MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

19 Mai 2020 - MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mardi 19 mai :.


Ethiopie : 

--L'Ethiopie compte planter quelque 10 millions d'arbres indigènes au cours des trois prochaines années, rapporte l’agence éthiopienne ENA citant l'Institut de la biodiversité.

Bien que le pays ait planté quelque quatre milliards d'arbres entre mai et octobre de l'année dernière, la plantation d'arbres indigènes demeure négligeable. Sur les quatre milliards d'arbres plantés, seulement un million d'arbres indigènes ont été plantés, souligne un responsable de l’Institut dans une déclaration à ENA.

Il a relevé que 30 variétés d'arbres indigènes adaptés à diverses zones agro-écologiques ont été identifiés en Ethiopie.

A rappeler que l’Ethiopie a décidé de planter 5 milliards d’arbres lors de la saison des pluies qui commence en juin prochain.

RDC :

--La Direction générale des recettes provinciales de l’Equateur (DGRPEQ) en RDC serait impliquée dans la couverture des fraudes et illégalités constatées au tour de l’exploitation et la commercialisation du bois d’œuvre dans la province de l’Équateur. Selon plusieurs observateurs, cette institution provinciale de mobilisation des recettes est prête à tout pourvu que l’argent rentre dans les caisses de l’Etat. Pour cela, la DGRPEQ octroie de manière illégale des avis favorables sans vérifier ni l’origine ni le volume du bois pour lesquels le document est sollicité.

La RD Congo, un des poumons verts de la planète, est menacée par l'exploitation forestière illégale, selon plusieurs ONG, qui demandent aux pays importateurs de bois de prendre les mesures appropriées.

Togo :

--Le ministère de l'Agriculture, de la production animale et halieutique via le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA), a lancé récemment un projet au profit des femmes transformatrices de poissons.

Réunies au sein de l’Union des groupements de femmes transformatrices de poisson (UGFETRAFO), elles ont bénéficié de la construction de 108 fours améliorés.

Cette nouvelle technique permet non seulement de protéger les femmes en matière de santé, mais aussi avoir un impact sur l’environnement écologique en augmentant le couvert forestier de 0,5 % annuellement selon les responsables du Projet de réhabilitation des forêts au Togo (ProREDD). 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss