MAFRIQUE

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Maroc-Afrique
Le Mardi 29 Octobre 2019 - Par MAP

Abidjan : le Maroc à la 1ère Conférence sur le marché des capitaux ouest-africains


​Abidjan - La première Conférence sur le marché des capitaux de l'Afrique de l'Ouest se tient, lundi et mardi à Abidjan, avec la participation de plusieurs opérateurs boursiers et financiers marocains.


La délégation marocaine à cette conférence est composée du DG de la Bourse de Casablanca et Président de l’Association des bourses africaines, Karim Hajji, des responsables de l’Autorité marocaine du marché des capitaux outre des représentants de sociétés des bourses et de sociétés de gestion d’actifs marocaines.

Placée sous le thème "Positionner les marchés des capitaux de l'Afrique de l'Ouest pour assurer une croissance économique réelle et durable grâce à l'intégration et à une réglementation rationnelle", cette conférence est organisée par l'Association des autorités des marchés financiers d'Afrique de l'Ouest (AMFAO) avec l'appui de la Commission de la Commission économique des Etat de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Dans une déclaration à la MAP, M. Hajji a souligné qu’il s’agit, le temps de ce conclave, de discuter de l’intégration des marchés des capitaux ouest-africains, notamment à travers la technologie et les nouveaux produits qui peuvent être offerts aux investisseurs, comme les finances vertes.

Des discussions porteront également sur les Fintech et leur capacité de faciliter l’interconnexion des bourses africaines ainsi que sur les avantages que représentent des marchés africains intégrés pour des opérateurs comme les sociétés de bourse et les gestionnaires d’actifs.

D’après lui, l’intégration boursière permettrait d’améliorer la liquidité sur l’ensemble des marchés africains et de pallier le manque de valeurs sur lesquelles les investisseurs peuvent se positionner.

L’intégration, a-t-il poursuivi, permet à la fois d’améliorer la liquidité, de diversifier les véhicules financiers et de contribuer, in fine, au financement des économies africaines et ouest-africaines en particulier.

Selon ses organisateurs, la conférence d’Abidjan vise à promouvoir l'intégration économique à travers les marchés de capitaux et à développer des solutions innovantes afin de faire correspondre les besoins de financement de l'économie en Afrique de l’Ouest aux liquidités et instruments de financement des marchés de capitaux.

Ce conclave devra permettre, en outre, d’identifier les actions prioritaires que doivent mener les acteurs des marchés de capitaux régionaux en vue de soutenir la croissance économique.

C’est également l’occasion d’aborder des questions cruciales liées à la soutenabilité des projets financés par les marchés de capitaux et aux transactions financières transfrontalières.

Il est aussi question de renforcer les capacités et d’accroître la sensibilisation des parties prenantes des marchés de capitaux de la CEDEAO autour des avantages de l'intégration régionale.

L'Institut monétaire d'Afrique de l'Ouest (IMAO) et le Conseil régional de l'Epargne publique et des Marchés financiers de l'UEMOA (CREPMF) prennent part également à cet évènement. 


Topics : Abidjan



Nouveau commentaire :
Twitter