MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Samedi 23 Novembre 2019 - Par MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 23/11/2019


Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du samedi 23 novembre:


Sénégal:

L'étudiante de l’université Assane Seck de Ziguinchor, Adja Tall, a remporté le premier prix du concours interuniversitaire sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, grâce à son projet "Cii Bio" de production de charbon bio, à travers les résidus agricoles.

La lauréate, dont le projet vise à "éviter la dégradation de l’environnement et la déforestation", a reçu pour ce prix une récompense de 2,5 millions de francs CFA.

Elle a coiffé au poteau les porteurs de cinq autres projets, portant entre autres sur la coupe de bois de chauffe, les énergies renouvelables, la réalisation d’unités de stockage et de séchage d’oignon et de tomates bio". Tous ont reçu un million de francs CFA en guise d’encouragement.

Le jury de l’incubateur de l’UGB de Saint-Louis a délibéré mardi et a choisi ces 6 projets comme étant les meilleurs parmi un total de 10 projets présentés.

Gabon : Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), René Ndemezo'Obiang, a remis, mercredi, les avis formulés de son institution au Premier ministre Julien Nkoghe Bekale au terme des travaux de la première session ordinaire du CESE axés sur le conflit homme-faune. 

Ainsi, après avoir analysé les causes et manifestations, le CESE a recommandé, entre autres, la mise en place des mécanismes de protection des cultures, une meilleure prise en charge des populations impactées et la prise en compte de cette problématique à travers la réécriture de certains articles contenus dans le Code forestier actuellement en révision à l'Assemblée nationale.

Ghana:

La Fondation pour la nature et le développement (NDF), une organisation non gouvernementale, a estimé que 2,5 millions de m³ de bois est illégalement récolté chaque année au Ghana.

Entre 2000 et 2010, le couvert forestier a augmenté de 150.000 hectares, ce qui représente seulement 13% de la perte de couvert forestier, a indiqué la NDF.

"Actuellement, nous coupons plus que nous ne progressons à un rythme de trois fois plus", fait remarquer la fondation.

RD Congo: Les habitants d’un quartier de la commune de Mont-ngafula se sont employés vendredi à une activité de reboisement de leur milieu. Au total, 315 arbres fruitiers ont été mis en terre dans plusieurs parcelles de ce quartier. Cette action louable s’inscrit dans le cadre d’un projet de résilience et d’adaptation des communautés aux changements climatiques initiés par l’ONG Ocean avec son partenaire Diakonia.

Situé en aval de l’université de Kinshasa, le quartier concerné, Kindele, est un milieu à problème réputé pour de nombreuses têtes d’érosion qui le cerne. Une situation consécutive aux constructions anarchiques et à l’instabilité du sol.

« Le choix de ce milieu accidenté a deux objectifs. Le premier est celui de stabiliser le sol grâce au reboisement et le deuxième consiste à lutter contre la pauvreté, puisque ces arbres fruitiers peuvent constituer une source de revenu », a expliqué Jules Mfatou, chargé de suivi et évaluation de l’ONG Ocean. 

Les avocatiers, les safutiers, les poiriers et les manguiers sont les quatre types d’arbres qui ont été distribués aux habitants de ce coin de Kinshasa. 

Lancé en 2017, ce projet de résilience et d’adaptation aux changements climatiques dénombre à ce jour plus de 3000 arbres fruitiers déjà distribués à Mont-ngafula. 


Topics : écologie



Nouveau commentaire :
Twitter