MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
MAfrique
Le Mercredi 4 Décembre 2019 - Par MAP

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 04/12/2019


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mercredi 04 décembre:


Sénégal :

La coupe de bois, la déforestation et le manque de suivi du reboisement ainsi que l'application effective de la loi sur le sachet plastique à travers le pays ont constitué les principales préoccupations des députés lors de l’examen du projet de budget du ministère de l’Environnement et du Développement durable. 

Certains élus ont préconisé de mettre davantage de moyens adéquats à la disposition des agents de la Direction des eaux et forêts, ainsi qu’un renforcement de leurs capacités et le recrutement de personnels afin de permettre à ce service de mener à bien ses missions.

D’autres députés prônent plus de civisme et de citoyenneté pour un respect strict des mesures environnementales mises en place.

RDC:

Censée prendre part à la 25ème conférence des parties pour le Climat, dont les travaux ont débuté mardi à Madrid, la société civile de la République démocratique du Congo (RDC) entend réaffirmer sa position quant au maintien du moratoire sur les forêts congolaises et son opposition farouche au projet du transfèrement des eaux du fleuve Congo vers le lac Tchad, sans qu’aucune étude approfondie ne soit menée au préalable. 

« Nous de la société civile, nous estimons que nos forêts doivent continuer à être sous moratoire, étant donné que la troisième condition relative à l’affectation des espaces n’est pas encore remplie », a justifié Néné Mainzana, membre de la société civile environnementale congolaise. « Comme l’aménagement du territoire travaille déjà sur ce processus, nous croyons qu’à la fin lorsqu’il y aura une loi sur les questions de l’aménagement, nous ne pourrions que plaider pour la levée de ce moratoire », a-t-elle précisé.

S’agissant de la question du transfèrement des eaux de la RDC vers le lac Tchad, la société civile se dit opposée à ce projet, tant que les études approfondies ne seront pas réalisées pour faire toute la lumière sur cette question. Pour cette organisation, transférer les eaux sans ces études, risquerait d’être un saut vers l’inconnu pour la RDC.

Nigeria:

Une entreprise nigériane a réinventé le four traditionnel avec une cuisinière appelée Powerstove, qui utilise la biomasse comme combustible pour produire de l'électricité propre pendant la cuisson.

L’électricité est stockée dans une batterie qui alimente les ampoules à faible luminosité, les ventilateurs, et recharge les téléphones sur une durée de 4h.

Powerstove est équipé d’un ventilateur qui permet aux utilisateurs de régler la température pendant la cuisson.





Nouveau commentaire :
Twitter