MAfrique : Bulletin de Veille Maroco-africaine
Bulletin Maroc Afrique

28 Avril 2020 - MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 28/04/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mardi 28 avril:


Niger:

Le gouvernement du Niger vient d'autoriser la ratification de l’accord de prêt d’un montant de 8 millions d’euros (environ 5 milliards FCFA), signé le 05 février dernier à Niamey, pour améliorer l’accès à l’eau dans la capitale nigérienne, rapportent des médias.

"Ce prêt sans intérêt va être utilisé intégralement et exclusivement par notre pays, pour le financement des travaux ou des services liés à l’exécution du projet de réhabilitation du seuil de retenue d’eau de Goudel à Niamey", a expliqué le gouvernement. Le projet sera mis en œuvre par la Société de patrimoine des eaux du Niger (SPEN).

Ce projet ambitionne de renforcer la capacité du seuil de retenue d'eau de Goudel, sur le fleuve Niger, afin d'accroître l’offre en eau à Niamey où le déficit de production et de distribution est d’environ 43 000 m3 par jour.

Cameroun:

Les éléments de la douane camerounaise ont procédé, récemment dans la localité de Mbé, région de l'Adamaoua (centre-nord), à une saisie d'une cargaison de 30 tonnes d’emballages en plastique non biodégradables, rapporte le quotidien camerounais +Tribune+.

Selon la publication, ces emballages interdits étaient dissimulés dans des sacs contenant du piment et du thé.

Depuis le 1er avril 2014, la fabrication, l’importation et la commercialisation des emballages en plastique non biodégradables sont officiellement interdites sur l’ensemble du territoire camerounais.

Ghana:

Wangara Green Ventures, un fonds d'investissement à impact, capitalisé par la Banque mondiale, par le biais du Ghana Climate Venture Facility (GCVF), vient de porter un coup d’accélérateur au développement des travaux de Cleanearth Scientific, une société de sciences de la vie et d’ingénierie opérant en Afrique de l’Ouest.

Cleanearth Scientific a reçu récemment 500 000 dollars (plus de 2,8 millions de cédis ghanéens) de la part de Wangara Green Ventures. Ce financement devra principalement être utilisé par l’entreprise pour réaliser des projets de traitement et d’optimisation des systèmes d’eau potable et d’eaux usées du Ghana.

La plupart des lacs et des lagunes du pays sont très pollués, en raison de l’absence d’un traitement efficace des eaux usées. Par ailleurs, plusieurs systèmes d’approvisionnement en eau potable (AEP) ne sont pas adaptés aux besoins de la population.

RD Congo:

La Coalition nationale contre l'exploitation illégale du bois (CNCEIB) en RD Congo a tenu des réunions de suivi et évaluation sur la lutte contre l’exploitation illégale du bois dans les ports de Kinkole à Kinshasa. 

Durant deux jours, la CNCEIB, qui regroupe plus de 120 organisations de la société civile environnementale, a échangé avec les agents des différents services impliqués dans les ports afin de s’enquérir sur le déroulement de travail dans ces ports, considérés comme le ventre mou du commerce illégal du bois à Kinshasa. Ceci, du fait que tout le bois artisanal et principalement le bois d’origine illégale passe par ces ports.

Selon Philippe Nzita secrétaire exécutif de la CNCEIB, le rapport rédigé à l’issue de ces réunions sera transmis aux autorités compétentes notamment le ministère de l’Environnement et Développement durable pour une action dans le sens indiqué par ces agents qui sont déterminés à décourager les exploitants qui ne se conforment pas aux normes d’exploitation en vigueur en RD Congo. 





              


Twitter
Facebook
Newsletter
Rss