MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Lundi 20 Janvier 2020 - Par MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 20/01/2020



Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 20 janvier:


Sénégal : 

Des cadres, experts, élus et acteurs de la société civile sénégalaise ont pris part à une formation ouverte lundi dernier à Dakar sur la gestion environnementale des activités pétrolières et gazières offshore. La session de formation qui s'est achevée jeudi a été à l’initiative du Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM) en partenariat avec le département de géographie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

« La zone côtière et marine du Sénégal est l’objet depuis plusieurs décennies d’activités de prospection pétrolière et gazière. Cette dynamique s’est accélérée suite à la découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz dont le début d’exploitation est attendu en 2021 », a déclaré à l’ouverture Baba Dramé, directeur de l’Environnement et des établissements classés. Côte d'Ivoire : 

La Côte d’Ivoire a adhéré à la coalition des ministres des finances pour l’action climatique lancée en avril 2019, aux fins d’aider les Etats à intégrer les défis du changement climatique dans leurs différentes politiques macro-économiques et fiscales, a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, à l’issue du dernier conseil des ministres. 

Il a expliqué que l’adhésion de la Côte d’Ivoire à cette organisation permettra au gouvernement de tirer davantage de l’expérience et de l’expertise des partenaires techniques et financiers ainsi que des pays développés qui la composent.

Selon Sidi Touré, cette adhésion permettra de mettre en place les mécanismes et instruments de la finance climatique, instaurer une tarification efficace pour le carbone et promouvoir un secteur financier privé propice à la réduction des émissions de gaz à effet de serres.

RD Congo:

Face au mot d'ordre lancé par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, sur les travaux de salubrité à travers la capitale, la mobilisation est tous azimuts. Durant la semaine qui vient de s'achever, plusieurs grandes artères de la ville ont connu une cure de jouvence (curage des caniveaux, balayage, évacuation des immondices). C'est le cas dans les communes de Ngaliema, Barumbu, Limete, Kasa-Vubu ...

Entretemps, la Régie d'assainissement de la ville de Kinshasa (RASKIN) s'est attelé à évacuer des immondices au centre de transit de Saio, qui croulait sous les ordures. Pour matérialiser la vision de Kin Bopeto, le programme d'assainissement de Kinshasa, le gouvernorat de la ville a, dans un premier temps, fait une dotation à la Raskin pour pallier les difficultés auxquelles elle est confrontée dans l'évacuation des immondices à travers la capitale.

L'enveloppe reçue a permis, entre autres, de réparer les engins en panne. "Ce qui augmentera le nombre de matériels pour assurer la fréquence d'évacuation des 15 centres de transit de Kinshasa", a fait savoir le chef de division de la Raskin et point focal des marchés, Benjamin Kutekula.

Gabon:

Trois trafiquants d'ivoire ont été arrêtés à Makokou dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-ouest) par la police judiciaire en possession de deux défenses d’éléphant, rapporte la presse locale.

L'opération a été menée par une équipe polyvalente composée des agents de la Police Judiciaire et ceux des Eaux et Forêts avec l'appui de l’ONG Conservation Justice.

Conformément au nouveau Code pénal, ces derniers risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement pour détention et commercialisation d’ivoire, alors que la peine n’était que de six mois de prison il y a six mois.

Ghana:

La Banque mondiale vient d'accorder au Ghana un financement de 570 millions de dollars, dont 20 millions de dollars pour le programme d'investissement forestier.

Ce programme vise à réduire la perte et la dégradation des forêts dans certains paysages de la zone de hautes forêts du Ghana, où la déforestation est la plus élevée.




Nouveau commentaire :
Twitter