MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

23 Mars 2020 - MAP

Bulletin écologique du Maghreb du 23/03/2020


​Tunis - La moyenne des précipitations enregistrées au mois de janvier dernier en Tunisie ne représente que 20% de celle des années précédentes, alors que celle de février se limite à 4%, soit la moyenne la plus basse, jamais enregistrée dans le pays, a déclaré Abdallah Rabhi, expert en eau et ancien Secrétaire d'Etat, chargé des Ressources hydrauliques.


L’expert s'est toutefois montré rassurant quant au taux de remplissage des barrages, qui s’élève aujourd’hui à 65%, ce qui représente environ 1422 millions m3, contre une moyenne annuelle pour les trois dernières années de 1168 millions m3. 

Près des deux tiers de cette quantité proviennent du stock de l’année précédente, a-t-il dit, ajoutant que les apports pluviaux collectés dans les barrages pour l’actuelle saison se limitent à 496 millions m3.

Les années écoulées, les apports pluviaux se situaient, à cette même date, au niveau de 1214 millions m3, a-t-il rappelé.

-. La Tunisie, 13 ème producteur de produits plastiques dans la région méditerranée, contribue fortement à la pollution de la méditerranée où près de 33 800 bouteilles en plastique sont jetées chaque minute, révèle le rapport «Stoppons le torrent de plastique», publié par WWF.

Les activités côtières de la Tunisie sont également à l'origine de 78% (6700 tonnes) des intrants de plastique dans la mer, résultant des mauvaises pratiques de gestion des déchets urbains, du tourisme et des activités de loisirs, indique-t-on de même source.

Selon le rapport, la côte tunisienne abrite 78% de la population tunisienne, 87% de l’activité industrielle et 80% de l’activité touristique du pays.

Nouakchott -. Une semaine mauritanienne de l’action climat a été organisée récemment par le mouvement des jeunes pour le climat avec la collaboration du ministère de l'Environnement et du Développement durable et le Conseil régional de Nouakchott.

La rencontre a donné lieu à la présentation de différentes activités tendant à apporter des solutions aux questions de l’environnement, à partir de différents angles, l’éducation et la sensibilisation, notamment.

Lors de la cérémonie de clôture de la rencontre, le vice-président du conseil régional, M. Himine Ould Sidi, a précisé que la semaine s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la communauté internationale dans le but de limiter les conséquences négatives des changements climatiques.

Il a ajouté que la semaine a reflété la pertinence du rôle que jouent les différents segments de la société civile dans la lutte contre ce phénomène dans les grandes cités qui sont à l’origine et subissent en même temps les effets des changements climatiques.





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss