MAFRIQUE

        
MAfrique
Le Mardi 4 Février 2020 - Par Courrier International

Benyamin Nétanyahou évoque une “normalisation” des relations avec le Soudan




 Lors d’une visite surprise et historique lundi en Ouganda, le Premier ministre israélien s’est entretenu avec le dirigeant soudanais Abdel Fattah Al-Burhane.

Cette rencontre survient au moment où le président palestinien Mahmoud Abbas exhorte les dirigeants arabes, musulmans et africains à dénoncer le plan de Donald Trump censé mettre un terme au long conflit israélo-palestinien, qu’il juge trop favorable à Israël. Mais nombre de dirigeants arabes gardent pour l’instant le silence à propos de ce plan, alors que l’État hébreu, lui, tente de resserrer ses liens avec des pays de la région qui lui étaient historiquement hostiles. 

“Des sources israéliennes ont laissé entendre qu’une normalisation officielle [entre le Soudan et l’État hébreu] pourrait aussi permettre à Israël d’expulser les ressortissants soudanais qui viennent chercher refuge dans le pays”, souligne Ha’Aretz. Selon l’ONU, quelque 7 000 Soudanais vivent actuellement en Israël et environ 4 500 d’entre eux ont fui des zones de crise.




Nouveau commentaire :
Twitter