MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Vendredi 10 Janvier 2020 - Par MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 10/01/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 10 janvier:


Sénégal : 

L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) est une « belle réussite d’intégration en Afrique», où « il n’y a pas beaucoup de succès » dans ce domaine, estime son haut-commissaire, Hamed Séméga.

« Il n’y a pas beaucoup de succès (…) en matière d’intégration » en Afrique, selon M. Séméga, qui prenait part, récemment à Dakar, à une cérémonie de remise des prix aux lauréats d’un concours de photographie organisée par l’OMVS sur le thème : « Le Sénégal, fleuve de vies ». 

« Il faut des exemples concrets de volonté politique concrète, pour vaincre la fatalité du sous-développement », a ajouté le haut-commissaire de l’organisation fédérant la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

L’OMVS, fondée en 1972, va organiser des journées portes ouvertes en mars prochain, à Nouakchott, selon ses dirigeants.C’est un instrument de coopération dans les domaines de l’eau, de l’environnement, de l’énergie, etc., pour ses Etats membres.

Togo:

Le gouvernement togolais compte mobiliser 10,2 millions d'euros dans des projets visant à améliorer l’accès à l’eau potable.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre des démarches entreprises par le Togo afin d’atteindre le sixième Objectif de Développement durable (ODD), pour un accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable, d’ici 2030, rapporte jeudi la presse locale.

Ainsi, des ouvrages hydrauliques et d’assainissement sont en cours de construction dans les régions togolaises de Centrale, de Kara et de Savanes.

Gabon :

--Trois présumés trafiquants gabonais ont été interpellés au cours d'une opération, menée mercredi dernier, à Koulamoutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est).

Parmi les trafiquants interpellés figurent un enseignant présenté comme le cerveau de la bande, indique l’ONG Conservation Justice chargée de protéger les éléphants et autres espèces protégées dans le pays.

Les suspects ont été pris en flagrant délit de détention et de vente de 7 pointes d’ivoire sectionnées en plusieurs morceaux. Le tout estimé à environ 60 kg.

RDC:

Lancée en octobre 2019 par le président congolais Félix Antoine Tshisekedi, l’opération « Kinshasa Bopeto », un programme visant l’assainissement de la ville de Kinshasa, peine à être une réalité. La Capitale de la République Démocratique du Congo ne devient pas encore propre comme cela était prévu par ce programme, occupant environ 20% du budget annuel de la ville qui déverse chaque jour au moins 9 000 tonnes de déchets..

Devant une radio de la place au cours d’une émission initiée dans chaque commune, certains bourgmestres ont eu du mal à justifier les fonds qu’ils ont reçus pour évacuer les grandes artères afin de combattre les marchés pirates et lutter contre la nuisance sonore causée très souvent par des églises, des bistrots et des terrasses, entre autres. Et voilà que jusqu’à ce jour, la ville demeure sale. Même la commune de la Gombe, miroir de la ville province de Kinshasa, ne fait pas l’exception. A la place de la gare centrale, par exemple, la poubelle est débordée et les immondices se dispersent. Tout le long du Boulevard du 30 juin, des détritus, des sachets mêlés avec du sable jonchent la chaussée. Sur presque toutes les avenues, des immondices sont entassées, soit dans des sacs, soit à ciel ouvert offrant un spectacle désolant aux passants. 
 





Nouveau commentaire :
Twitter