre et l’élévation du niveau de la mer, ce qui met en danger des îles et plusieurs villes côtières.

-. Le Laboratoire tunisien de l’économie sociale et solidaire "Lab’ess" vient de lancer un appel à participation pour des projets à impact social et environnemental. 

A travers cette initiative, "Lab’ess", accélérateur d’innovation sociale, vise à contribuer activement au développement durable des acteurs dans l’innovation sociale pour répondre efficacement aux besoins socio-économiques du pays.

La mission de Lab’ess donc est double : d’une part, il héberge, forme, accompagne et promeut les entrepreneurs sociaux et organisations de la société civile afin de changer d’échelle à travers un programme d’incubation inclusif et d’autre part, il permet la connexion entre les différents acteurs engagés pour créer des synergies favorables à l’accélération des projets à impact.

Dans ce sens, et dans le cadre du projet de l’Eco-Hub Khromerie, réalisé par le Mercy Corps Tunisie et Lab’ess, plusieurs candidats se sont déplacés à Ain Drahem pour participer à un atelier de cadrage autour de la méthodologie d’enquête de terrain avec de futurs accompagnateurs de l’incubateur.

"Eco-Hub" est un projet permettant aux jeunes entrepreneurs d’accéder à un appui adapté dans leurs projets de valorisation des produits de la forêt et ceux concernant le tourisme alternatif. La durée du projet est estimée à 6 mois.

Nouakchott -. Une délégation de l’environnement et du développement durable vient d’être installée dans la région mauritanienne d’Inchiri pour suivre les exploitations minières et s’assurer qu’elles n’entrainent pas des conséquences nuisibles pour l’environnement et pour la santé des populations. A cette fin, les pouvoirs publics ont imposé aux sociétés minières des cahiers de charges comportant l’obligation de prise de mesures et de précautions pour la protection de l’environnement. En coordination avec les autorités administratives, la délégation veille au respect scrupuleux des dispositions du cahier de charges et oblige ces entreprises de fournir des rapports trimestriels détaillés sur leurs activités. La délégation a supplanté le service environnement pour être érigée en délégation pourvue de moyens supplémentaires pour mieux répondre à ses missions, notamment d’exécution et de suivi des programmes environnementaux et de veille pour se saisir de tout risque éventuel qui menace l’environnement. La problématique de l’environnement en Inchiri se situe actuellement au niveau de quatre aspects, à savoir les risques liés à l’exploitation minière, l’utilisation de plastic d’emballage, les risques liés à l’exploitation sauvage des carrières de gravier et l’exploitation traditionnelle de sites aurifères par les orpailleurs, précise-t-on.





Nouveau commentaire :
Twitter